Ecologie ou le mensonge permanent

Le gastéropode de l’Elysée veut laisser une trace et il va utiliser pour cela l’écologie et le sommet de Paris de décembre 2015. Il s’est converti grâce à une apparition de « Notre Dame des Landes ». Son seul but est de gagner quelques maigres voix et surtout de ne pas perdre totalement l’électorat écolo. Mais la bataille sera rude car la mère Duflot, si on en juge par la taille de ses épaules et celle de son postérieur, n’est pas de nature à se laisser faire et à laisser passer l’occasion de se pavaner sur toutes les chaines lors d’une campagne présidentielle. Quoi qu’il fasse, le gastéropode, s’il est encore en vie, aura Duflot sur sa route en 2017.

Alors pour préparer les esprits à la parole écolo, la bataille du diesel est relancée. La seule absurdité à propos du tout diesel, c’est que la pétrochimie européenne, qui utilise du brut léger, produit très peu de diesel et beaucoup d’essence et qu’il serait donc préférable pour l’Europe de consommer plus d’essence et moins de diesel. Mais cet argument technique et économique, personne n’en parle et tout le monde s’en fout. Le diesel est mauvais et doit être sacrifié sur l’hôtel du Dieu écolo car il émet des particules fines, soi-disant cancérigènes.

Les écolos mettent régulièrement et sans aucun fondement les pics de pollution aux particules fines sur le dos du diesel. On va une fois de plus entuber le vulgum pecus, avec la complicité bienveillante des journalistes qui ne relèvent jamais les insanités et mensonges proférés par leurs amis écolos, de gauche comme eux. Le but ultime est de déclencher une paranoïa en suscitant la peur.

Mais si on regarde les faits, le diesel est responsable de bien peu de choses. L’épisode souvent cité par les écolos est celui de décembre 2013, qui a vu un pic de pollution aux particules fines dans la région parisienne. D’après les études publiées depuis lors, le diesel des automobiles n’a été responsable que de 0,7% de l’émission des particules fines. Le reste provenait pour l’essentiel des rejets des centrales thermiques des pays qui « donnent l’exemple » en matière d’écologie : l’Allemagne et les Pays Bas.

Rappelons quelques faits scientifiquement établis à propos du diesel :

  • Les particules fines émises par les moteurs diesel ne sont pas cancérigènes. Des études impliquant des milliers de travailleurs dans des mines de potasse l’ont largement montré (cf ci-dessous),
  • La pollution aux particules fines diminue en fait fortement à Paris mais statistiquement elle augmente ! La raison est simple : les méthodes de mesure et les seuils utilisés ont été changés car la courbe n’allait pas dans le bon sens ! Ah que les méthodes du Giec et de Al Gore, qui trafiquent courbes et données, ont du bon…
  • Les leaders écolos (Placé, Duflot, Batho,…) insistent tous lourdement sur le chiffre de 44 000 décès liés aux particules fines. Ils oublient bien sûr de mentionner le fait qu’il s’agit de décès « prématurés » de personnes qui avaient déjà une pathologie létale. Par ailleurs, ce chiffre ne provient pas d’une étude scientifique de l’OMS basée sur des cas réels mais d’une simple projection statistique faite par la Communauté Européenne et ne s’appuyant sur aucune donnée expérimentale. Et cette analyse mentionne uniquement la possibilité de décès prématurés de 3 à 7 mois, soit probablement moins que le degré d’incertitude de l’analyse !
  • En éliminant les pics issus d’Allemagne qui ne sont pas tous, heureusement, de l’ampleur de celui enregistré en décembre 2013, la provenance des particules fines en région parisienne est la suivante : agriculture 21%, chauffage 34%, industrie 31%, transport (voitures, trains, avions) 14%.
  • Par ailleurs, l’attention est portée quasi exclusivement sur Paris mais si on considère le reste de la France, le diesel est encore moins responsable de l’émission de particules fines dont les causes principales sont les suivantes : engrais, pesticides et labourage, chauffage au bois et brûlage, érosion des sols, vents de sable et d’argile en provenance notamment du Sahara et des plages, pollution biologique (pollen, bactéries, spores, excréments séchés de vaches, moutons, chevaux, chiens, chats, oiseaux,…).

Il faut aussi remettre les choses en perspective. Voici les principales causes de mortalité en France (hors maladie) et la réduction de durée de vie associée, calculée par rapport à une espérance moyenne.

Cause Nombre de décès Réduction durée de vie
Particules fines 44 000 3 à 7 mois
Tabac 73 000 10 à 30 ans
Tabagisme passif 5 000 5 à 10 ans
Obàsità 130 000 10 à 20 ans
Anorexie 600 40 à 50 ans
Alcool 3 000 10 à 30 ans
Stupéfiant 3 650 30 à 50 ans
Overdose 500 30 à 60 ans
Accidents domestiques 16 000 10 à 80 ans
Suicides 13 000 10 à 80 ans
Accidents de la route 3 500 0 à 87 ans
Homicide 743 0 à 87 ans

Selon les médecins, les morts dues aux particules fines sont toujours liées à d’autres pathologies préexistantes : asthme, malformations pulmonaires, problèmes cardiaques, problèmes circulatoires,… L’Inserm et l’Afsse estiment à environ 10 % le nombre des cancers du poumon attribuables aux particules. La grande majorité des morts invoquées par les écolos est due au tabac. Il y a 73 000 morts par an dues au tabac en France. Hors tabac, les morts par problèmes respiratoires potentiellement dues aux particules fines seraient d’environ 3 000 mais avec des pathologies complémentaires.

Des études épidémiologiques sur des milliers de mineurs exposés à des doses de particules fines de 300 à 1 000 µg/ m3 (contre une norme à 35 µg/ m3 pour les villes françaises) ont montré que les risques de cancer du poumon n’étaient pas plus élevés que pour le personnel travaillant en surface. Ces études ont été faites en Allemagne, en France et aux USA sur des mines de potasse.

Les écolos avancent toujours des chiffres complétement farfelus et personne – ou presque – n’ose les contester.

Répétons une fois de plus que l’évangile des écolos est celui de la peur et de la désinformation. Souvenez-vous des paroles, parfaitement assumées, du climatologue Stephen Schneider : « Nous devons présenter des schémas effroyables, proférer des affirmations simplistes, catastrophiques, voire fausses, sans prêter attention aux doutes que nous pourrions avoir. Chacun d’entre nous doit choisir l’efficacité sur l’honnêteté ».

L’écologie n’est pas une science : c’est un dogme auquel il faut croire, animé par des grands prêtres qui sont des demi-dieux dont la parole ne peut jamais être contestée.

Dans ce monde de gauche avachi par 100 années de marxisme, la peur a remplacé le courage et les « grandes gueules », les créateurs. On oublie souvent que le marxisme a été vaincu grâce au courage de deux polonais : un ouvrier électricien (Lech Valesa) et un pape qui répétait une phrase simple « N’ayez pas peur ».

Revenons à la France et au gastéropode qui la dirige, ou plus exactement qui ne la dirige pas. Le gastéropode est un menteur éhonté qui se fout de l’écologie comme de l’an 40. Il est comme tous les écolos de plateau télé et la seule chose qui compte c’est lui.

En décembre 2015, nous allons assister en direct à la farce de la grande rencontre de tous les écolos du monde, soit 40 000 personnes qui vont parcourir en moyenne 1 500 km : 6 000 000 de km de pollution ! On va voir arriver tous les profiteurs du système qui ensemble englobent une masse considérable de subventions publiques qui leur permettent de se déplacer de congrès en congrès en première classe et de séjourner dans des hôtels cinq étoiles.

Et chacun va y aller de sa mesure démagogique et absurde. Notre gastéropode, expert en la matière, a ouvert le bal en proposant de sacrifier ceux qui meurent de faim sur l’autel du dieu Ecolo : « Nous supprimerons tous les crédits à l’exportation aux pays en développement qui utilisent le charbon et nous ferons en sorte que les subventions aux énergies fossiles disparaissent à terme ». Ah la belle déclaration de guerre aux pays pauvres !

Et pourtant le gastéropode sait bien que le principal pollueur en Europe, c’est l’Allemagne. Qu’attend le gastéropode pour mettre la chancelière en demeure d’arrêter ses centrales à la tourbe et au charbon, pour déposer une plainte à Bruxelles pour assassinat écologique de la population française, pour demander une résolution de l’ONU pour détruire les sources de pollution allemandes ?

Et puis qu’attend Bové pour envoyer ses troupes de casseurs détruire les gros brûleurs à charbon qui nous asphyxient ? Qu’attend Duflot pour aller poser son postérieur sur les plateaux télé allemands et injurier en directs tous ces pollueurs ?

Mais comme le dit son ex : le gastéropode est fort avec les faibles et faible avec les forts.

CLUB DANTON

Déjà 19 commentaires, laissez un commentaire

19 réponses à Ecologie ou le mensonge permanent

  1. Anonyme 4 janvier 2015 à 19:27 #

    Le CLub Danton a tout à fait raison.
    Le réchauffement climatique est la plus grande arnaque de notre époque. Dans 10 ans, lorsque la courbe de température aussi confirmée son retournement, on parlera de refroidissement….
    Espérons que les connards qui nous dirigent n’auront pas fait trop de conneries entre temps…
    Le seul pouvoir qu’ils aient est un pouvoir de nuissance…

  2. Anonyme 5 janvier 2015 à 08:10 #

    C’EST BIEN VRAI LE PROFIT DIRIGE NOTRE TERRE .

  3. Verdâtre 5 janvier 2015 à 15:39 #

    Le diesel a été pris en otage par les verdâtres, suivis comme leur ombre par Hidalgo et consorts. Et on veut ancrer dans les esprits la peur des particules diesel en rappelant l’image ancienne des gros camions qui crachaient noir sur nos routes.
    Mais la différence essence-diesel est aujourd’hui tout à fait négligeable. La norme Euro 3b, applicable au 1er septembre 2015, limite l’émission de particules fines à 4,5 mg/km pour l’essence et à 5 mg/km pour le diesel. Quant au CO2, le diesel en crache 30% de moins que l’essence !
    Et enfin, l’usure des plaquettes de frein produit en moyenne 30 mg/km, et beaucoup plus dans les embouteillages parisiens causés en grande partie par la politique écolo des couloirs bus. Les voitures électriques à cet égard polluent presque autant que les voitures diesel ou essence. Idem pour les bus et camions électriques qui ne peuvent utiliser leurs ralentisseurs électriques Telsa qu’au-dessus d’une certaine vitesse et qui restent ainsi tributaires des freins mécaniques pour s’arrêter. Il faudrait donc interdire les freins….
    Ceci est également vrai pour le métro qui envoie à chaque arrivée en station une bouffée de particules fines issues du freinage. Le métro, cher à nos verts-de-peurs, polluent plus en particules que les véhicules de surface !

  4. Vert de Gris 5 janvier 2015 à 15:40 #

    Ce qui devient inquiétant chez les Verts, c’est leur alliance avec les altermondialistes type Black Boc et autres, groupuscules hyper violents qui prétendent défendre, cocktails Molotov à la main, une idéologie dont ils se foutent totalement.
    C’est une méthode bien connue, que d’utiliser des casseurs violents tout en prétendant n’avoir aucun lien avec eux pour ne pas se mouiller. Ce sont les bonnes vieilles méthodes des communistes, national socialistes, fascistes, djihadistes,…
    Les Verts français tournent de plus en plus au Vert-de-Gris…

  5. Phoque çà pète 5 janvier 2015 à 17:00 #

    Verdâtre, c’est la robe du cheval du quatrième cavalier de l’apocalypse; c’est aussi la couleur du Dollar

  6. NTM 6 janvier 2015 à 12:12 #

    Club Danton = Club de merde

  7. la MOUCHE 6 janvier 2015 à 19:28 #

    +++Le seul problème sur ce site c’est qu’il ne faut pas mettre des choses qui fâchent surtout ne pas expliquer aux électeurs le piège du Suffrage Universel et la combine des Voyous de la République de droite de gauche et de ce que vous voulez….NON ça il ne faut pas..Par contre raconter les conneries que vous voulez pour gentillement faire tourner le forum ça c’est bon…
    Mon adresse IP repérée ….je ne peux plus écrire quoi que ce soit et je suis passé par une autre adresse IP…

  8. Anonyme 10 janvier 2015 à 07:05 #

    réactions : site pas sérieux / toutes réactions dirigées / pourquoi répondre à des internautes intoxiqués

  9. Temps PAX 10 janvier 2015 à 10:21 #

    Que de haine sur ce site….

  10. Shirley 10 janvier 2015 à 15:25 #

    Pourquoi ne parle t’ on pas des épandages toxiques aériens clandestins, visibles par leurs traînées persistantes laissées dans le ciel, laissant place à des nuages, et ensuite à un ciel grisâtre, dans le but de nous priver des rayons du soleil, ceux ci étant nécessaires à la vie et à la végétation.
    Ce qui est grave c’est la composition de ces retombées déversées par tonnes au dessus de nos têtes, retombant sur notre sol : particules d’aluminium (facteur de l’Alzeimer), strontium, baryum (cancérigènes), nanoparticules diverses, bactéries etc.. que nous inhalons
    et ingérons TOUS, et que l’on nous cache. (voir revue scientifique NEXUS 90 janv.fev. 2014 et rapport d’experts aéronautiques : BELFORT GROUP – CASE ORANGE

  11. HAsh 10 janvier 2015 à 20:03 #

    A Shirley
    T’as fumé du hash ???
    Tu débloques toujours à plein tube et t’es juste un peu off aujourd’hui?
    Au fait, fais gaffe en ouvrant ton frigo. Il parait qu’il y a maintenant des bactéries hyper agressives, qui aiment le froid et peuvent sauter à la gorge….

  12. kiki08 16 janvier 2015 à 17:21 #

    pour le gastéropode , 3ou 4 pour cent , c’est toujours bon a prendre , il est pas a un coup de langue prés .

  13. jl 20 février 2015 à 10:23 #

    le gasteropode vas mettre le pays dans le meme etat que le departement ou il etait elu avant.

  14. zozo 24 février 2015 à 11:13 #

    quels scientifiques !

  15. germon 26 février 2015 à 06:15 #

    tiers-mondisme, « vivre ensemble », écologie,, métissage, multiculturalisme, communautarisme, sont des termes qui détruisent petit à petit la société française et occidentale qui nous viennent du gauchisme de la sous-culture américaine, relayée par des médias démocrates. Ainsi là-bas, dans les livres d’Histoire, on apprend que Christophe Colomb ne fut qu’un génocideur des Indiens !!! Les campus sont devenus un repaire d’ islamofascistes qui ne cessent de faire voter des appels au boycott de produits israéliens comme à l’Université Brandeis de Boston etc…Obama sera responsable de la dégradation d’un grand pays devant l’Histoire.

  16. Ber tram 10 mars 2015 à 19:30 #

    La frustré du bulbe à planté l’immobilier à vive ALURE et elle persiste à planter le décor de ses incompétences écologique s Duflot c’est. du flanc , une épine dans le pied du président qui a percé sa chambre à air. Qui ne contient que du vent.

  17. Maestro 12 avril 2015 à 15:17 #

    Elle et le gastéropode ….!!! Qu’ils aillent au diable ….!!!!

  18. Maestro 12 avril 2015 à 15:19 #

    Qu’ils aillent au diable tous les 2 ….!!!

  19. Oskar Lafontaine 26 avril 2015 à 04:53 #

    Se battre contre des moulins à vent, comme le fit Don Quichotte, semble toujours l’occupation de certains, passablement déconnectés des réalités.
    Le mur du changement climatique aura pourtant raison de leur pitoyable obstination. Autant en emportera le vent…

Laisser un commentaire