CO2 : le nouveau régime de la Terreur

Essayons de comprendre les origines du régime de Terreur qui s’est abattu sur le monde et qui a pour but l’extirpation du CO2, présenté comme la dernière incarnation de Belzébuth.

Depuis plus de trois siècles, la Grande Bourgeoisie, créée par la Convention Française, et les élites économiques issues de l’industrialisation des autres pays occidentaux exercent l’essentiel du pouvoir économique et politique mondial. Le marxisme a joué pendant un certain temps le rôle de contre-pouvoir mais il s’est maintenant éteint.

Cette caste de la bourgeoisie mondialisée a créé des organismes supranationaux afin d’accroitre son contrôle global sur le monde en affaiblissant les nations au profit d’entités faibles faciles à contrôler et à corrompre.

Au cours du 19ème siècle ce pouvoir a cherché à agréger les peuples et les communautés autour d’idéologies. Ce fut d’abord l’anticléricalisme – en France notamment -, puis le pacifisme, et enfin après la seconde guerre mondiale l’anticommunisme.

Après la chute du mur de Berlin, il a fallu trouver une nouvelle doctrine de masse permettant de rassembler les foules en utilisant comme toujours la peur qui est le moteur le plus puissant. L’écologie a été le candidat idéal notamment dans sa version la plus radicale qui prévoit les pires catastrophes et qui en rend l’homme responsable.

L’écologie a été un candidat d’autant plus naturel que depuis longtemps ce magma bourgeois élitiste a adopté le malthusianisme comme moyen de protéger son pouvoir. Les « happy few » suivant la théorie de la prédestination protestante avaient été bénis par Dieu, à l’opposé du « menu fretin » qui avait un effet négatif sur l’avenir du monde et dont il fallait donc réguler la croissance.

Cette oligarchie tient entre ses mains tous les organismes mondialisés : l’ONU, le FMI, la Banque Mondiale, l’OCDE, la BRI, la FAO, l’UNESCO, l’OMS,… Par ailleurs de nombreuses multinationales industrielles ou bancaires sont également ralliées à cette cause, souvent pour des intérêts particuliers.

Le Prince Bernard de Hollande, ancien soldat nazi, a été un des premiers hérauts de cette cause dans l’après-guerre. Il a été rejoint par Philippe d’Angleterre, Ford, Agnelli, et d’autres qui ont été à l’origine des grandes organisations écologiques et malthusiennes : WWF, Club de Rome, Greenpeace, Amis de la Terre, Gaïa, Global 2000… Les organismes supranationaux ont été progressivement infiltrés pour propager la bonne parole.

Après une période – pas si lointaine – où le refroidissement de la Terre était le fléau à combattre, le réchauffement est devenu la nouvelle doxa de la caste écologique. Le GIEC a alors été créé, non pas pour étudier objectivement les tenants et les aboutissants de l’évolution du climat, mais pour propager la doctrine préétablie qui affirme que la terre se réchauffe dangereusement et que le CO2 émis par l’homme en est le responsable.

Contre vents et marées et en particulier contre les accusations de fraude et de manipulation des plus grands scientifiques américains, canadiens, russes, chinois, indiens, australiens – hélas peu de français – le GIEC étend progressivement son emprise sur la pensée en achetant notamment une grande partie de la recherche publique.

Que la température du globe soit stagnante depuis plus de 15 ans, invalidant ainsi totalement les prévisions du GIEC, ne décourage pas les croyants de la thèse réchauffiste : pour eux il ne s’agit que d’une pause.

Mais pourquoi s’attaquer au CO2 qui en soi est un gaz bienveillant permettant d’accroitre le rendement des cultures agricoles ? Parce que s’attaquer au CO2, c’est en substance s’attaquer aux hydrocarbures qui ont permis au monde développé d’arriver là où il en est. L’objectif à peine voilé de l’oligarchie écologiste est ainsi d’empêcher les pays émergeants de se développer.

Aujourd’hui, près de 4 milliards d’humains n’ont pas accès à l’électricité pour se nourrir ou se chauffer. Par ailleurs, selon l’OMS, plus de 4,5 millions de personnes meurent chaque année à cause de l’utilisation de foyers ouverts brulant du bois, de la tourbe ou des excréments séchés. Voilà une priorité beaucoup plus concrète et urgente que la croisade climatique.

Comme le dit Borloo, l’électrification de l’Afrique est un impératif absolu. Mais les africains ont besoin d’une électricité bon marché et disponible de manière continue. Le solaire et l’éolien sont des énergies chères et intermittentes, en aucun cas adaptées à l’Afrique : ce ne sont que des gadgets de pays riches ! Le pétrole est trop cher et le gaz peu disponible en Afrique. Quant au nucléaire, il est trop sophistiqué compte tenu du niveau de développement de l’Afrique. Il ne reste qu’une solution : le charbon. Si l’Afrique veut s’électrifier elle doit faire comme la Chine et comme l’Inde et construire des centrales à charbon. Mais évidemment, c’est contraire à la doctrine bienpensante du bon docteur Borloo.

Comme l’oligarchie supranationale écologique ne veut pas que l’Afrique se développe, elle s’attaque au charbon présenté par tous comme l’incarnation du mal. Il faut absolument éviter que l’Afrique n’emboîte le pas de la Chine ou de l’Inde en s’électrifiant grâce au charbon. La COP21 prétend ainsi qu’elle va aider les africains à développer des énergies intermittentes mais ce discours n’est qu’un leurre. Les ressources financières étant limitées, elles seront gaspillées dans un tout petit nombre de projets coûteux qui feront la une des journaux occidentaux mais éclaireront bien peu d’Africains. Et puis, comme tout cela sera géré par des organismes supranationaux, une bonne partie s’évaporera en route vers des comptes off-shore.

Regardons la France. C’est, avec la Suède, le pays du monde qui produit le moins de CO2 par habitant, grâce bien sûr au nucléaire. Si vraiment la France considère que réduire ses émissions de CO2 est vital pour la planète elle doit renforcer son programme nucléaire. Mais non. Au lieu de cela, la France de Hollande veut nous emmener dans une transition énergétique dont nous n’avons nul besoin et qui coûtera aux Français plus de 200 milliards d’euros.

Avant d’engager de telles sommes, tout président rationnel aurait dû former un panel de scientifiques et d’ingénieurs nationaux visant à étudier le bien fondé des préconisations du GIEC. Mais Hollande et Fafa ont préféré suivre aveuglément le catéchisme réchauffiste du GIEC.

Bien sûr, il est probable qu’au fond de lui-même Hollande se fout du réchauffement climatique comme de l’an 40. En a-t-il du reste dit un seul mot pendant la campagne présidentielle de 2012 ? Mais pour lui le réchauffement et la COP21 ne sont que des prétextes pour enjamber allégrement la séquence difficile des régionales et faire oublier son bilan catastrophique en terme de chômage. Grâce au réchauffement, il peut aussi prétendre s’attaquer au problème inextricable des ghettos de banlieue en détruisant les grandes tours verticales et en les remplaçant par de petits immeubles très chers mais plus écolos. Il est plus facile de prétendre œuvrer pour le bien de la planète que de trouver de vraies solutions pour extirper le chômage, la drogue et l’islamisme de nos banlieues.

La fracture des banlieues ne fait que s’amplifier avec l’émergence au grand jour du salafisme de combat qui a relancé le djihadisme et le terrorisme. Il est plus que temps pour la France de s’attaquer vraiment à ce problème en développant des solutions innovantes et multiples pour les banlieues. Mais au lieu de traiter ce problème majeur pour notre pays, Hollande gaspille notre argent dans son aberrante transition énergétique.

Hollande, Dégage !

 

CLUB DANTON

Déjà 20 commentaires, laissez un commentaire

20 réponses à CO2 : le nouveau régime de la Terreur

  1. martine MOUGIN 3 janvier 2016 à 01:19 #

    rien d’autre à ajouter. La réponse idéale, éradiquer par la pendaison tous ces instrumentistes de bobo-écologistes, afin de pouvoir agir, pour les peuples et plus contre les peuples.

  2. Zendog 3 janvier 2016 à 09:46 #

    Rien à ajouter, tout est dit en peu de mots notamment le fait criminel de vouloir culpabiliser les pays africains s’ ils se lancent dans une électrification efficace. Les statistiques de l’oms, d’habitude tellement prises au sérieux, sont ici passées sous silence. E tonnant, non ?

  3. Godefroid de Couillons 3 janvier 2016 à 10:53 #

    Ce qui laisse pantois, c’est qu’on est pourtant là dans le domaine du rationnel.
    Quand on sait que le taux actuel du CO2 dans l’atmosphère terrestre n’est que de 0,04 %, comment imaginer qu’il puisse avoir un rôle sensible dans une quelconque évolution du climat !!?

  4. J.P. Nivernois 3 janvier 2016 à 11:55 #

    Il sera sans doute plus facile pour Hollande et les autres d’éradiquer en France quelques modestes centrales au charbon dans le cadre de cette fameuse transition énergétique que d’éradiquer les gens du GIEC. Il faudra bien un jour que ces idéologistes dégagent. Pour le bien de la planète en laissant les vrais scientifques et ingénieurs travailler convenablement, sans pression.

  5. Godefroid de Couillons 11 janvier 2016 à 23:41 #

    Au fond, le réchauffisme, c’est une sorte d’enfer terrestre laïc, solution que nos gouvernants ont découvert pour nous rendre plus obéissants.

  6. Carlbarcks 24 janvier 2016 à 00:56 #

    Ne dites pas qu’il s’en moque comme de l’an quarante l’origine de l’expression étant comme de l’Al coran, on est loin de pouvoir dire qu’il s’en moque ! Bien au contraire il fayoterait plutôt.

  7. openyourbrain 28 janvier 2016 à 12:31 #

    Bizarrement, sur ce site, je n’ai pas entendu de Géo-ingénierie par les aérosols (nano particules). Oui le climat change et par des secteurs terrestres, MAIS C EST VOULU !!! Les 2 black projects HAARP (avéré) + CHEMTRAILS (en phase de se révéler pour les esprits les plus éveillés) sont en partie responsable des choses bizarres que vous rencontrez : nouveaux nuages, trainées persistantes puis se diffusant sur des kms pour cacher le soleil derrière un ciel voilé (les cristaux de glace des véritables trainées d’avion ne se multiplient pas et ne s’étendent pas sur des KM! un peu de bon sens!). Mais ce qui est plus grave ce sont les conséquences presque irréversible de la stratosphère et ionosphère. Petit à petit, vous assimilerez des nanos particules métalliques d’aluminium, baryum, ainsi que des polymères très suspects. Cela vous affaiblira petit à petit votre santé (fertilité, cancers, etc..) selon les mois ou les années : on est pas tous égaux dans les particules nocives. Éveillez votre curiosité sur les nombreux brevets crées et liées à la Géo-ingénierie et pas sur Wikipédia bien sur! certains brevets sont explicitement indiqués pour manipuler la météo : sécheresse, pluie (intensité ou tenter de l’immobiliser sur le même secteur), modifier la puissance d’un ouragan (le contrer ou l’accélérer). Martine MOUGIN : Si tu veux pendre quelqu’un, commence par les sociétés secrètes, les élites mondiales bancaires qui sont au dessus de tout, et terminent enfin par les anciens hommes politiques (tjs vivants) qui ont été leurs vassaux et au détriment de la nation. Maintenant, le dernier point que je voudrais aborder, oui la taxe carbone c’est une immense arnaque : juste un autre impôt mondial pour augmenter la puissance du nouvel ordre mondial. Les principales décisions de la COP21 iront dans le sens comment on doit consommer (produits factices, impôts, nouvelles normalisations) mais pour régler les problèmes de métaux lourds dans les sol ainsi que les pesticides, les OGM, et l’eau potable qui n’est plus à cause des hormones ou d’autres molécules nocives… on peut toujours attendre des améliorations… Tiens donc ! Si quelque chose doit être faite pour résister, c’est l’indignation des nations mais de manière simultanée! une nation peu se soulever mais si les autres ne suivent pas derrière, elle sera juste écrasée par le système de domination actuel : fausses crises, fausses preuves, guerre de proxy, crise majeurs économiques, crack boursier, terrorisme, management de la terreur orchestrée (cela a marché pour le 11 septembre 2001 et apparemment en France aussi). En résumé, arrêtez de croire à la pensée unique c’est une dictature cachée. Ré informez vous et surtout ne pas tomber pas dans le piège des fausses informations créées de toutes pièces : La NSA et d’autres systèmes de désinformations opèrent, alimentent de fausses informations pour « noyer le poisson » et vous retourner le cerveau à leur sauce et surtout que les vrais arguments des thèses conspirationnistes. Je vois déjà les vassaux du système me demandant des preuves ou encore les preuves des preuves car en présentant les choses cela ne les satisfait jamais, ils ne sont que acteurs de la domination mentale exercée sur le peuple. Je ne répondrais pas aux messages, chacun doit un vrai travail et « auto critique » sur soi et sur l’humanité. Commencez à en parler à vos amis a vos familles, puis arrêtez d’aller voter ! P.S Le FN est comme les autres, ils fera la même chose une fois au pouvoir : tourner autour du pot.

  8. Anonyme 30 mars 2016 à 20:18 #

    Merci a vos conversation en peu de chose tant que nous aurons pas confiances a nos dirigeant et nos lois nous serons perdue

  9. Anonyme 31 mars 2016 à 11:48 #

    et open il propose quoi?

  10. Godefroid de Couillons 1 avril 2016 à 10:48 #

    openyourbrain n’a pas tort.
    On nous rabat les oreilles avec les prétendus méfaits de l’excès de CO2 pour mieux nous masquer toutes le autres pollutions (les vraies).
    On aura beaucoup de mal à me faire comprendre qu’une augmentation, même sensible, du gaz indispensable qu’est le CO2 et qui ne représente que 0,04 % de l’atmosphère terrestre (donnée incontestable et incontestée) puisse provoquer les effets apocalyptiques qu’on lui prête.
    Assurément, on nous joue une nouvelle version de la fameuse fable de La Fontaine « Les animaux malades de la peste »

  11. Anonyme 16 avril 2016 à 07:48 #

    Que faisons nous pour proteger le couche d’ozone ?

  12. Godefroid de Couillons 17 avril 2016 à 09:47 #

    @ Anonyme :
    Rien mais heureusement nous avons tout de même l’effet de serre qui nous protège.
    En fait, nos gouvernants mondiaux ont changé d’ outils de manipulation des esprits.
    Haro sur C02 bouc émissaire universel (ou si vous préférez, l’âne des « Animaux malades de la peste » de Lafontaine)

  13. Roger 14 mai 2016 à 17:37 #

    Magnifique ramassis de bétises conspirationnistes:
    Avec ce genre de conneries nous ne sommes sortis de l’auberge

  14. arabal 15 mai 2016 à 13:14 #

    ailleurs personne ne parle de l’homme qui joue un rôle dans le changement climatique….
    La pollution oui c’est sûr mais le changement climatique dû à l’homme c’est la plus grande connerie jamais raconté à l’humanité…de plus en plus inculte il faut le dire …
    A l’Ère Industrielle en France mine ,cheminées d’usine etc….c’était a qui crachait le plus de fumées polluantes….
    **Le Sahara était un océan qui s’est transformé en désert aride à une époque ou il ni avait pas de mobylettes !!!
    **Le Groenland green ,vert- pays comme son nom l’indique n’était pas gelé comme aujourd’hui alors on arrête avec ça …
    Ne pas confondre Polluer et changer le climat !!! ne soyons pas si prétentieux….l’homme est quantité négligeable sur terre…cette Terre qui représente dans notre Univers connu un grain de sable dans un tonneau rempli de200kgs de sable pour notre simple galaxie et il existe des milliards de Galaxies en perpétuel expansion…et nous pauvres couillons d’êtres humains nous avons la ,prétention de croire que l’on influe sur le Climat ????
    un peu de sérieux s’il vous plait !!!!

  15. Couilles de Pape 18 mai 2016 à 23:18 #

    Rien de spécial à dire si ce n’est que j’ai pris beaucoup de plaisir à vous lire. Je sais pas combien de temps il me reste à vivre mais je vais en profiter avant de crever en glandant un max: moins j’en fais, plus ça me va et moins je pollue.
    C’est un peu con comme raisonnement mais heureux les simples d’esprit.
    Merci pour vos écrits et grosses bises à Flamby. Qu’il compte sur moi pour participer à la décroissance.
    Très cordialement, Couilles de Pape the First.

  16. ça rassure 19 mai 2016 à 03:36 #

    Ahhhh ! Enfin qq commentaires ‘éclairés’
    Merci Openyourbrain

  17. Anonyme 20 mai 2016 à 03:00 #

    JamaissansmonCO2

    CO2. Quelle dissonnance et quelle belle discordance? Tout le monde parle d’une voix mais tout le monde ne fait pas le même geste contre le réchauffement climatique. Quand certains avancent d’autres freinent. Un climat de dupes permanent. C’est, après mo,i le déluge?

  18. j3 27 mai 2016 à 07:32 #

    de toute façon c’est clair que l’écologie en France c’est surtout de la politique de m…Regardez Paris, on fait chier les automobilistes parce qu’ils circulent et polluent et, en même temps, ils n’arrêtent pas de construire immeubles bureaux et logements et tout ça pour des milliards d’euros…Alors que créer des espaces vert améliorerait la qualité de vie des parisiens… moralité quand y a du pognon en jeu l’écologie on la met où vous vous doutez!!

  19. Godefroid de Couillons 28 mai 2016 à 10:28 #

    @j3 :
    Sans compter que quand on approfondi un peu les choses, on apprend que l’ozone est présent dans la basse atmosphère en fonction inverse de la pollution.
    On essaie donc de comprendre pourquoi on emmd… les automobilistes avec ces histoires de pics d’ozone !!??

  20. Godefroid de Couillons 28 mai 2016 à 10:31 #

    @ anonyme du 20 Mai :

    Le CO2 a bon dos.
    C’est le bouc émissaire pour permettre aux vrais pollueurs de continuer à continuer de polluer, avec toutes sortes de substances dangereuses, avec les éoliennes géantes etc…
    L’argent a raison de tout

Laisser un commentaire