La « sixième extinction », la dernière stupidité des ….

La « sixième extinction »

La dernière stupidité des écologistes pour faire peur aux enfants

Autrefois, pour faire peur aux enfants, les auteurs de contes inventaient des personnages effrayants, ogres, sorcières, vampires, et autres marâtres.

Aujourd’hui, plus besoin de monstres, nous avons l’écologie.

Les Torquemada de l’écologie cherchent en permanence de nouvelles histoires pour effrayer les ignares qui refusent de s’informer et les conditionner afin qu’ils boivent l’idéologie malthusienne à grandes goulées, pour le plus grand bien de tous les profiteurs financiers ou politiques.

La dernière invention est celle de la « sixième extinction ». C’est le titre d’un livre écrit par la journaliste du New Yorker, Elisabeth Kolbert, traduit récemment aux éditions Vuibert. Elle fait partie de la mouvance du sinistre professeur Paul Ehrlich, gourou de la secte des écologistes radicaux du Center for Conservation Biology de Stanford.

Paul Ehrlich est un monument.

Il a maintenant 83 ans et conserve bon pied bon œil. Il a commencé sa croisade avec la sortie en 1968 du livre « The Population Bomb », décrivant un avenir apocalyptique pour l’humanité. Il prévoyait dans ce livre que la famine due à l’accroissement de la population mondiale ferait des centaines de milliers de morts entre 1970 et 1980. Evidemment – et heureusement -, ces prédictions se sont révélées farfelues mais Paul Ehrlich n’a rien renié et a donné une vague explication de son erreur en invoquant la « révolution verte ».

Paul Ehrlich n’en est pas resté là dans ses prédictions de cataclysmes fantômes. Il a fait ainsi partie des hurluberlus qui prédisaient qu’un nouvel âge glaciaire détruirait une bonne partie du monde vers la fin des années 80. Comme tout bon gourou écologiste qui se respecte, il a vite viré sa cuti et alimente maintenant les élucubrations du GIEC sur le soi-disant réchauffement climatique.

Qu’aucune de ses prédictions ne se soient jamais réalisées et que sa vision de l’évolution du climat de la terre soit passée en quelques années d’un âge de glace à une terrible montée des températures ne semble déranger personne !

Il a récidivé sur l’apocalypse en 2000 en publiant « The Population Bomb Revisited ». Il admet qu’il s’est trompé de date la première fois et prévoit maintenant les pires catastrophes vers 2025. Il a appris de ses amis du GIEC : l’apocalypse doit être suffisamment lointaine pour ne pas être contredit par les faits mais suffisamment proche pour faire peur.

Il a obtenu en tant que grand prêtre en chef de l’écologie mondiale toutes les distinctions et tous les honneurs de toutes les universités écologiques du monde. Il a même postulé pour le Prix Nobel. Il ne l’a pas obtenu mais a reçu en compensation la médaille d’honneur de l’université de Stockholm.

Et aujourd’hui, poursuivant les fantasmes et les délires du maître, un de ses disciplines publie la « sixième extinction ».

Il y a eu cinq extinctions massives jusqu’à présent dans l’histoire de la terre :

  • Ordovicien : -445 million d’années,
  • Dévonien : -360 million d’années,
  • Permien : – 248 million d’années,
  • Trias : -206 million d’années,
  • Crétacé tertiaire : -65 million d’années.
  • La dernière période d’extinction est la plus connue car elle a vu disparaître les dinosaures et presque tous les habitants des fonds marins. Les petits mammifères, les plantes terrestres et les poissons des coraux ont survécu.

Ces cinq périodes correspondent à des extinctions massives dans lesquelles plus de 75% de la faune terrestre disparaît. Au-delà, les scientifiques (les vrais) ont répertorié plus de 24 autres périodes d’extinctions plus limitées. Dans tous les cas, ces catastrophes résultent de phénomènes naturels : volcanisme, chute de météorites, tectonique des plaques,…

La théorie de la sixième extinction postule que le développement de l’homme et l’accumulation de CO2 dans l’atmosphère détruit la biodiversité et que le phénomène s’accélère et va in fine détruire l’homme. Paul Ehrlich et sa clique ont été émerveillés par cette thèse qu’ils ont savamment concoctée. Ils ont fait part de leur adoration – car pour aimer cela, il faut croire ! – dans un sublime article de la revue Science Advance du 5 juin 2015 (volume 1 n°5) intitulé : « Accelarated modern human induced species losses : entering the sixth mass extinction ».

Curieusement, les Echos – un journal d’ordinaire sérieux – du lundi 31 août 2015, sous la plume de Paul Molga, ont présenté le livre de Kolbert comme une vérité scientifique. Ils ont été suivis par nombre de journaux, radios, chaînes télé, sans avoir – heureusement – un impact réel sur la population trop occupée par la fin de ses vacances.

Heureusement, Olivier Postel-Vinay a écrit un article dans Libération intitulé « Le bluff de la sixième extinction ». Ouf ! Enfin un journaliste intelligent et qui réfléchit un peu ! Merci à lui.

Un autre journal, le New-York Times, s’est également posé quelques questions. Ce journal a pourtant toujours été très favorable aux thèses écologiques les plus extrêmes et a longtemps soutenu Ehrlich et ses idées. Il a cependant voulu l’entendre sur cette affaire d’extinction et le journaliste Robert Tracinski est allé l’interroger. Dans son article, le journaliste écrit qu’il a trouvé Ehrlich « arrogant, malhonnête, évasif dans ses réponses » et qu’il a réalisé alors qu’Ehrlich est un « charlatan ». Ce papier a fait l’effet d’une bombe.

Beaucoup de vrais scientifiques dénonçaient Ehrlich depuis des années comme un gourou du catastrophisme dont les thèses, plus farfelues les unes que les autres, n’ont pas le moindre fondement scientifique. Mais un tel revirement du fameux New-York Times ne se produit pas tous les jours.

Le meilleur pourfendeur des thèses d’Ehrlich est Julian Simon. Dans son livre « The Ultimate Ressource » il conclut que l’humanité s’adaptera en permanence en inventant continuellement de nouvelles solutions. Sa thèse est bien plus convaincante que les élucubrations d’Ehrlich et de ses disciples. Et, de plus, la réalité lui donne raison !

Nous pensons que Simon est dans le vrai.

CLUB DANTON

Déjà 35 commentaires, laissez un commentaire

35 réponses à La « sixième extinction », la dernière stupidité des ….

  1. Anonyme 13 septembre 2015 à 18:27 #

    N’IMPORTE QUOI CE MONSIEUR (ENFIN NOUS DEVONS DONNER CE NOM A CE PERSONNAGE )

  2. chauvet 13 septembre 2015 à 19:10 #

    le nombre de pseudo scientifiques qui affirment des vérités totalement fausses, que le « politiquement correct » empêche de critiquer ,sous peine de passer pour un affreux réac ou pire d’un débile profond.
    Le plus grave c’est que politiciens et journalistes oublient subitement qu’ils ont favorisés la propagation de telles inepties.

  3. Maria Paneyko 13 septembre 2015 à 22:48 #

    parfois, ces que nous croyons être des « vrai » scientifiques ont des intérêts derrière – et ces que certains appellent de pseudo scientifiques ont plus suivante raison.
    pendant des millénaires les découvertes de pseudo scientifiques qui on été suivante tués ou ont fait le monde scientifique se moqué d’eux ont été prouvés vrais.
    cependant, les « prédictions » des beaucoup des autres personnages de la histoire n’aviez pas de bases pour être croyables – aucun des nous sommes capables de lire dans un cristal 🙂
    mais, il y a des prédictions qui même si vous ne croyez pas, nous allons tous les vivre pendant notre vie actuelle ….

  4. Anonyme 14 septembre 2015 à 06:55 #

    que c’est intelligent, de véritable imbécile ces gents là que s’en est a mourir de rire

  5. Gilles. C 14 septembre 2015 à 10:06 #

    A quoi ça sert de faire peur à nos enfants: personne à ma connaissance n’est en mesure (savant ou voyant) de prédire l’avenir et l’évolution de la science. Quand à donner une date pour la fin du monde: c’est une pure utopie. Mais ça permet à tous ces « scientifiques » ou
    pseudo « scientifiques » de se faire de l’argent en écrivant des bouquins sans bases réelles.

  6. Anonyme 18 septembre 2015 à 22:49 #

    J aderre sans probleme

  7. Anonyme 19 septembre 2015 à 15:56 #

    Le fait que ce monsieur Ehrlich ait accumulé les prévisions farfelues est loin de suffire à ridiculiser la théorie du réchauffement climatique. C’est même un bien pauvre argument, aussi inconsistnt que la théorie d’un optimisme béat dudénommé Simon d’une adaptation permanente de l’humanité, dont on peut prnser qu’elle a surtout profité à la minorité nantie des humains.

  8. ekoz 19 septembre 2015 à 21:07 #

    Rapport 2014 WWF:
    « La biodiversité mondiale ne semble jamais avoir été si mal en point. La population des espèces vertébrées mesurées par l’IPV a diminué de moitié sur les 40 dernières années. »

    Rapport 2015 WWF:
    « Le rapport révèle un déclin de 49 % des populations marines entre 1970 et 2012. »
    « Les récifs coralliens et prairies sous-marines pourraient ainsi disparaître du globe d’ici 2050″

    Même si l’espèce humaine va survivre encore longtemps et que l’expression  » sixième extinction  » est exagérée, il serait peut être temps de s’intéresser au sujet nan ?

  9. Black year 3 octobre 2015 à 18:39 #

    C’est plutôt l’auteur de l’article l’ignare, qui ne connaît rien à l’écologie et considère que tout va bien dans le meilleur des mondes ! Réveille toi et prend conscience que l’espèce humaine est la pire des saloperies qui existe sur cette terre. La sixième extinction est bien réel et menace l’écosystème qui est au bord de s’effondrer. Alors ton côté moralisateur a deux balles tu te le fou ou je pense et arrête de vivre dans le monde des bisousnours ! La bombe démographique est RÉEL. L’acidification des océans est réel ! Le hausse du taux de CO2 dans l’atmosphère est RÉEL ! maintenant que tu ne sois pas d’accord avec ca tu as le droit mais t’amuser à balancer de fausses infos NON.

  10. Anonyme 4 octobre 2015 à 01:23 #

    Black year, toi qui sais tout, explique nous donc comment le CO2 peut avoir un quelconque effet de serre susceptible d’entraîner un réchauffement excessif de la planète…

  11. arabal 4 octobre 2015 à 12:23 #

    « L’hypothèse d’un renforcement de l’effet de serre lié au CO2 n’est pas idiote en soi, mais prétendre que les émissions d’origine anthropique sont responsables à 90 % du changement climatique est stupide ».

    Au cours des âges le climat de la Terre a varié de manière tout à fait naturelle, parfois de façon très brutale, le tout sans la moindre intervention humaine……Et pour cause ..Imaginons le Sahara océan il y a des millions d’années devenu désert (pas de CO2 en excès à l’époque…. ) étonnant ,non !!! .
    Le Groenland (traduisons Terres Vertes) passé en glaciation…..étonnant aussi !!!

    Pour les « sceptiques  », rien ne prouve donc que « le CO2 ait pris les manettes du climat ».

    Vu le degré d’incertitude des prévisions, l’application du principe de précaution, qui commande d’agir sans attendre d’avoir la confirmation scientifique d’une menace, ne leur paraît pas non plus se justifier. «  

    Par contre ,Il semblerai plus urgent de s’occuper de problèmes immédiats comme la démographie galopante , la faim dans le monde, l’accès à l’eau potable ou le recyclage des déchets urbains, en grande partie occultés par la question du réchauffement  ».

    Les deux maîtres mots sont «  adaptation  » et « innovation ». Car «  si le climat change, il ne faut pas croire qu’il suffira de contrôler le CO2 pour l’arrêter ! »……
    Quelle prétention, aussi ,de penser que les microbes que nous sommes et le CO2 vont bouleverser le sort de notre Planète qui rappelons-le ne représente dans l’Univers (connu actuellement et en perpétuel remaniement )qu’un grain de sable dans un tonneau rempli de plus de 200kgs…..

  12. Anonyme 4 octobre 2015 à 13:50 #

    @arabal : le CO2 constitue une part infime du mélange gazeux composant l’atmosphère de la terre. Même au raz du sol (où tout effet de serre est exclu) où il se concentre pour être détruit par l’eau et les végétaux, sa proportion est faible car s’il en était autrement les petits animaux terrestre et les campeurs mouraient pas suffocation.
    Ph q çà p

  13. Anonyme 7 octobre 2015 à 14:49 #

    Anthropocentrisme quand tu nous tiens…
    L’homme s’en sortira… Peut-être. Mais là on parle de milliers d’espèces qui ont disparu, disparaissent et vont disparaître à un rythme jamais vu.
    Article complètement débile.

  14. Anonyme 21 octobre 2015 à 16:04 #

    Qui vous finance?
    Les marchands de pétrole, Monsanto, ceux qui veulent continuer à vendre leur marchandise polluante en toute tranquillité et qui paniquent à l’idée que leurs revenus baissent.
    Ce n’est pas seulement le réchauffement climatique qui est le problème mais aussi et surtout notre santé.
    Je vous en prie, changez de métier!

  15. Anonyme 21 octobre 2015 à 20:31 #

    A moins que le tort du gas oil soit d’être un produit moins rémunérateur pour les pétroliers que d’autres produits…

  16. Anonyme 22 octobre 2015 à 11:45 #

    APPEL AUX CHIMISTES et autres scientifique : Dans la partie encyclopédique d’un dictionnaire Larousse de 1974 (donc plus tout à fait le Moyen Age), je relève ce qui suit : « Les quantités d’ozone présentes dans l’air sont inversement proportionnelles à la pollution atmosphérique; on en trouve de 200 à 400 mg pour 100 m3 dans les campagnes et seulement 2 mg pour 100 m3 dans les grandes villes. »
    J’attends avec impatience les commentaires sur cette énigme scientifique.

  17. Anonyme 11 novembre 2015 à 19:06 #

    Quelle ironie ! Je mettrais ma main à couper que le rédacteur de cet article n’a aucune connaissances en écologie ! Alors oui il y a toujours des personnes qui exagèrent, et oui il y a toujours des personnes qui sous-estime les conséquences et origine du changement climatique et blablabla. Mais arrêtons un peu de se voiler la face, l’homme intervient bien dans la modification de la planète, qd on voit la geule de la Terre avant notre expansion et mtnt faut vrmt être aveugle et renfermé d’esprit pour se dire que mère nature est inusable et non altérée par notre occupation. Oui le changement climatique est un phénomène naturel qui s’est produit plusieurs fois depuis la création de la Terre mais le truc c’est que le changement climatique actuel se produit de manière accélérer ! 100 ans ça équivaut à « demain » pour la planète. Et oui ce changement climatique est en conséquence de l’activité humaine et notamment par le relarguage massif du CO2 qui retient les rayons de soleil réfractés par la Terre. Oui aussi le changement climatique engendre la dispar d’espèces qui n’ont pas le temps de s’adapter mais favorise aussi les espèces les plus compétitive. Donc oui le monde va radicalement changer, en bien ou en mam tout dépendra de la vision de chacun. Oui l’humanité vivra dans un monde différent, seulement ce monde nous ne le connaîtront pas car nous qui parlons actuellement ne seront plus là pour le voir. Bref l’homme à sa (grande) part de responsabilité dans ce chamboulement, après devons nous être fataliste? Je ne sais pas, la Terre va changer et le changement ça fait peur mais nous, nous ne connaîtront pas le final, nous allons juste subir les perturbations lliées au changement qui se met en route.
    So à méditer.

  18. Godefroid de Couillons 11 novembre 2015 à 23:17 #

    @anonyme du 11 novembre : comment peut on accuser le CO2 qui représente une part infime de l’atmosphère alors que la vapeur d’eau, part considérable de l’atmosphère dont une partie importante d’origine humaine a un véritable effet de serre.
    On nous cache volontairement les véritables pollutions; il ne faut pas se voiler la face.
    Quant à la monté de la mer, il y a un facteur qu’on néglige totalement,
    c’est le volcanisme sous marin.

  19. Emmanuel 12 novembre 2015 à 08:41 #

    Bonjour,
    Plus la mer se rechauffe, moins elle piege de CO2.
    Question :
    Est ce le CO2 qui est le responsable du rechauffement ou le rechauffement qui est responsable de l’augmentation du taux de CO2 ?

  20. Godefroid de Couillons 12 novembre 2015 à 09:00 #

    @Emmanuel : Si j’en crois mes souvenirs de lectures encyclopédiques et un anonyme avec qui j’ai dialogué ici, la concentration moyenne du CO2 dans l’atmosphère est d’environ 0,04% alors que celle de la vapeur d’eau peut aller jusqu’à dépasser 80%!
    Alors de qui se fout on avec cette histoire de CO2!

  21. Emmanuel 30 novembre 2015 à 08:38 #

    Ce que j’ai lu dans Sciences et vie c’est que apres avoir progresse durant des annees le glacier du Mont Blanc a commence a fondre vers 1860 bien avant l’automobile. Sur un autre magazine il a ete dit qu’on a retrouve un village medieval grace a cette fonte, comme quoi il a fait chaud par le passe.

  22. marcel 79 ans 2 décembre 2015 à 16:42 #

    personne ne cite le beton ni les voies goudronnees pas souvent la demographie galopante ni la disparition des forets; mettez seulement un arbre feuillu dans votre cour ensolleillee et vous verrez la difference de temperature

    a mediter……

  23. Anonyme 3 décembre 2015 à 22:20 #

    L’auteur de cet article n’a, semble t il, que très peu de connaissances scientifiques. Alors oui il y a des fous qui prédisent l’apocalypse, mais de grâce, ne confondez pas tout messieurs les sceptiques de tout et ayez au moins le courage de lire des articles scientifiques, et laissez s’il vous plaît tomber la presse qui a la plupart du temps un bagage scientifique très restreint. Informez vous sérieusement avant de publier des articles de ce niveau. Vous êtes pathétiques et en plus vous desinformez certains.

  24. Anonyme 3 décembre 2015 à 22:28 #

    S’il existe un modérateur dur ce site « résistance 2017 » que fait il à laisser en ligne ce ramassis d’ordures???
    l’ « auteur » n’a visiblement aucune connaissance digne de ce nom!

  25. Godefroid de Couillons 4 décembre 2015 à 07:18 #

    Il existe peut-être un réchauffement climatique ayant parmi ses multiples causes l’activité humaine; mais ce qui est sur et certain, c’est que le CO2 n’y est pour rien et notamment n’est pas responsable
    d’un éventuel excès d’effet de serre.
    En outre il ne faut pas oublier qu’un effet de serre est indispensable pour notre protection.

  26. fabrice 6 décembre 2015 à 10:08 #

    bonjour pour ceux qui pense que le réchauffement de 1 degré depuis environ le débute de l’industrialisation , soit environ 50 ans et une pacotille .

    sachez que l’Europe était pratiquement recouvert de glace , une calotte-glacier de plusieurs klm, environ 3 klm de glace sur la majeur partie de toute l’Europe actuelle

    Et la seule cause qui sépart ces deux période qui a durré elle 5000 ans , et une différence de la température du globe de 5 degré seulement, et en plus en 5000 ans .

    donc si nous humain arrivons a faire monter la température du globe de 4 ou 5 degrés en 100 ans, je vous assure que nos cerveaux et les ordinateur les plus puissant ne peuvent imaginer le scenario qui va se jouer , notre cerveaux aussi puissant qu il est ne peut pas évaluer ou se faire une idée de se qui va se passez , sur d’une chose il y aura des guerre pour l’eau et la bouf .
    et des guerre comme l’homme ne les a jamais envisagée

    cette l’espèce humaine ne disparaitra pas , mais le nombre d’individus qui sortira de cette crise a très long terme risque d’être revue nettement a la baisse

    merci

  27. Jacques Corbin 16 décembre 2015 à 18:19 #

    Merci pour cet article fort bien documenté.
    Doit-on rappeler que Paul Ehrlich est aussi celui qui, avec son complice John Holdren – dont Barack Obama a fait depuis son conseiller scientifique – avait, par écrit, regretté que la stérilisation forcée des femmes ne soit pas possible dans nos sociétés …

  28. Doronzan 17 décembre 2015 à 20:07 #

     »…cette l’espèce humaine ne disparaitra pas , mais le nombre d’individus qui sortira de cette crise a très long terme risque d’être revue nettement a la baisse

    merci… »

    Excellente nouvelle ,nous n’avons hélas plus la chance d’avoir la Peste noire qui décimait les populations ,les guerres etc…qui faisaient du vide et assuraient du travail à la génération qui subsistait.

  29. Henri Bourjade 18 décembre 2015 à 21:39 #

    Même si des professionnels du catastrophisme exagèrent l’impact immédiat de l’homme sur l’environnement, il n’y a néanmoins aucun doute que le taux de carbone atmosphérique est en forte augmentation au cours des 150 dernières années, et que le climat terrestre se réchauffe. Il est certain aussi qu’en brûlant le carbone fossile et les forêts, l’homme augmente le taux de carbone atmosphérique.
    Sans doute grâce à des articles comme celui-ci on va continuer à le faire, ce qui va améliorer les conditions de vie aux latitudes élevées, mais aussi les dégrader dans les pays déjà chauds.
    La sixième extinction est en cours depuis le début du néolithique, quand l’homme a commencé à rendre de vastes étendues impropres à la vie sauvage. Elle est indubitable et n’est pas nouvelle.
    Bien sûr il y a toujours eu des disparitions d’espèces animales, mais dans des périodes comme la nôtre, elles sont nombreuses.
    Sans céder au catastrophique, force est de constater que notre environnement change rapidement, et que l’homme y est pour beaucoup. Même si de temps en temps des événements naturels, le volcanisme surtout, peuvent abaisser brusquemen la température.

  30. Godefroid de Couillons 20 décembre 2015 à 11:11 #

    Rappel de quelques chiffres pour aider à relativiser quant au CO2 :
    L’argon l’un des gaz dits » rares » représente en proportion.
    dans l’atmosphère terrestre 23 fois le gaz carbonique
    Dans l’atmosphère terrestre, le CO2 représente 0,04 % de l’atmosphère (température moyenne de la terre + 15°)
    Dans l’atmosphère martienne, le CO2 représente 96 % de l’atmosphère (température moyenne – 63°)
    Dans l’atmosphère vénusienne, le CO2 représente 96,5 % de l’atmosphère (températures très variables selon l’altitude allant de -112 ° à + 462°).
    Au niveau de 0,04 %, on peut parler de traces….1

  31. Anonyme 27 décembre 2015 à 09:06 #

    L’article est rédigé dans quel but? Pourir l’auteur de « la 6e extinction », le livre lui-même, minimiser l’impact humain, ou juste faire étalage de l’énorme inculture de son auteur? Je reste dubitatif…
    Sinon, mais sérieusement? L’Homme a un faible impact sur le climat? Vous vous auto-persuadez ou vous n’êtes juste pas conscients de la réalité du monde? Avez vous déjà vu la terre vue de l’espace? Le plus flagrant étant lorsqu’on voit notre planète côté nuit. Elle est orange!!!! Les lumières des villes sont omniprésentes! Allez voir vous-même puisque le scepticisme est votre credo, tapez « timelaps terre vue de l’espace » sur youtube vous devriez trouver de quoi faire. Ca fait 150 ans qu’a commencée la révolution industrielle, 150 ans qu’on déverse des millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère, mais pas que!! Vous vous focalisez sur le CO2 simplement parce que c’est le mot a la mode lol, vous êtes simplement des petits perroquets qui ne font que répéter les gros titres ^^ et vous vous pensez même probablement être aurait des choses…
    Bordel je viens de m’apercevoir que je perd mon temps, ceux qui savent savent déjà, les autres ne sont soit pas assez intelligents pour avoir leur propre opinion et analyse de la situation, soit des aveugles ne voulant voir.
    Merci à tous ceux qui agissent pour sauver cette toute, toute, toute petite planète.

  32. DENIS 1 janvier 2016 à 19:34 #

    Nous en sommes au 3 ème réchauffement climatique sur Terre. Le 1 er en 450 avant JC, le 2 ème vers l’an 1000. Le Groenland (Terre Verte) ne comportait pas de glace (3 Kms d’épaisseur aujourd’hui). Il faisait 8•C de plus qu’aujourd’hui.
    Sous Louis XIV on traversait la Seine à pied et à cheval tous les hivers car la seine était une banquise.
    Alors oui la Terre se réchauffe et probablement encore de 6•C dans les 4 à 6 siècles à venir. On peut prédire tout ce que l’on veut,nous serons tous mort d’ici là donc personne ne pourra nous contredire. Par contre bien sûr il faut lutter contre la pollution et fermer toutes les centrales à charbon (l’inverse de la décision Allemande) et construire des centrales nucléaires + du solaire. Michel DENIS

  33. Anonyme 4 janvier 2016 à 12:04 #

    Lisez donc le scientifique suisse WERNER MUNTER qui écrit :

    C’est de la pure arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat.

  34. 1736T53 20 janvier 2016 à 12:47 #

    SEPTIEME EXTNCTION : les anonymes

  35. arabal 20 janvier 2016 à 19:52 #

    Denis a tout résumé…..enfin quelqu’un de sensé .

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes