« La Vérite, l'âpre Vérité »

Panorama des grévistes : toujours les mêmes

  • 9 mai 2016

Les grévistes et manifestants en tous genres contre la loi El Khomri sont très typés et forment la frange de la population la moins impliquée dans l’avenir de la France.

Ce sont à vrai dire toujours les mêmes. Ils sont menés en majorité par les syndicats révolutionnaires et trotskistes, CGT, FO, FSU, UNSA, UNEF, et leur mode d’action est la contestation systématique et permanente sous tendue par la lutte des classes. Ils prétendent défendre les faibles et les opprimés mais il y a longtemps que le monde ouvrier et les salariés pauvres du privé ont quitté cette bande de dinosaures pour soutenir en masse le Front National.

Ils ne représentent en fait que des privilégiés, pour l’essentiel salariés à vie de secteurs protégés.

Les premiers privilégiés sont bien entendu les agents publics, fonctionnaires, agents territoriaux ou employés de sociétés publiques sous statut. Bien évidemment la France a besoin de fonctionnaires mais le problème c’est qu’elle en a environ 1,5 million de trop. Comme nous l’avons souvent écrit, les divers gouvernements socialistes qui ont sévi en France depuis 1981 ont acheté des électeurs en augmentant massivement le nombre d’emplois publics. Il y a ainsi 1,5 millions de fonctionnaires et agents publics de plus aujourd‘hui qu’en 1980. Or à cette époque la France n’était certainement pas sous administrée. Mais le pire, c’est que tous ces fonctionnaires ont été embauchés dans des fonctions annexes qui ne sont souvent pas le rôle de l’état. Si on ne prend que les fonctions régaliennes, défense, justice, police, diplomatie, le nombre de fonctionnaires ne fait que diminuer depuis 30 ans. L’augmentation massive est donc faite ailleurs et il est donc ainsi tout à fait légitime de dire que la France a aujourd’hui 1,5 million de fonctionnaires inutiles.

Ces fonctionnaires et agents en surnombre coûtent environ 96 milliards par an à la nation, auxquels il faut ajouter le coût de leur retraite future, soit 130 milliards par an. Ce coût est in fine absorbé par les 20 millions d’actifs du privé qui paient ainsi une « contribution pour fonctionnaire inutile » de 6 500 euros par an !

Et comme par hasard, on constate que ce sont ces fonctionnaires et agents des collectivités qui prennent le plus de vacances et sont le plus souvent en arrêt maladie, notamment aux alentours des week-end. Ces maladies inexpliquées sont probablement dues au « Bore Out » : ne rien faire fatigue….

Ce sont bien sûr ces insatisfaits qui n’ont rien à faire et adorent bavarder qui sont recrutés en priorité par les syndicats. Lors des jours de grève, on devrait doubler leur salaire car ils se fatiguent beaucoup plus à marcher, à porter des pancartes et à hurler, qu’à siroter tranquillement leur café un jour de travail normal !

Les plus actifs dans les manifestations ne sont jamais les meilleurs et cela s’applique à tous les domaines.

Chaque parent d’élève peut constater de lui-même que ce sont toujours les professeurs les plus nuls qui sont le plus souvent absents et qui sont les premiers à faire font grève. Et comme par hasard les profs de philos sont bien plus souvent absents que les profs de math, de physique ou de chimie.

Il en est de même pour les élèves. Avez-vous déjà vu les futures forces vives de la nation faire grève ou défiler ? Voit-on défiler les classes préparatoires, les écoles d’ingénieurs, les élèves de la filière S, les écoles privées ? Non, ceux qui défilent sont les géographes et historiens, les pseudo-littéraires, les sociologues, les psychologues, les élèves en développement durable, en économie circulaire, participative et collaborative, en responsabilité sociale, … Ce sont tous les profiteurs invétérés qui accaparent les bourses et restent souvent une dizaine d’années étudiants. Et leur chef montre l’exemple : le président de l’UNEF, William Martinet, a mis 10 ans pour obtenir une licence en biologie ! Et la matière était certainement trop difficile pour lui car il s’est inscrit en master d’économie solidaire, le tout bien sûr aux frais du contribuable. Rappelons qu’un étudiant en master coûte 15 000 euros par an à la nation. Merci à l’Etat de subventionner l’UNEF et d’entretenir la contestation.

On ne le répétera jamais assez mais le mal en France est à la racine : l’éducation nationale est entièrement vérolée par les trotskistes dont le but avoué est la destruction de notre société capitaliste, libérale et démocratique. Et pour ce faire, ils s’emploient à ruiner la notion de travail et de mérite et à détruire tout ce qui se rapproche un peu de l’excellence. C’est en formant des hordes d’illettrés et en détruisant les élites qu’ils espèrent un jour prendre le pouvoir.

Et cette vérole est contagieuse et elle se diffuse très facilement dans les rangs de tous les fainéants avec une puissance inégalée. Tous ces agents publics frustrés dans leur travail par ce qu’ils n’ont rien à faire d’utile, sont prêts à se dépenser et à se décarcasser pour défiler, chanter, crier et pourquoi pas, casser et caillasser les flics.

Quand un pauvre « étudiant » prend un revers sur la tronche, il fait la une de toute la presse de gauche. Mais qui plaint les 10 policiers blessés, dont trois grièvement, durant la même manifestation ? Un policier ne peut-il pas avoir un moment d’énervement quand il est face à des meutes hurlantes qui sont là pour casser du flic, au sens propre du terme si on en croit les boules de pétanques recouvertes de lames de rasoir utilisées comme projectiles à Nantes.

Nous disons merci aux forces de l’ordre et pardonnons bien volontiers au policier qui s’est un peu défoulé après le caillassage subi et les insultes reçues.

 

CLUB DANTON

Déjà 8 commentaires, laissez un commentaire

8 commentaires actuellement

  1. ne sentez vous pas un soupçon de paranoia dans cet article?

  2. jesus, marie jo, zef, ou suis-je tombé?sûrement chez des extrêmistes!

  3. Le Général Didier TAUZIN, peu compter à coup sur une bonne partie de l’armée et de la Police, ce qui est loin d’être négligeable, et sur une grande partie de réservistes et de patriotes qui seront prêts à lever des que l’appel aura sonné . Comme candidat déclaré,à ce jour, son programme, fera sortir beaucoup de citoyens de leur torpeur, la France a besoin d’un « CHEF » un vraie, qui sert son pays et non pas qui se sert..!
    Quant Mr Nicolas DUPONT AIGNAN, son ambition est trop personnelle pour dynamiser un rassemblement massif, même si son score évolue à chaque élection.

  4. La VRAIE solution serait de tout remettre à plat d’avoir une Démocratie en France ,la Vraie Solution serait de revoir la constitution ,de mettre le citoyen au milieu des débats qui traitent de son avenir dans les instances de l’Assemblée Nationale..Des citoyens tirés au sort et non pas  »gavés » d’argent par des fonctions politiciennes .Des citoyens qui feraient le tampon face aux politiques..
    Des Politiques qui cesseraient d’avoir une immunité et qui seraient responsable de leurs erreurs comme des chefs d’entreprise.
    Un budget Français qui ne se permettrait pas d’accumuler les dettes  » successorales » mais qui gérerait le budget en considérant l’argent en caisse et non l’argent virtuel à emprunter largement…

    Bref irréalisable,la preuve:
    sur ce site tout le monde continue à espérer LE CANDIDAT qui va sauver la France et le Peuple ,parce que tout le monde a été formaté pour donner procuration par le VOTE à une CHAMPION toute catégorie qui fera ce qu’il voudra (ou plutôt ce qu’on lui dira de faire )le lendemain de l’élection et pour 5 ans..
    Personne ne veut » mouiller la chemise  » et vouloir vraiment que ça change ..
    Un petit frémissement ??? « Les Primaires Citoyens  » même pas !! en connaissant les noms de ceux qui ont lancé ça ….on retrouve des socialistes ratés qui n’ont pas eu la lumière de l’actualité médiatique et l’argent qui va avec .
    Conclusion :On n’est pas rendu !!! lol….

  5. @Godefroid de Couillons.
    Bon : Il ne faut pas rêver, bien sûr, c’est une formule qui n’augure pas beaucoup de mieux à venir, MAIS on peut espérer, sinon, c’est la fin de la fin et les ressorts sont cassés. L’histoire l’a prouvé à maintes reprises. De Gaulle n’était pas connu avant le 18 Juin, Jeanne d’Arc « gardait les moutons » , même le roi fantoche de l’époque n’y croyait pas et elle a « bouté » les autres. Et puis, il y a eu un grand « psychologue » il y a 2000 ans, quelques paumés qui le suivaient des coturnes aux pieds, aujourd’hui, c’est plus d’un milliard de croyants ! Le général TAUZIN, sans divisions, oui, c’est vrai, mais du jus de ceux qui pensent bien, ça compte. Par contre La Marine, elle a des divisions, premier parti de France numériquement même s’il n’est pas représenté parlementairement. Sur les embrouilles entre Jean Marie et Marine, je ne suis pas dans le secret mais on peut penser que les brouilles de familles ont leur incidence et on ne peut pas nier l’égo du Père. A comparer avec les multi divisions entre gauchistes de tous poils et rivalités de chefs dans la droite molle, la sérieuse brouille entre père et fille du FN, il n’y a pas photo. A mon avis, De Villiers n’est plus dans la course, Dupont Aignan est bien loin d’avoir tissé un tissu aussi conséquent chez les Français que les Le Pen. (avis personnel of course)

  6. Bjr. Je vous suggère (si ce n’est déjà fait) de consulter le site IFRAP, qui illustre et commente aussi ces écrits avec des chiffres statistiques à l’appui. Ce site a aussi audience auprès des grands médias.
    bien à vous

  7. @Contestator :
    Il ne faut pas rêver.
    L’homme providentiel n’existe plus.
    Ce ne sont pourtant pas les « Egos surdimensionnés qui manquent »
    Le général Tauzin? Pourquoi pas, mais ili vient bien tard.
    Combien de divisions blindées a t il avec lui?
    Et surtout, comment compte t il nous débarrasser de l’Union européenne?
    Marine Le Pen? Comment accorder la moindre confiance à celle qui trahi son père à qui elle doit tout?
    L’incroyable échec du FN aux deuxième tour des régional est la preuve qu’il s’agit d’une voie sans issue.
    Relever la France est une oeuvre de longue haleine initiée voila plus de 20 ans par Philippe de Villiers dont le flambeau est repris par DEBOUT LA FRANCE derrière Nicolas DUPONT AIGNAN qui progressent à chaque élection.
    Là est la solution

    Et puis on voit le FN (ou plutôt les FN) imploser avec plus de violence encore que LR

  8. Bonjour,
    Encore une fois, je ne peux que féliciter le rédacteur de cet article (ou le collège de rédacteurs). C’est bien dit et la « réforme » qu’attendent tous les Français honnêtes et travailleurs, c’est-à-dire nous les cochons-de-payant, n’est rien d’autre, sur le fond, qu’un remodelage de ces inégalités de masse pour s’approcher de « liberté, EGALITE, Fraternité ». Les 15 % de « satisfaits » de notre guignol national sont en bonne partie recrutés dans cette classe privilégiée.
    A quand le sauveur National qui aura « les couilles » de faire ces réformes ? Marine LE PEN ? Je la mets en tête de liste ; Général Didier TAUZIN ? wait and see . . . . . Je voterai les yeux fermés dès que j’aurais la conviction que c’est celui ou celle-là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *