Non au French Bashing … mais oui au Hollande Bashing


Un récent numéro de Marianne titrait, plein de courage, « Non au French Bashing ». Comme souvent avec ce genre d’hebdomadaire, on a tout lu en lisant les titres. Comme Marianne, avec d’autres, a été un des champions du French Bashing, un soudain retournement de veste permet quelques beaux titres nouveaux et quelques beaux tirages.

Cependant il y a une confusion entre French Bashing et Hollande Bashing. Si nul ne peut se réjouir du premier, le second est totalement légitime.

Moi-Président a fait ce que ses électeurs lui demandaient : détricoter Sarkozy – y compris son embryon de réforme territoriale qui est maintenant reprise par le gouvernement -, prendre l’argent aux riches pour le donner aux privilégiés et aux assistés, engager quelques réformes de société qui concernent une infime minorité mais ont l’immense avantage de diviser le pays, et pour le reste, ne surtout rien changer.

La France de Moi-Président freine des quatre fers pour ne pas prendre les décisions nécessaires pour la sortir de la crise. La France est devenue le wagon de queue de l’Europe, celui qui serre les freins et qui demande à l’Allemagne de mettre deux locomotives pour compenser.

Tout serait parfait avec cet immobilisme de bonne augure si Moi Président avait été capable, outre de maintenir les acquis de ses électeurs, de leur donner quelques sous supplémentaires et d’accroître leurs privilèges.

Le maintien des avantages acquis, c’est bien, mais l’électorat de Moi Président en veut plus. Fonctionnaires, syndicats, employés municipaux, membres d’associations de tous poils, intermittents du spectacle, colleurs d’affiches, copains des copains, familles de politiques,… tous ne peuvent supporter l’échec flagrant de leur dieu du stade qui ne peut leur offrir plus de pain. Pour manifester leur mauvaise humeur, les anciens électeurs de Moi Président l’ont sévèrement sanctionné lors des deux dernières élections.

Pourtant Moi-Président a un bon bilan vis-à-vis de son électorat puisqu’il n’a fait, ni même initié, aucune des réformes nécessaires à la France : réduction du poids de la fonction publique, gel partiel de l’embauche de fonctionnaires, allongement de la durée de la retraite, réduction des dépenses sociales, refonte du code du travail, réforme du financement des syndicats,… Toutes ces mesures auraient impacté son électorat et il a tout fait pour le protéger en ne faisant rien. Il protège si bien les acquis notre brave Moi-Président !

Mais ses électeurs sont des ingrats et espèrent qu’avec chaque passage de la gauche au pouvoir le cliquet des avantages acquis progresse d’un cran de plus. Conserver n’est pas suffisant, il faut obtenir plus !

Prenons l’exemple de la CGT cheminot. Elle attendait que Moi-Président réduise la semaine effective de 25 heures de travail des employés SNCF, qui est devenue inhumaine. La pénibilité de ces 25 heures est insupportable : ceux qui ont un poste debout souffrent du dos et ceux qui sont assis toute la journée ont des problèmes d’hémorroïdes. Sans parler du stress au travail qui provoque des problèmes d’alcool et qui entraîne de pauvres cheminots à devoir se réconforter en buvant du ponch dans des postes d’aiguillage. Ou encore le malaise de ces agents de maintenance qui ne peuvent inspecter durant leurs 4 heures de travail journalier qu’un boulon sur trois. Alors devant tant de souffrance et d’incompréhension, la CGT cheminot et ses camarades de Sud ont décidé de bloquer le pays. Les français doivent comprendre que les avantages acquis des cheminots sont – par définition – déjà acquis et que de nouveaux avantages doivent leur être donnés ! Et les cheminots ne sont bien sûr qu’un exemple parmi beaucoup d’autres. Les intermittents du spectacle forment aussi une belle brochette d’assistés qui se gavent du système et en veulent toujours plus.

Et ce pauvre Moi-Président, qui aimerait tant satisfaire son électorat et distribuer de nouveaux privilèges, est pris à la gorge car il n’a plus d’argent. Il réalise que le vieil adage comme quoi trop d’impôt tue l’impôt frappe la France et que lorsque l’investissement s’arrête, l’argent se fait rare. Pauvre président : à force de tondre le mouton, le mouton n’a plus de laine.

De Gaulle disait « les français sont des veaux » mais il n’avait pas fini sa phrase et aurait dû ajouter « et ils ont besoin de vaches à lait ». Lorsque la vache n’a plus de lait, Perette se retrouve bien dépourvue vis-à-vis de son électorat.

Alors vaille que vaille et n’écoutant que son courage, Moi Président décide en deux minutes de faire une grande réforme régionale. Le but n’est bien sûr pas de faire des économies mais de faire du bruit, de créer de l’agitation, d’occuper le bavardage politique et médiatique, de couvrir la voix – bien faible – de l’UMP. Cette réforme, si elle débouche sur quelque chose ce qui n’est pas gagné, n’aura aucun impact sur les vrais problèmes de la France. Elle permettra cependant de faire 4 ou 5 couvertures choc de nos hebdomadaires et de donner à manger aux moutons.

Toute cette agitation ne concerne en fait que le petit cercle des élus du parti qui nous dirige et de leurs traditionnels soutiens, francs-maçons, syndicats, médias, associations,… Les autres français sont juste là pour payer.

Soyons sérieux, tout ceci n’est pas la France. On sait très bien que la France a besoin d’hommes présidentiels pour la sortir de l’ornière dans laquelle elle est tombée et de la fange dans laquelle elle patauge depuis plusieurs décennies. Et nous savons tous que le zozo qui nous gouverne est tout sauf un homme providentiel. Au mieux, il ne fera rien.

La France a besoin d’hommes politiques capables de se sacrifier pour le pays, pour les entreprises, pour les autres, pour le bien commun et non pas pour un objectif individuel ou partisan. Ces hommes existent mais ils ne font pas partie de ceux qui ont élu Moi Président et aujourd’hui on ne les entend pas.

DANTON

Déjà 32 commentaires, laissez un commentaire

32 réponses à Non au French Bashing … mais oui au Hollande Bashing

  1. Tanglin 18 juillet 2014 à 07:47 #

    Il faut empecher Hollande de vendre des armes a la Russie. C’est criminal!

  2. alain 18 juillet 2014 à 08:45 #

    Aujourd hui c est  » haro sur Poutine  » bouc émissaire bien commode pour masquer l erreur des ukrainiens amis de la France concernant le crash de l avion ; bien entendu plus personne ne croit à la propagande socialiste

  3. résistance 18 juillet 2014 à 18:17 #

    @ Tangin Et vous croyez vraiment que la France a les moyens de faire la fine bouche dans un contexte économique comme le notre. Heureusement que pour notre industrie mourante nous avons encore quelques marchés militaires. Et puis pourquoi ne devrions nous ne pas vendre aux Russes ? De plus la Russie , s’il elle le veut, n’ a pas besoin de nous. Il ne faut pas oublier que les Russes vendent énormément d’armes au travers du monde. Et si nous ne vendons pas aux Russes, d’autres se feront un plaisir de nous remplacer !

  4. Anonyme 19 juillet 2014 à 15:56 #

    Oui au français !

  5. Anonyme 19 juillet 2014 à 16:53 #

     » Non au French Bashing … mais OUI au.. FISTING … de F.Hollande sur ses électeurs du 12 Mai 2012

  6. gladiator 13 19 juillet 2014 à 17:12 #

    oui nous sommes vraiment au dessous de tous nous avons perdu la SYRIE pour fait et cause pour les djihadistes
    qui nous crachent dessus quelle politique ambigu ce gouvernement devras rendre des comptes en 2017 moins
    de ventes =chômage pauvreté les russes profitent bien de ce qui nous gouverne

  7. Anonyme 23 juillet 2014 à 11:46 #

    Tout à fait d’accord avec cet article
    Mais que croit l’électorat de ce clown de président que nous allons nous laisser tondre sans riens faire?
    Pour ma part c’est descider je quitte ce pays de fainéant et de profiteurs
    A oui j’emmène avec moi mon entreprise et j’encourage tous les moutons à faire pareils
    Jnr

  8. Etienne ROGER 28 juillet 2014 à 10:54 #

    Danton semble faire parti des yaka faucon (y’a qu’à, faut qu’on) qui sont aveuglés par un dogmatisme politique qui confine à la haine.

    Le remède c’est de croire en la France qui est une grande nation, … et de se remonter les manches. ,

    Surestimer le pouvoir des politiques est une erreur. La finance, les conservatismes, les résistances au changement, la situation internationale, sont largement prépondérants et les marges de manoeuvre sont faibles.

  9. Anonyme 29 juillet 2014 à 12:34 #

    Tu l’as dit bouffi ..en fait les marges de manœuvre ce sont les financiers qui les indiquent aux Politiques,alors tu peux te retrousser les manches jusque sous les bras et croire en un retour vers le futur ..c’est FINI ..on est dans un autre univers..
    La France n’est qu’un tout petit département Européen…elle a eu un moment de grandeur mais ça c’était AVANT !!!

  10. Anonyme 29 juillet 2014 à 19:19 #

    OUI au  » FISTING ***  » des socialistes sur le Peuple Français !!!

    Fisting *** traduction :
    Pratique sexuelle consistant à pénétrer le vagin ou le rectum de sa (ou son) partenaire avec son poing !!!

  11. Frécon 22 août 2014 à 08:13 #

    Personne n’oblige personne à être président de la république : face à cette brochette d’incapables, que pouvons-nous faire, piégés que nous sommes par la légitimé (l’onction) du suffrage universel ? Attendre qu’Hollande démissionne, qu’il dissolve l’assemblée ? Peut probable ! Ne faudra-t-il pas aller prendre d’assaut le château de l’Elysée à l’instar des révolutions arabes de 2011, avec comme slogan « Hollande dégage ! ». Je rêve d’une telle initiative citoyenne : je serais sûrement au premier rang de cette révolution de palais !

  12. ANONYME 22 août 2014 à 13:10 #

    @ Frécon
    Vous allez mettre qui?
    Vous allez faire quoi?
    J’attends avec impatience vos brillantes idées.

  13. gladiator 22 août 2014 à 13:54 #

    la République en France a ceci de particulier personne n’en veut et tout le monde y tient.

  14. Anonyme 23 août 2014 à 19:46 #

    «  »Vous allez mettre qui?
    Vous allez faire quoi?
    J’attends avec impatience vos brillantes idées. » »
    Vous pouvez mettre un Singe ça fera l’affaire parce qu’il coutera moins cher aux Financiers qui tirent les ficelles !!!!!!!

  15. ANONYME 23 août 2014 à 22:40 #

    @ anonyme
    On a déjà un guignol à la tête de l’état

  16. Anonyme 25 août 2014 à 18:43 #

     » On a déjà un guignol à la tête de l’état  »

    Pour les propriétaires de la France (les Financiers qui ont acheté le Pays en installant le Crédit Revolving) c’est parfait,il est plus facile à diriger!!!

  17. gladiator 4 septembre 2014 à 18:58 #

    savez vous comment on fait un président? vous recherchez un très gros con le plus con possible très très mur à choisir de préférence sans dents et voila
    un président de l’autre pays du fromage mai le plus dur c’est de former un gouvernement à l’image ,du président donc aussis con que luis ils ce battent au
    portillon pour y entrés et voila ce qui nous représente en françe et valls qui appelle le vote des arabes en présentent la belle de kacem les sans dent que
    vous fabriquer journalièrement vous pourrissez tous ce que vous touchez

  18. gladiator 5 septembre 2014 à 09:55 #

    président vous vous avez le bonjour des sans dents et
    des sans grades;

  19. gladiator 5 septembre 2014 à 21:24 #

    naja, est un genre de serpents de la famille des elapidae ou cobra indien, ou cobra à lunettes ,très
    venimeux, voici notre nouvelle ministre de l’éducation nationale.
    question quelle légitimité reste t’il au président avec 87% de contre il lui reste trois solution
    1 dissolution ou démission ou le suicide serait la meilleure façon de tirer sa révérence la voie royale
    le trépas vient tout guérir; mais ne bougeons d’oû nous sommes;plutôt souffrir que mourir c’est la devise des
    pleutres comme vous . Qui craint de souffrir,il souffre déjà de ce qu’il craint.

  20. gladiator 6 septembre 2014 à 09:28 #

    l’Homme est de glace aux vérités il est de feu pour les mensonges

  21. gladiator 6 septembre 2014 à 09:33 #

    @ hollande LE suicide ce moyen qui vous soustrait à la persécution des hommes

  22. gladiator 13 6 septembre 2014 à 23:25 #

    hollande la béte de jais vos dent

  23. Gladiator 13 9 septembre 2014 à 15:54 #

    pragma &je même personnage un sale phalocrate

  24. Gladiator 13 10 septembre 2014 à 19:11 #

    @ nugets cour manger un bon poulet bien vert je te recommande le poulet duflot la marque qu’il te faut

  25. Gladiator 13 10 septembre 2014 à 23:34 #

    ben oui la famille PS enfin réunie!!!!!!!!! ces incroyable, info vérifiable facilement
    ô temps suspend ton vol……….. le 2 avril 1992 gouvernement Bberegovoy ministre des finances michel sapin ministre de l’écologie ségolène royal
    le 2 avril 2014 gouvernement valls ministre des finance michel sapin ministre de lècologie ségolène royal

    22 ANS JOURS POUR JOURS LE CHANGEMENT C’EST MANTENANT

  26. Anonyme 22 septembre 2014 à 10:01 #

    gaston aussi con que sont berger allemand

  27. Conrad 25 septembre 2014 à 19:13 #

    On est au bord du gouffre. Avec la droite on va faire une vraie avancée

  28. andré 4 novembre 2014 à 12:10 #

    Pour qui on roule?
    On ne fait pas de fonds comme dans tous les pays pour soutenir les entreprises que l’on vend à l’étranger. Dans la presse 70% sont contre. On dézingue l’industrie, 23e en compétitivité, moitié moins de robots…
    Si on n’a pas de ressources naturelles et qu’on est mauvais en technologie (productivité nulle), on vit de quoi? Les Japonais mettent 5 points dans l’innovations, il n’y aurait pas en France de transferts à l’industrie des innovations. On parle politique de l’offre… mais la demande et le déficit qui démolissent la balance donc la croissance, c’est Ganelon.
    On désindustrialise, on paresse à 35h dans le public, on fait des dettes et des impôts, on parle d’un raz le bol. On dézingue le logement et l’automobile, on ferait d’agitation fiscale, pas comme au Japon. Heureusement qu’il reste les consortiums de haute technologie européenne.
    On parle de faillite financière… c’est à dire d’austérité: alors nous sommes des moutons conduits à l’abattoir à la mode européenne: chômage de masse et déficits sans croissance?
    En quoi la bureaucratie et la non croissance seraient un modèle? L’Etat ne paye pas les allocations ou le chômage… c’est du faux social.
    On dézingue 265 usines et on attend la croissance du monde qui existe à 3,5… certes on n’est plus aux 5% d’avant crise, mais elle existe mais ça passe à côté.
    L’adage est correct: pendant que les français font des papiers, les allemands produisent.
    Et on voit en Europe de nouveaux mouvements, on parle de l’UKIP ou de Podémos qui ferait 28%…
    sommes-nous suicidaires?

  29. Curieux 21 décembre 2014 à 10:40 #

    DIs,Danton les régions à quoi ça sert?

  30. mécréant infidèle. 28 décembre 2014 à 20:24 #

    Une raison de plus de ne pas faire confiance à Hollande: Il est capable de se prostituer pour gagner des voix en s’acoquinant avec des gens qui plusieurs fois ont eu des démêlés avec la Justice, mais chuuuut, les bobos de gauche sont de connivence.
    Le 31 décembre j’éteindrai toutes mes connections médias avant les voeux de ce président qui n’écoute pas les français.

  31. mécréant infidèle. 28 décembre 2014 à 20:35 #

    Après le constat, zapping oblige, que 95% des médias les plus lus et vus ont sorti à nouveau la machine à propagande pour faire élire Hollande comme en 2012, on apprend que le gouvernement s’apprête à surveiller n’importe qui sur internet, réseaux sociaux etc utilisant ainsi les méthodes dictatoriales de la Stasi ou de la Corée du Nord.
    Combien de temps encore allons nous supporter l’inquisition?

  32. mécréant infidèle. 28 décembre 2014 à 21:15 #

    Le titre de l’article ne me convient pas vraiment!
    Bashing= dénigrement, or en ce qui concerne Hollande toutes les critiques qu’on peut lui adresser sont fondées. Donc  » dénigrement  » pourrait lui servir et ressembler à de la calomnie ce qui n’est bien entendu pas le cas.
    Arrivée au pouvoir par défaut et anti sarkozisme primaire,
    Engagements de campagne non tenus,
    Provocations avec des nominations de gens incompétents ou ayant eu des démêlés avec la justice, Vote de lois sociétales pour cacher les vrais problèmes et diviser le pays par la tyrannie des minorités, Impositions extrêmes par électoralisme en déshabillant Paul pour habiller Pierre
    Mise sous surveillance de la population,
    Détricotage des mesures de l’ancien président pour ensuite les adopter à nouveau,
    Mensonges répétés et notamment sur les impôts comme la csg des retraités qui va subir un doublement de la taxation,
    Un mépris du peuple français en ne respectant pas les engagements de la France avec la Russie, se moquant ainsi de ce que le peuple subirait si des incidents graves arrivaient.
    Une attitude irrespectueuse concernant son rapport avec les femmes et une conduite immature d’adolescent sur le plan de la vie privée,
    Bref rien ne peut qualifier ce président autrement que par une condamnation pour la réalité de ses actes et le dénigrement n’est vraiment pas la bonne expression.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes