Et hop ! Cent millions de plus pour les syndicats

Comme nous le savons tous, le rapport Perruchot sur les syndicats français n’a jamais été rendu public afin de protéger les bénéficiaires du choc national que provoquerait la révélation des sommes monstrueuses en jeu. Quelques extraits avec quelques chiffres nous sont parvenus de ci de là mais pour l’essentiel par des médias de droite ce qui a permis à la gauche bien-pensante et aux syndicats de les discréditer. Le couvercle s’est refermé sur la marmite et il est solidement arrimé !

Rappelons quand même quelques vérités sur le financement de nos chers – très chers – syndicats.

Les syndicats touchent de manière directe ou indirecte environ 4 milliards d’euros par an de l’état. En plus de ces liquidités, ils bénéficient d’une pléthore de fonctionnaires qui travaillent pour eux. Leur nombre est évalué à 28 000 équivalents temps plein.

Les cotisations ne représentent que 3% du budget des syndicats ouvriers et employés alors qu’elles représentent de 15% à 60% pour les divers syndicats patronaux. Par comparaison, dans les pays du Nord de l’Europe les cotisations représentent plus de 80% du budget des syndicats ouvriers.

Et cette manne est déversée sur des syndicats qui représentent à peine 8% des salariés. Evidemment le public est surreprésenté puisqu’il accueille les 2/3 des syndiqués alors que le privé ne compte que pour 1/3. Ces pauvres fonctionnaires qui ont un emploi à vie ont bien besoin de manifester car ils sont si mal traités !

Et tout ce qui précède n’est que la partie avouable et officielle, autant dire la petite pointe émergée de l’iceberg syndical. Car les ressources principales sont occultes et issues d’un système quasi mafieux :

Prébendes et détournements issus des nombreuses caisses paritaires (1% logement, Sécurité Sociale, Unedic, …),

Subventions occultes des Banques Coopératives, dont le fonctionnement est lui-même particulièrement obscur,

Pactole de la gestion paritaire de la formation professionnelle. Environ 20% à 25% des 6,3 milliards de la formation professionnelle sont gaspillés en frais de gestion et frais divers (dont les frais de bouche),

Confiscation des budgets de fonctionnement des différents comités d’entreprises, évalués à 580 millions par an,

Distribution d’une partie du budget de 1 milliard des activités sociales des CE à des prestataires amis, ou plutôt copains et coquins.

Les scandales des comités d’entreprise d’Air France, d’EDF, de la RATP, de la SNCF sont bien connus. Mais ils ne sont absolument pas des cas isolés mais au contraire des exemples révélateurs de la putréfaction générale de tout le système des comités d’entreprise.

Et ne parlons pas des 19 millions d’euros dépensés chaque année par l’UIMM pour la « fluidification sociale » et la distribution d’enveloppes bien dodues de fin de grève.

Au total, à la louche, ce sont environ 7 milliards d’euros par an que la sangsue syndicale prélève sur le sang des français. Et bien sûr la question simple que l’on se pose est : où va tout cet argent ? Les bilans misérabilistes publiés par les syndicats reflètent moins du tiers de cette somme. Le reste s’évapore !

Et Hop ! Le gouvernement a créé avec l’article 31 de la loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, l’emploi et la « démocratie sociale » (sic !) un fond paritaire destiné à financer les syndicats ? Ce fond sera alimenté par une taxe de 0,016% sur la masse salariale du privé (pourquoi pas le public ?). Le chiffre parait ridiculement bas et personne du reste n’en a parlé. Mais rapporté à la masse salariale concernée cela représente tout de même plus de 100 millions d’euros.

La sangsue syndicale avait-elle vraiment besoin de cette goutte de sang supplémentaire ? Cela va porter sa ponction sur l’économie française à 7,1 milliard.

Quand on sait que la majorité de nos syndicats sont aux mains de marxistes et de trotskistes, on peut sérieusement s’inquiéter sur la gestion opaque de ces milliards. Que peuvent-ils bien en faire ?

 

CLUB DANTON

Déjà 41 commentaires, laissez un commentaire

41 réponses à Et hop ! Cent millions de plus pour les syndicats

  1. DURAND 14 août 2015 à 08:49 #

    Tres facile de voir dans vos textes que vous êtes très pro le peniste , la preuve aucun texte sur le DALLAS français des le pen , donc vos analyses sont très clairement dirigés , contre tous sauf les le pen !!!
    VOUS ÊTES DONC DES PRO LE PEN QUI SE CACHENT !!

  2. JEAN PN 14 août 2015 à 09:14 #

    @ DURAND …
    Et alors ami(e) DURAND, pour ma part aussi je préfère être PRO LE PEN et je ne me cache pas. Je le suis avec gloire et honneur plutôt que gauchiste syndicaliste pro-islam qui veut « niquer » la France et le confirme avec ses attentats et décapitation récents sur le territoire.
    DURAND, c’est bien votre nom ? Vous êtes bien français(e) ? Alors comment se fait-il que vous soyez anti-France ???

  3. SURICATE 14 août 2015 à 10:33 #

    LES SYNDICATS n’ont guère changé.

    ILS ROULENT toujours avec les gouvernements en place au détriment de ceux dont ils doivent défendre les intérêts.

    « Or je comprends très bien que le passif de ces entreprises n’effraie pas une assemblée où les partis ne sont plus que des syndicats d’intérêts. »
    Le Président (1961) d’Henri Verneuil
    Michel Audiard

  4. SURICATE 14 août 2015 à 10:47 #

    @JEAN PN. Durand doit être, si je ne me trompe, soit un MOUDAK soit un représentant de syndicat, Payé à RIEN FOUTRE…

    DUR DUR D’être un Durand….pro-J’T’ENFUME.

    Il ne peut qu’être anti LE PEN qui veut rétablir un peu d’ordre en FRANCE et surtout redonner à notre Pays la dignité qui lui a été volée.

  5. Anonyme 14 août 2015 à 13:18 #

    @ SURICATE
    Tout à fait cela.
    j’ai connu beaucoup de syndiqués qui étaient nuls, mais pistonnés par les syndicats.
    Je me suis régalé à les remettre à leurs places.
    Ceci dit, le film que vous évoquez , c’est un  » PUR CHEF- D’ŒUVRE »

  6. Contestator 14 août 2015 à 14:26 #

    Les syndicats en France, sont tout sauf REPRESENTATIFS de leurs classes ! Les camarades syndiqués ne représentent qu’eux même, c’est-à-dire 5 % de la classe ouvrière et sont les seuls à profiter de la manne gouvernementales (subventions et multiples avantages), quand à ceux qui sont en haut de leur organigramme, ce sont eux qui profitent le plus. Numériquement, ces syndiqués sont marginalisés dans le monde des vrais travailleurs. Les vrais profiteurs sont tous syndiqués, on les retrouvent « naturellement » dans la gauche et la gauche de la gauche, et pour cause !

  7. Anonyme 14 août 2015 à 15:23 #

    @ Contestator
    Oui , mais c’est eux qui mettent la pagaille dans les entreprises , selon leur bon vouloir,quand ils le veulent et appuyés par les non syndiqués.
    Leurs rêves c’est d’avoir le pouvoir, en pensant que l’entreprise est à eux.
    Pour les non syndiqués c’est le seul moyen d’avoir de l’augmentation
    Il y a un autre moyen de grimper dans la hiérarchie:
    Pour cela, il existe les cours du soir, pour compléter ses compétences.
    Mais çà, les cours des syndicats sont plus importants.

  8. Mr GRICOURT LUC 14 août 2015 à 16:34 #

    BONJOUR , les syndicats ont toujours été les associés des gouvernements en place , qui s’en servent quand ils en ont besoin ; sinon ils n’auraient pas le droit d’exister , ils seraient interdits comme tant de choses…c’est pourquoi il faut les entretenir de temps en temps …bien sur j’accuse tous les gouvernements successifs et Grollande ui ne bronche pas et qui laisse tourner le compteur qui lui remplit les poches, il a meme donné une bonne place à la ségo , c’est ça ou verser une pension alimentaire pour ses descendants …

  9. DURAND 14 août 2015 à 20:13 #

    Laissez moi rire !! les le Pen même pas capable de régler leurs problèmes , comment voulez vous qu’ils soient capable de régler ceux de la France , tous les jours c’est le DALLAS a la française avec la saga le Pen , en plus cela vient de millionnaire , plus de 21 millions d’euros de fortune !! gagner sur qui , pas Me Betancourt avec l’Oréal , mais sur le peuple , ceux dont ils disent qu’ils veulent défendre , le petit peuple , (RIRE!) leur fortune est pire que celle de Patrick Balkany ( quelques millions) évidemment une fois au pouvoir , ils pourraient s’enrichir encore plus . Ils n’ont jamais travaillé et ne savent pas ce qu’est de se lever le matin pour embaucher a 5h !! Ils sont comme des poissons chats , tout en gueule , évidemment les petites cervelles gobent tout ce qui est dit sans même réfléchir pas moi , en plus j’ai pas de partie sauf mien , comment je suis toujours en accord avec moi et jamais déçu !!
    J’oubliais sur AIR FRANCE , ils sont considérés comme des VIPs !!! c’est pas pour rien , en ce qui concerne les syndicats , je sais que c’est grâce a eux que nous avons eu la SS les 35h , la cinquième semaines de congé etc… la preuve , les patrons en voudrait pas et c’est pas grace a eux ni aux les le pen qui voudrait supprimer la SS et nous envoyer vers des assurances privées !! , Lisez bien le programme lepéniste , c’est pire que les LR/PS !!
    Vive la dictature lepéniste comme en Russie !! la preuve , Poutine est le meilleur ami des le pen !!! c’est eux qu’il l’ont dit !!

  10. Anonyme 14 août 2015 à 21:08 #

    @ DURAND
    Les 35 h sont la plus belle aberration que M. AUBRY a pu inventer.
    Cela « pèse » sur l’économie, et il y a d’autres freins.
    Vous allez voir dans la fonction hospitalière, les RTT non prises.
    Une véritable « bombe à retardement », le jour ou il faudra les payer.
    Vous oubliez que nous sommes dans une économie mondialisée.
    Au fait, vous proposez quoi?
    Rien de concret, que des vues de l’esprit.
    Si c’est le communisme, on sait ce que cela à donné.

  11. Anonyme 14 août 2015 à 21:36 #

    C’est vrai que lorsque l’on a plus de 5 millions de chomeurs les 35h c ‘est la cata !! que proposé vous 48 h payé 35 h ?

  12. SURICATE 14 août 2015 à 22:48 #

    à Durand. Toujours bien s’informer avant de lancer un « VIVE les 35H ».

    Pour votre gouverne, Monsieur DURAND, sur la fameuse loi des 35 HEURES. Même JOSPIN a fini par avouer que c’était un fiasco total …
    « Côté finances publiques, les 35 heures ont coûté cher : 15 milliards d’euros par an, à partir de 2002, en allégements de charges, pour compenser en partie l’augmentation de 11 % du coût horaire du travail. Ces aides n’ont pas suffi, car les entreprises ont dû piocher dans leurs gains de productivité et geler les salaires pendant plusieurs années pour régler la note.
    Les sociétés qui ont le plus souffert sont celles qui avaient anticipé la loi, réduisant volontairement le temps de travail et recevant des aides en échange de créations d’emplois. «Ça a été une catastrophe pour celles qui payaient bien leurs salariés» , note Éric Heyer, de l’OFCE. À partir de 2000, la loi ne fixait plus aucune condition de création d’emplois pour bénéficier des allégements de charges… »

    VIVE les 35HEURES de Miss AUBRY ?

    C’est fou le nombre de KOZEL qui s’ignorent en FRANCE !

  13. Anonyme 15 août 2015 à 09:34 #

    Ce que vous expliquez n’est valable que pour les très petites entreprises , dans mon entreprise (500 salariés) cela a été l’inverse !! on a jamais gagné autant d’argent !! on a eu beaucoup plus de participation et d’intéressement !!! en effet les 35h on permis de modifié l’organisation et faire des gains de productivité et avec le maintient des salaires 35h payé 39 !! !! cela c’est du réel et du vecu ! pas du bla bla d’economiste qui se trompe toujours et qui ne sont jamais d’accord entre eux !!
    Autre chose meme Sarkozy n’a pas voulu revenir sur les 35h car cela aurait eu comme résultat d’augmenter le chômage !!!
    Le problème actuel est que les les capitalistes se sont jamais autant enrichis et les classes moyennes ont jamais autant perdu de pouvoir d’achat , les retraités également !! Il n’y a jamais eu autant de milliardaires !! la preuve est que seul la consommation des ménages maintient la croissance économique du pays !! c’est bien beau de privilégié l’offre mais si les ménages n’ont pas de quoi acheter la croissance va continué a être en berne même en déflation !!
    Il y a que la famille le Pen qui a la solution !!! quitter l’Europe ………. et l’euro !!! …………

  14. Anonyme 15 août 2015 à 09:51 #

    J’ai oublié le principal c’est que cela a permis 18 embauches en production , crée une quatrième équipe , la production a été organisé du lundi matin a 5h au samedi 13h , le personnel ne travaillait plus que 4 ou lieu de 5 jours de 8h , soit 32h par semaine, suppression d’une équipe pendant pendant juillet aout et ces deux mois travail de 35 h et tout cela avec le meme salaire de 39h30 , le transport du 5 jours et le panier a été integré dans le salaire donc aucune perte !! et l’entreprise a jamais eu autant de bon résultat économique . Cela a été le fruit de la discutions avec la direction et les syndicats , n’en déplaise a certain !!

  15. Anonyme 15 août 2015 à 10:19 #

    Le pouvoir d’achat des citoyens résidant en France évolue peu, sauf pour les plus fortunés. « Les riches sont plus nombreux, en France, et ils sont même de plus en plus riches », écrit Le Monde, qui explique qu’entre « 2013 et 2014, le nombre d’assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est passé de 312.406 à 331.010, soit une progression de 6 %. Dans le même temps, la valeur totale des patrimoines déclarés a bondi de 10 %, atteignant 476,28 milliards d’euros en 2014 contre 433,47 milliards l’année précédente ».

  16. Anonyme 16 août 2015 à 00:16 #

    @ Anonyme —J’ai oublié le principal c’est que cela a permis—-

    Les syndicats sont comme les socialistes.
    Juste bon à prendre le pognon, mais incapables de le faire.

  17. Anonyme 16 août 2015 à 09:40 #

    Il me semble qu’il n’y a pas de pouvoir sans contre pouvoir !
    sans syndicat qu’en serait il ?, , voir en Allemagne ou l’adhésion a un syndicat est obligatoire , cela n’a pas tuer l’économie ??? le syndicat IG-METAl est aussi puissant que les patrons !!! je ne parle pas de la Suède non plus !!
    Par contre lorsqu’il y a un problème , tout de suite on se retourne vers les syndicats pour qu’il trouve une solution , mais que vous voulez vous et que faite vous pour les syndicats pour qu’eux fassent quelques choses pour vous ???
    rien même pas une cotisation qui est le nerf de la guerre , les patrons eux l’on bien comprit et cotisent , le MEDEF emploi plus de 500 salariés pour étudier comment vous baiser !!!

  18. Anonyme 16 août 2015 à 10:09 #

    @ Anonyme — Il me semble qu’il n’y a pas de pouvoir sans contre pouvoir !
    Les syndicats ont toujours été pour la médiocrité.
    Pour les individus incapables de se prendre en charge.

  19. Anonyme 16 août 2015 à 10:33 #

    @ Anonyme
    Les critiques sont facile mais l’art est difficile !! surtout lorsque l’on ne fait rien , le français est bien connu uniquement pour ses critiques mais pas pour s’engager , il laisse cela pour les autres car c’est plus facile et il ne risque pas d’être critiqué non plus !!

  20. Anonyme 16 août 2015 à 12:35 #

    @ Anonymme
    Pas de problème pour l’art.

  21. Anonyme 17 août 2015 à 09:20 #

    les syndicats, c’est les salariés et les patrons, mais seul les patrons perçoivent les 40 milliards du pacte de responsabilité , ce qui fait 610 euros par français y compris les nourrissons.

  22. Anonyme 17 août 2015 à 12:13 #

    Et oui !! aucun salariés n’a de subvention !! , ils n’ont que leur travail et en plus sont écrasés d’impôts et de taxes de toutes sortes ,alors que les entreprises sont hyper gavées de subventions sans compter les magouilles a l’URSSAF, paradis fiscaux etc…!! ils se plaignent toujours alors qu’ils ont la gueule pleine !!

  23. phoque çà pète 17 août 2015 à 15:30 #

    @DURAND « Les 35 h » :
    Comment peut on avoir la bêtise de se féliciter de l’arnaque des 35 heures perpétrée contre les salariés. Les 35 heures ce n’est qu’une pièce (rassurez vous, il y en aura d’autres) d’un plan destiné à faire baisser les salaires en France. Les 35 heures ont été le prétexte d’un gel des salaires pendant je ne sais plus combien de temps (j’étais salarié à l’époque…) puis le prétexte d’une baise (je voulais mettre baisse, mais finalement je laisse l’erreur de frappe…) généralisée des salaires à l’embauche, sans compter les horaires débiles, l’usine à gaz des RTT imprenables jusqà ce qu’ils soient finalement périmés etc…
    Les 35 heures auront été un magnifique baise couillons?

  24. Anonyme 17 août 2015 à 17:53 #

    Normal dans toutes choses il y a des baisers et des baiseurs ! personnellement je n’ai pas fait parti ni de l’un ni de l’autre et le personnel en a été très comptant et a voter pour !!!! on en parle toujours comme référence !!
    Dans la, vie on ne peut satisfaire tout le monde , il y en a qui en ont jamais assez et qui sont toujours insatisfait même si on leur donnait la lune !!!!!!! je suis sur que ceux qui en sont pas comptant c’est la faute des syndicats !! il faut toujours un coupable , au faite la mère le Pen en parle pas ! pourquoi ???

  25. Anonyme 17 août 2015 à 17:56 #

    De toute façon quand ça pète les premiers baisers c’est les salariés !! , les capitalistes ont leur fric au frais !!

  26. arabal 17 août 2015 à 18:09 #

    @phoque çà pète

    OUI Oui Oui et personne n’a rien compris !!!

    La plus grande manœuvre faite pour plaire aux  »Marchés Financiers  » aux Capitalistes donc et leur faire un gros clin d’œil pour avoir le pouvoir…..et le garder ..

    En fait ce que peu de gens ont compris : c’est que de tout temps (mais ça c’est aggravé ..)les politiques sont là pour obéir aux Financiers et ramasser les pourboires conséquents il faut le dire !!!

  27. Anonyme 17 août 2015 à 18:13 #

    En effet , peu de personnes le savent que ce n’est pas les politiques qui gouvernent !! mais ceux qui détiennent les finances : banques , assurances etc…. les politiques sont des pantins devant les financiers et a leurs ordres ……

  28. arabal 17 août 2015 à 18:59 #

    oui: « …ce n’est pas les politiques qui gouvernent !! mais ceux qui détiennent les finances : banques , assurances etc…. les politiques sont des pantins devant les financiers et a leurs ordres …… »

    Ce système d’enfumage date de la Révolution Française. Le  » Suffrage Universel  » et la carte d’électeur étant la plus grande Fumisterie depuis 1789 !!!
    Faire croire que la Politique peut changer quelque chose !!! Si c’était le cas :  » Voter serait Interdit.. »

  29. sergaï 18 août 2015 à 08:37 #

    NOS SYNDICATS NE SONT PUISSANT VIS A VIS DU GOUVERNEMENT QU EN FONCTION DES NUISSANCES QU ILS PEUVENT EXERCER EN CAS DE GRÈVE.
    D OU LA PRUDENCE GOUVERNEMENTAL ENVERS EUX

  30. Anonyme 18 août 2015 à 09:34 #

    sergaï

    NOS SYNDICATS NE SONT PUISSANT VIS A VIS DU GOUVERNEMENT QU EN FONCTION DES NUISSANCES QU ILS PEUVENT EXERCER EN CAS DE GRÈVE.

    Vous connaissez autres choses que la gréve ??? sinon cela se saurait depuis longtemps !!

  31. phoque çà pète 18 août 2015 à 10:08 #

    @anonyme du 18 août :  » ..autres choses que la grève… »
    Il y a aussi la manifestation massive.
    çà peut marcher comme ce fut le cas pour la manif de l’enseignement libre,
    çà peut ne pas marcher comme ce fut le cas pour la manif pourtant plus massive contre le mariage et l’adoption pour tous.

  32. Anonyme 18 août 2015 à 13:48 #

    phoque çà pète :
    Manifestation massive ; laissez moi rire …..dans les manifs il y a que des vieux cons !!! les jeunes sont ou ?? pourtant c’est leur avenir qui se joue ………
    Plus personne ne vient , ils délèguent sauf pour brailler après ………. et n’oublie pas après de traiter les syndicats de bon a rien !!
    Comme le dit si bien le Chat: « Ceux qui ne veulent rien faire, ceux qui ne savent rien faire et ceux qui ne peuvent rien faire ont quelque chose de commun: ils ne font rien »!

  33. Anonyme 26 août 2015 à 15:27 #

    IL FAUT BRULER LE CODE DU TRAVAIL 2015

    En refaire un autre de 200 pages

    nos syndicats français ne servent à rien, qu’à faire plaisir aux fonnctionnaires

    Quand reviendras-tu NUIT DU 4 Août 1789 ?

  34. Fidele CASTRO 26 août 2015 à 16:03 #

    Il faut savoir de quoi on parle quand on affirme une chose !!

    Le code du travail a été re-codifié du temps de Sarkozy et a enflé de plus de 4 fois !!! donc a l’origine il était moins épais de quatre fois !! de 1294 pages il est passé 3231 pages dans le code du travail annoté de DALLOZ.

    Mais vous avez raison , il faut supprimer entièrement le code du travail et laissez tout pouvoir au MEDEF comme avant la révolution française , a quoi cela sert d’avoir la sécurité sociale , les 5 semaines de congés payés , les ASSEDIC , l’APL , les primes de rentrés a l’école , les allocations familiales , RMI , l’APA , plus d’aide sociales ca coutent cher a ces pauvres patrons en cotisation , plus d’impôts non plus sur les entreprises juste sur les salariés ceux qui gagnent moins que SMICs , les vieux une fois dépassé l’Age de la retraite ils coutent trop cher et rapporte rien donc au four crématoire etc….en plus pas de syndicat et des élus a vie pas besoin d’élection c’est toujours les même t cela coute cher , un sondage suffit , il suffit de mettre en place un régime basé sur POUTINE comme en RUSSIE , les syndicats a DACHAU , c’est bon rien !! d’ailleurs c’est pour cela que les patrons les virent , il faut pas une tète qui dépasse !! mettront tout par terre et a la guerre comme a la guerre !!

    Voila une nouvelle France rentable !!

  35. phoque çà pète 26 août 2015 à 17:41 #

    @FIDEL CASTRO :
    Votre propos est violent, mais je crains qu’il soit justifié, notamment lorsque vous évoquez l’instauration d’une limite d’âge pour les vieux.
    Ce sera au nom de la « dignité » bien entendu, mais le résultat sera le même, ce qui n’empêchera de promouvoir toujours davantage la récupération des pièces détachées du corps humain autant sinon plus que pour les automobiles.
    L’idée de la « France rentable » est née et s’est développée sous Sarkozy et ses prédécesseurs. Elle progresse à pas de géants sous Hollande gràce, notamment à l’accompagnement du peuple par les médias dans le couloir de la mort

  36. phoque çà pète 26 août 2015 à 17:48 #

    @FIDEL CASTRO :
    Je note votre indulgence pour les syndicats en les envoyant à DACHAU (dont la chambre à gaz semble n’avoir jamais fonctionné à des fins mortifères), plutôt qu’à Auschwitz où une telle hypothèse parait plus plausible (même si celle qui se trouve au camp actuel est une reconstitution).
    Ceci étant, il peut sembler moins barbare de faire passer les gens dans une chambre à gaz plutôt que de les placer directement dans le crématoire comme semblent l’avoir, un temps, un peu pratiqué les allemands.

  37. Fidele CASTRO 26 août 2015 à 19:35 #

    @phoque çà pète
    Pour la récupération des pièces détachées des corps humains , ce sera pas possible car trop usés , car évidemment plus de syndicat donc on revient au 60 h/semaine , soit 6 jours de 10 h ( fini les 35 heures) et il est évident que les salariés ( valable pour les gendarmes , policiers , militaires etc.. ) à l’age de la retraite seront tellement usés que plus rien de leurs organes sera réutilisables………. normal on revient avant 1789 ….

  38. arabal 27 août 2015 à 13:37 #

    ‘….Quand reviendras-tu NUIT DU 4 Août 1789 ?.. »

    Qu’on puisse enfin créer une nouvelle race de profiteurs !!!!!!!!

  39. Prout 4 septembre 2015 à 18:35 #

    Syndicats en ligne de mire de la DD ! N’importe quoi !
    Bon, on parle de Bigmalyon ?

  40. Prout 4 septembre 2015 à 18:38 #

    Jean PN, il n’y a pas d’ouvriers chez Le Pen (j’allais dire « travailleurs », mais je sais que pour vous c’est un gros mot…)

  41. Prout 4 septembre 2015 à 18:42 #

    Je viens de lire l’intégrale de ce délire populiste : et j’ai lu le commentaire de Fidèle Castro : ouf, un bol d’air et d’humanisme !
    Merci, Fidèle ! La montée des extrémismes, au secours !

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes