Du sang et des larmes

Lors de la dernière guerre mondiale Churchill n’avait pas menti à son peuple en lui annonçant dès le début « du sang et des larmes ». Nos dirigeants actuels, tous particulièrement en France et en Europe, semblent confondre cette vérité sur la guerre avec son simulacre de spectacle : « du pain et des jeux ».

Les occidentaux sont entrés en guerre en Irak et en Syrie en pensant qu’ils pourraient se contenter de bombarder l’adversaire sans susciter de réaction de sa part. Nos hommes politiques et les médias, même s’ils mentionnaient le risque terroriste de temps à autres, ont contribué à entretenir la population dans une insouciance générale.

Après les attentats de Charlie Hebdo, beaucoup ont estimé que le pire était passé, que des mesures drastiques avaient été prises et que la bête avait été éradiquée. Tout pouvait reprendre comme si de rien n’était.

Maintenant chacun réalise que nous sommes bien en guerre. Et pas dans une guerre en dentelle, mais dans une vraie guerre qui tue des innocents à l’aveugle, qui génère du sang et des larmes et qui va durer longtemps. Certains spécialistes parlent d’une guerre de 30 ans.

Nous sommes en fait confronter à une guerre qui se déroule sur deux fronts : le front intérieur, en France et en Europe, et le front extérieur en Irak et en Syrie. Les deux fronts doivent être combattus mais avec des méthodes bien différentes.

Sur le front intérieur, depuis la mise en place de l’état d’urgence, chacun a pu apprécier la vitesse avec laquelle des centaines d’armes ont été débusquées et presque 200 individus fichés ont été mis sous liberté surveillée. On réalise ainsi à quel point le système judiciaire français entrave le travail des forces de l’ordre puisque depuis que le contrôle judiciaire est supprimé les arrestations et les prises policières se multiplient.

Le pire est que Taubira ose encore parader sur les plateaux télé. Elle devrait au moins avoir la pudeur de se cacher car sans être évidemment directement responsable des attentats, son laxisme vis-à-vis de la délinquance, sa protection de toutes les minorités ethniques et étrangères, et son refus d’accroitre les places de prison ont contribué à affaiblir notre défense contre le terrorisme et à contraindre les moyens d’action du renseignement et des forces de l’ordre. Le moins que l’on puisse dire est que la défense des français contre le terrorisme n’a jamais été une de ses priorités.

Sur le front extérieur, Fabius et Hollande nous ont jusqu’à présent conduit dans une impasse en adoptant la doctrine stupide – et suicidaire pour le pays – du ni-ni : ni Daesh, ni Assad. Mais Assad n’envoie pas ses terroristes massacrer les parisiens ! Quelqu’un devrait rappeler à Fafa qu’il est ministre de la France et que le sort des français doit le préoccuper au-delà de tout et doit même passer avant son énorme égo.

Heureusement, Hollande qui a des convictions changeantes, commence à réaliser que pour gagner la guerre contre Daesh, il faut s’allier avec ceux qui ont les moyens de la faire sur le terrain et pas uniquement dans les airs. Il a abandonné le ni-ni est a laissé tomber Fafa comme un vieille chaussette.

Les seules armées crédibles sont celles des Peshmergas, des Kurdes et bien sûr d’Assad. Assad est le seul à défendre la partie cruciale du territoire syrien contre les fous de Daesh mais aussi contre ceux d’Al Nostra, la branche locale d’Al Quaida.

Que représente la France aujourd’hui au Moyen Orient : nous avons 5 rafales, 5 mirages et le Charles de Gaulle va apporter 21 rafales supplémentaires. Notre capacité de projection d’hommes au sol est fortement contrainte – entre 5 000 et 10 000 au maximum – et de toute façon personne ne songe à envoyer des troupes au sol.

Obama est totalement dépassé par les événements puisqu’il est allé jusqu’à affirmer une semaine avant les attaques de Paris que Daesh était sur le point d’être vaincu et ne représentait plus une menace ! On peut difficilement être plus perspicace !

Il faut dire la vérité : notre meilleur rempart contre les fous de Daesh – peut-être le seul – c’est Assad. Celui-ci défend un front en Syrie de près de 500 kilomètre et doit faire face à une guerre asymétrique où l’ennemi attaque par raid pour essayer d’enfoncer ce front.

Voici les forces de l’armée d’Assad :

  • 200 000 soldats,
  • 280 000 réservistes,
  • 200 avions et 80 hélicoptères de combat,
  • 4 000 chars,
  • 1 500 véhicules transport de troupes,
  • 700 véhicules blindés de reconnaissance,
  • 450 canons automoteurs de 122 et 152 mm,
  • 1300 canons tractés,
  • 50 missiles anti-aériens S300, qui pourraient descendre nos rafales ou nos mirages comme dans un champ de tir.

Et il faut ajouter à cette armée les forces russes, parfaitement coordonnées avec celles d’Assad, qui apportent une cinquantaine d’avions de combat, autant d’hélicoptères, et des dizaines de missiles de croisières situés sur des bateaux. Les russes ont également sur place 4 000 hommes qui épaulent les syriens dans le combat. Enfin, Assad est soutenu par près de 10 000 iraniens et 5 000 combattants du Hezbollah.

Hollande tance Assad de haut mais la France ne représente rien dans ce conflit à côté d’Assad et de ses alliés. Si nous voulons vraiment vaincre Daesh, Il faut en finir avec la diplomatie des petits fours de Fafa et soutenir sans état d’âme Assad et sa coalition.

Les réalités de la guerre sont dures et les français aimeraient bien les oublier. Mais les réalités, elles, ne nous oublient pas.

 

CLUB DANTON

Déjà 9 commentaires, laissez un commentaire

9 réponses à Du sang et des larmes

  1. Contestator 23 novembre 2015 à 02:00 #

    Pour le moment, et après ces derniers évènements, on ne peut que faire, une fois de plus, qu’un seul constat d’où tout découle : notre épave nationale a toujours 2 trains de retard. Son indigence et celle de ses cerveaux lents nous amènent droit dans le mur. Il faut bien comprendre qu’il bave de jalousie en ayant vu le succès de Sarkozy en Lybie (autre erreur par ailleurs) et qu’il rêve de passer pour un vrai Chef de guerre, ce qu’il avait déjà tenté avec le Mali. Tout ça pour sa cote (!) et sa réélection (!) .Ça va nous coûter cher mais comme il a dit « pas grave, c’est l’état qui paie ! » Il s’est fâché avec Assad quand il ne le fallait pas, avec Poutine alors qu’il ne le faut pas, et il essuie les godaces d’Obama, de plus en plus « out » qui lui sait qu’il ne faut pas entrer dans ces guêpiers, trop cher !
    Laulau ne pense pas à la France, ça se saurait, mais à son fric qu’il a sauvegarder et naturellement Israël. En sommes, des vrais stéréotypes de fonctionnaires : si tous les Français paient, pas grave à condition qu’ils restent privilégiés . . . . et ça dure !

  2. sergaï 23 novembre 2015 à 11:08 #

    la guerre ce n est pas des parlottes :c est des actes

  3. acraziec 23 novembre 2015 à 12:41 #

    Une fois encore la pertinence de vos propos s’impose.
    Je ne vais donc rien ajouter si ce n’est qu’il y a une vingtaine d’années un ouvrage avait horrifié les bons « penseurs » nationaux : « Le choc des civilisations » de Samuel Huttington.
    Sa relecture, aujourd’hui, éclaire encore mieux ce que nos politiciens veulent masquer à tout prix : nous sommes en guerre et cette guerre (peut-être issue aussi de nombre de nos erreurs !) sera difficile, cruelle et longue. Alors jouer aux bisounours ne servira à rien et … voir votre propre texte « du sang et des larmes », en ajoutant peut-être un autre rappel : il y a deux mille cinq cents ans Sun tze (ou Sun tzu …) avait des idées fort claires sur le sujet ! Mais nos politiques ?

  4. Zendog 24 novembre 2015 à 08:47 #

    Le pire avec tout ça est que leur côté remonte.

  5. cybou 24 novembre 2015 à 17:08 #

    Reading this paper and the comments is really fascinating, all looking for a peaceful solution to a human conflict.T’is is true that Pdt F Hollande is wrong re Pdt Assad and more so, re Pdt Poutine.
    Natural Sapiens has always enjoyed fighting and I do not see how we can change the course of nature.
    The shrew (nature)cannot be tamed.
    T’is time to sit back and ponder’ says the chmpanzee fafa’ on his loo…
    Another simple frenchman

  6. Jackturf 25 novembre 2015 à 16:47 #

    Je suis assez d’accord avec le constat, mais par obligation, Moi Je nous ayant entraîné dans un conflit qui ne nous concernait pas. Cet homme est dangereux, on disait ça de Sarkozy, mais lui c’est puissance dix. Je n’oublie pas que Hollande a failli nous entraîner dans un conflit d’ordre mondial en Syrie et sans le sang froid de Poutine qui a imposé ses vues à Obama, Dieu seul sait ou nous en serions à l’heure actuelle. Napoléon aussi était vanté être un chef de guerre, on a vu ou cela a mené la France à l’époque. Alors je dis aux merdias, stop ça suffit. La France n’a pas besoin d’un chef de guerre (piteux d’ailleurs, quand on voit les dégâts de sa politique), elle a besoin d’un Homme responsable, prenant soin de son peuple en ne l’engageant pas dans des conflits aux quatre coins de la planète qui fatalement nous retomberons sur la tête. La France n’a plus les moyens de jouer les gendarmes du monde, tout cela était bon au temps des colonies ou l’on pillait les ressources des autres, au moins peut-on dire que cela avait un sens à l’époque, mais maintenant soyons honnêtes, ces guerres ne sont plus menés que pour cacher l’incurie de nos gouvernants, afin d’éviter des explosions sociales aux quatre coins de l’Europe, ce qui me fait souvent dire que Poutine a bon dos dans l’histoire. Et je réponds souvent aux Anti-Poutine acharnés qui ne savent même pas pourquoi il le haïsse. A-t-il violé vos femmes ? vos enfants ? a-t-il volé quelque chose à chacun d’entre vous ? Comparez l’endettement de la Russie à celui de la France depuis que Poutine est au pouvoir, vous serez surpris du résultat et vous verrez vite qui est un Père pour son peuple et qui ne l’est pas. Et pourtant c’est le parfait bouc émissaire, le méchant Russe, oui je sais il y a bien l’histoire de la Crimée, mais la encore en quoi la France est-elle concernée ? Sommes nous plus propre en Afrique ? J’en doute…Alors que la France s’occupe de ses affaires, reprenne le contrôle de ses frontières, nous commercions bien avant l’Europe et il n’y a donc aucune raison que cela ne continue pas ainsi. Que chacun s’occupe de balayer devant sa porte et les vaches seront bien gardées. Un peu moins d’Ego surdimensionné, un peu plus de bon sens, en nettoyant au passage les écuries d’Augias et vous verrez que les choses iront dans le bon sens. Pour finir, je dirai que ce n’est pas de la lâcheté ni de l’indifférence face aux malheurs du monde, mais la grenouille ne doit pas se faire plus grosse que le boeuf dans ce monde qu’ils ont voulu mondialisé, sinon gare, car nous savons tous comment cela a fini pour la Grenouille….A bon entendeur…

  7. Contestator 25 novembre 2015 à 20:24 #

    Amusant et en bonne partie vraie ce que dit ce dernier commentateur : en fait de grenouille, si c’est une image de notre gogol, non, pour moi, plutôt vilain crapaud ! et je lui fait encore honneur car les crapauds, eux sont utiles.
    Quant à Poutine, il est ce qu’il est mais avec un Q I supérieur à notre gros bêta. Si ce dernier ne faisait pas au moins le jeu d’Obama, par lâcheté et insuffisance, nous aurions des rapports normaux avec la Russie de Poutine, et aussi d’Assad, indéboulonnable à cause de Poutine (ce qui déplaît souverainement a Obama), et DAESH ne nous mettrait pas dans sa ligne de mire.
    Aucun sens politique ce Nave !

  8. arabal 25 novembre 2015 à 22:25 #

    @acraziec

    OUI !!! et les civilisations fortes cèdent le pas aux civilisations faibles…
    Je dirai même plus ..elles adoptent la Religion des plus forts ,ainsi va l’histoire des Peuples depuis la nuit des temps !!!

    En outre on a pu noter que les civilisations qui ont duré très longtemps avaient toutes une forme de croyance (peu importe laquelle.. )un ciment qui soudait les hommes entr’eux ….

    On nous propose la Laïcité ,actuellement, c’est insuffisant et peu fédérateur….

  9. Jackturf 27 novembre 2015 à 00:00 #

    je suis stupéfait ce soir d’entendre nos politiques Védrine, Raffarin gonflés d’orgueil dirent que nous vaincrons Daech. Heureusement Mathieu Guidère les a remis en place. Nous avons vraiment une classe politique des années 40 a virer de toute urgence.
    Repassez vous ce moment de l’émission des paroles et des actes pour bien comprendre. Croire que l’on peut gagner contre le terrorisme sans changer notre mode de pensée est suicidaire. Avons nous gagné en Indochine ? Avons nous gagné en Algérie ? Les Américains ont-ils gagné au Vietnam ? Les Américains ont-ils vaincu Al Quaida ? Allons, un peu de modestie…Comme l’a très bien dit le Juge trévidic nous sommes partie pour 10 années d’enfer. Hollande est un fou furieux a enfermer de toute urgence. Las, ce ne sera pas le cas, alors préparons nous à payer le prix de nos votes…Les hommes n’apprennent jamais rien de l’histoire…C’est désolant. Mathieu Guidère a raison quand il dit que nous avons mis le doigt dans un engrenage qui ne nous concerna pas.C’est aux Arabes à régler leurs problèmes, pas à nous, les colonies c’est fini.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes