Comment le marxisme culturel détruit la France

La révolution russe s’est construite sur la forme économique du marxisme, basée sur l’exploitation de la jalousie entre classes sociales. Cette forme a peu progressé entre les deux guerres et n’a pas réussi à vraiment s’imposer dans les pays de l’Est après 1945. Elle a quasiment disparu des territoires couverts par l’ex-URSS depuis la chute du mur.

Les dirigeants bolchéviques avaient néanmoins anticipé cet échec potentiel très tôt. Après la défaite de la Vistule, – où les troupes russes ont été arrêtées par des polonais héroïques sauvant ainsi les pays occidentaux de l’invasion -, et surtout après l’échec de la révolution rouge en Allemagne, les bolchéviques ont changé leur tactique de pénétration de l’Europe de l’Ouest. Ils ont constaté que les masses occidentales prolétaires n’étaient pas prêtes pour une révolution par les armes et qu’il fallait trouver un moyen non-violent pour atteindre le même objectif de nivellement des classes. Le but ultime était la suppression de la démocratie, véritable ennemie du communisme.

Lors du congrès de Moscou de 1922, Trotski et la clique de judéo-marxistes qui avaient mis la main sur le pouvoir, – les liens exacts entre la bande à Trotski, pratiquement tous athées, et le monde juif religieux constituent toujours un mystère -, ont eu l’idée de génie de créer un « marxisme culturel » pouvant se propager beaucoup plus efficacement que le marxisme économique. Cette forme de marxisme vise à établir progressivement une société culturellement totalitaire basée sur une morale de confrontation et sur la destruction des valeurs judéo-chrétiennes traditionnelles.

Après l’éviction de Trotski et la prise du pouvoir par Staline, cette intelligentsia trotskiste s’est déplacée à travers le monde : d’abord Francfort (1923) avec des chefs de file tels Marcuse (plus tard à la pointe des troubles étudiants aux Etats-Unis), Horkheimer, Wiesengrund-Adorno, puis new York (1933) après l’arrivée d’Hitler au pouvoir, puis de nouveau Francfort dans les années 50. C’est ce groupe de philosophes marxistes et leurs adeptes qui vont élaborer plus en détail les principes du « marxisme culturel ». Le « Politiquement correct » n’est que le dernier avatar de ce courant.

Pour le marxisme culturel, la base de la destruction de la société est la valorisation et l’exacerbation des jalousies entre divers groupes sociaux, ethniques ou religieux. Evidemment, le premier ennemi à abattre est le catholicisme universel qui prêche l’amour du prochain, aux antipodes complets de la doctrine du marxisme culturel.

Afin de détruire les démocraties occidentales par l’intérieur sans avoir recours à la force, les théoriciens du marxisme culturel ont imaginé et mis en œuvre des actions multiples touchant à la fois les institutions et les valeurs démocratiques. Ces actions ont évolué au fil du temps afin de s’adapter au contexte et aux événements. Les principales sont listées ci-dessous :

  • Infiltration des partis existants (plutôt que création de nouveaux partis),
  • Encouragement de l’immigration de cultures exotiques qui auront du mal à s’intégrer, généreront des tensions et contribueront à la destruction progressive de l’identité de la race blanche et des valeurs démocratiques,
  • Volonté de faire obstacle au maximum à la natalité blanche en promouvant l’avortement et en encourageant le développement de familles sans enfants,
  • Destruction des valeurs de solidarité telles la famille ou la nation,
  • Destruction des repères culturels et moraux fondateurs en sabotant l’église catholique,
  • Utilisation dans l’enseignement du sexe et notamment de l’homosexualité pour transgresser la morale traditionnelle et créer de nouvelles revendications clivantes dans la société,
  • Affaiblissement de l’éducation par une baisse progressive du niveau et une élimination de la sélection afin de faire disparaitre tout repère chez les jeunes,
  • Noyautage de la magistrature pour culpabiliser les victimes et exonérer les criminels,
  • Création d’une dépendance financière croissante vis à vis de l’état afin de créer une population asservie et assistée,
  • Contrôle et abêtissement des medias pour dévaloriser le jugement personnel et l’esprit critique,
  • Substitution progressive de la famille monoparentale ou homoparentale à la famille traditionnelle comme modèle de société,
  • Promotion d’une forme exacerbée de féminisme jouant sur la jalousie entre sexes plutôt que sur leur complémentarité,
  • Propagation des grandes peurs écologiques, totalement fictives et manipulées à longueur d’années.

Cette idéologie s’est transmise depuis presque un siècle par l’intermédiaire des milieux intellectuels de gauche et par le courant judéo-trotskisme. En France, la transmission a été amplifiée par Mitterrand qui a acheté les syndicats étudiants trotskistes en échangeant des postes contre leur soutien. Cambadélis a été bien récompensé !

Le marxisme culturel a rencontré en France une caisse de résonnance particulièrement forte, ce qui explique en grande partie l’état actuel du pays et son épuisement économique et intellectuel. La jalousie ronge le pays de l’intérieur mais elle déborde également de nos frontières et atteint les élites françaises qui envient le succès de leurs pairs anglo-saxons ou allemands sans être capables de les égaler.

Le marxisme culturel a une forme diffuse, insidieuse et presque virale, comme l’avait souhaité Trotski. Si certains adeptes sont conscients de leurs actions, beaucoup ne savent pas qu’ils sont infectés et ne se rendent pas compte de leur dépendance à cette idéologie.

La CGT y a puisé sa devise : « Pour détruire les patrons, il faut détruire les entreprises ». Au-delà, cette dictature de la pensée est propagée en France par de nombreux vecteurs.

D’un côté, les têtes pensantes : intellectuels bien connus, écrivains, cinéastes, journalistes, économistes, hommes politiques, et même banquiers (souvenons-nous que Trotski et sa révolution ont été soutenus par les banquiers juifs de New York).

De l’autre, les troupes militantes qui agissent chacune dans leurs domaines : enseignants (la FSU y fait 30% des voix), magistrats (le SM fait 30% des voix), associations de soutien aux marginaux de tous poils, associations de défense des droits de l’homme, syndicats révolutionnaires (CGT, SUD, une partie de FO, une partie de la CFDT qui n’a pas fait sécession et qui est plus radicale que la CGT), mouvements homosexuels et LGBT,…

Enfin, le relais politique est assuré par les partis révolutionnaires mais également, et surtout, par l’infiltration des partis de gouvernement de gauche (PS, radicaux et écologistes).

Hors de France, les organismes internationaux et notamment ceux traitant des questions humanitaires, sociales ou environnementales, sont eux aussi pour partie gangrénés : ONU, FAO, OMS, GIEC, BIT.

Relisons la première déclaration du congrès de Moscou : « Organisons les intellectuels et servons nous d’eux pour pourrir la société occidentale jusqu’à ce qu’elle pue. Alors seulement après que toutes les valeurs auront été corrompues et la vie rendue impossible, pourrons-nous imposer la dictature du prolétariat ».

La France ne se détruit pas par défaut mais par la volonté de ce courant. Moi Président n’est qu’un pantin entre leurs mains.

Et ne nous trompons pas, tout ceci n’est pas un fantasme d’adeptes de la théorie du complot. L’effet destructeur sur la France est bien réel.

La loi Alur, qui a détruit massivement des emplois dans la construction, est un bel exemple de l’efficacité de cette doctrine. Pensez-vous vraiment que Duflot a mis à genoux l’industrie du logement par seule incompétence – alors qu’elle est entourée de dizaines d’experts du sujet dans son ministère ? Le but de sa loi n’était-il pas précisément de détruire une partie de l’industrie du bâtiment ?

Duflot est une des figures de proue de ce marxisme culturel français et elle peut être fière d’avoir apporté sa pierre à la destruction de notre pays.

DANTON

Déjà 27 commentaires, laissez un commentaire

27 réponses à Comment le marxisme culturel détruit la France

  1. Stéf 19 juillet 2014 à 07:24 #

    Il est temps d’aller te reposer, tu es très fatigué!
    Tu es sûr de ne pas avoir consommé quelques psychotropes?

  2. Colibri 19 juillet 2014 à 11:10 #

    Je pense au contraire que c’est l’élément le plus important dans la dégradation de notre Pays.
    Le Socialisme BOBO ne traite jamais des problèmes du Peuple..qu’il dénomme Populisme,il a laissé cela au FN..un comble.
    La définition du Socialisme début XXI°Siècle :
    .1-…Tout avoir et que les autres ne manquent de rien…et….
    2- Je ne support(e pas ceux qui ont plus d’argent que moi.

  3. SANDOBAL 19 juillet 2014 à 16:29 #

    La synthèse de DANTON est parfaitement juste.
    La France est dans l’état que les « socialos marxise » l’ont laissée après Mitterrand, il sera très difficile dans l’avenir de retrouver des conditions de vie décentes, sans magouiller avec les syndicats ou associations de tout poiles.
    Dans mon environnement personnel, je confirme que le fond de commerce des socialos, est bien la jalousie, à tous les étages, dans ma famille si on peu parler de famille, le voisinage, les semblants d’amies.
    Je recommande ce site à tous les personnes qui ont un honneur et une fierté.

  4. Colibri 19 juillet 2014 à 16:51 #

     » dans ma famille si on peut parler de famille,.. »

    je confirme:
    Du fait des différences notables dans les familles alors qu’autrefois elles étaient plus homogènes socialement parlant….le SOCIALO-Marxisme est venu et a transformé le mot JALOUSIE en socialisme !

  5. Bri 20 juillet 2014 à 20:25 #

    Quelle « tambouille » ! A mélanger tout et dire n’importe quoi on se demande bien qui emmène les autres dans le mur. La bêtise humaine ne doit pas faire de jaloux

  6. alain ash 23 juillet 2014 à 08:53 #

    a bri ça dérange et ça fait mal (pasà tous) la vérité

  7. Bri 24 juillet 2014 à 10:09 #

    Regardez autour de vous il y a des endroits de France qui sont invivables et défigures y ans ils sont ravages par les promotteurs. Ces gens ne construisent pas pour le bien public ils ont toujours fait tout et n’importe quoi pour du fric. Ils font vivre des milliers de personnes dans des cages à lapins c’estt peut être à eux qu’il faudrait demander des comptes et aussi sur leur main d’oeuvre sous payée et non déclarée. Quel que soit le gouvernement ces lobis sont dans la place et tiennent les rennes depuis si longtemps. Vous voulez du béton ils vont vous en faire mais au vu du passé il faut réfléchir à ce que nous voulons et tous ensemble pas en aggravant tous ces clivages qui font les beaux jours de TOUS NOS HOMMES POLITIQUES

  8. terrenoire 25 juillet 2014 à 20:13 #

    Cet article vaut pour moi de l’or. Il photographie bien la situation déplorable de la France vouée au vice socialiste. Sous développement intellectuel et culturel (regardez les programmes TV depuis que la gauche est au pouvoir: niveau 0 !!!). C’est bien la peine de faire des effets de manche Messieurs les socialistes!!! Incivilités, indiscipline, insécurité, malaises dans les rues, les commerces!!!! A force de jouer dans l’exotisme et le supposé altruisme, on a oublié la France. A quand le retour du service national (pas que militaire) pour redonner un peu de cohésion au pays et une véritable cohérence populaire!!!

  9. ninno 26 juillet 2014 à 11:57 #

    Danton, et les autres rédacteurs de ce site, ne respectent pas le français (langue française) et en deviennent vite illisibles.

  10. colibri 26 juillet 2014 à 12:14 #

    Quand comprendrez-vous que 1789 a été la plus grande arnaque humanitaire du Peuple?

    La République si chère au Premier Ministre qui en parle dans tous ces discours comme des saints sacrements s’est au fil des décennies transformées en une VASTE MANGEOIRE A COCHONS et les Privilèges Républicains coûtent 1000 fois plus au Peuple ,que la Royauté.
    Le Millefeuille Politique Français nous indique que nous nourrissons, à rien faire ,1 Politique pour 110 citoyens en France.
    A quand le retour de la Royauté !!!

  11. SG 30 juillet 2014 à 20:05 #

    L’analyse est bonne. Je pense que beaucoup de socialisants ne sont que des idiots utiles dont la jalousie est cultivée pour satisfaire un projet qui les dépassent et dont ils seront les victimes à terme.

  12. Anonyme 31 juillet 2014 à 12:24 #

    « …dont ils seront les victimes à terme… » et nous aussi !!!!!

  13. gastounet 29 août 2014 à 08:22 #

    La gauche a la soluce à vos problèmes :

    il faut supprimer les entreprises .

    L’ esprit d’ entreprise .

    Le mot entreprendre .

    le profit .

    L’ argent .

    Euh les femmes .

    Les cornichons aigres/doux .

    Les poujadistes et ceux qui risquent de le devenir .

    Ensuite seulement on aura un monde où tous partageront .

    Le soleil enfin brillera de mille feux dans sa course révolutionnaire .

    On mangera toute la journée des mistral gagnants et des cocoboers délicieux .

    il n’ y aura plus que des grands jardins des daines comme dans les contes de fées .

  14. TITIN REPORTER 29 août 2014 à 17:15 #

    Il ne faut pas oublier que le Marxisme a laissé des traces
    dans toute notre société avec des intellectuels par ailleurs
    talentueux qui se sont laissés porter par le PCF ou la mode.
    Toute l’éducation Nationale a suivi le mouvement comme si le fantôme de Vichy allait resurgir.
    L’URSS a éclaté tous ces » aficionados » ont maquillé leur visage mais le mal est fait,.Le pire;: la destruction de l’esprit critique sur une basse culturelle solide et multiple.TINTIN

  15. Rachid 29 août 2014 à 18:51 #

    en un mot mon cher cher Tintin vous venez de décrire un sentiment : LA JALOUSIE

  16. Céladon 12 septembre 2014 à 18:50 #

    La France est un pays marxiste,c’est à dire fortement influencé par le marxisme,et ce depuis la 1ère Guerre mondiale,et plus encore au lendemain de la seconde.C’est la force de propagande de l’Union soviétique qui a toujours reçue un écho favorable chez nous via le PC et sa courroie de transmission la CGT.Des intellectuels comme Sartre ont su imposer l’idéologie marxiste dans la culture française en permettant au passage de passer sous silence les meurtres du communisme,qui ne sont d’ailleurs toujours pas reconnus vraiment, à l’égal de ceux du nazisme.Il serait intéressant de s’interroger sur cette hémiplégie de la mémoire.

  17. Yaël Field 2 octobre 2014 à 15:36 #

    Pas besoin de remonter à marx, Kant était déjà un partisan de l’ avortement à cause de l’ énorme problème de l’ abandon des naissances en son temps.Le féminisme est aussi une création du 18è siècle avec des personnalités comme Olympe de Gouges, Mme de Staël, Mary Wollstonescraft (la mère de l’ auteur de Frankestein).

  18. gladiator 13 2 octobre 2014 à 18:56 #

    voila ce pauvre gaston qui noirci de la toile
    en déclarations d’AMOURS à Sarko, il faudrais
    que tu change le filtre de ta cafetiere ou que
    sarko vienne te passer le karcher dans ton
    teston

  19. Phoque ça pète! 2 octobre 2014 à 19:45 #

    Certes,le marxisme présente une certaine gravité, mais il y a bien pire : les cons et les salopards qui ont voté ou fait voter ouii à Maastricht…

  20. Phoque ça pète! 2 octobre 2014 à 19:51 #

    Jadis, il était légitime de craindre l’URSS,mais à présent, la politique des Etats Unis devient de plus en plus inquiétante. Ne pas oublier que l’union Européenne, cause de tous nos maux est l’oeuvre des Etats-unis.

  21. Anonyme 3 octobre 2014 à 11:55 #

    oui et demain on nous mets la TAFTA donc la fin des haricots, et l’arrogance Américaine aura assi sa domination du monde.

  22. gastounet 3 octobre 2014 à 12:18 #

    Certes,l ‘ europe présente une certaine gravité, mais il y a bien pire : les cons et les salopards qui ont continuent à voter PS PC NPA FDG EELV

  23. gastounet 3 octobre 2014 à 12:20 #

    Jadis, il était légitime de craindre l horreur stalinienne marxiste de l’URSS,mais à présent, la politique des Etats Unis est source de progrès et de liberté . Ne pas oublier que l’union Européenne, et tous nos avancées sociales et sociétales est l’oeuvre des Etats-unis

  24. gladiator 13 3 octobre 2014 à 20:02 #

    @moa je je ne sais pas ci je radote, mai toi consulte vite un orthoptiste, pour ton strabisme convergent agravé, donc tu louche, plus simpliste pour toi, au fait à la clinique
    jais un copain, proctologue il pourra vous gréffer un anus
    artificiel à tes parents et à toi reviens vite quand tu pourra
    lire correctement, pour la philosophie, ces pas ton fort,
    comme tous le reste…

  25. gladiator 13 4 octobre 2014 à 13:28 #

    @ je lis avec grand plaisir, non dissimulez, que la dichotomie a bien marchez sur ton sexe;
    au Brésil, ils fonts des miracles, pour les travelos comme toi, tu es devenue une vrais
    poupée barbi, avec ton kem, boudin noir touts tes ancient amis en sont coït de ta transformation pars contre arette les oeufs car tes flatulences sont malodorante et l’aïl pour ton haleine
    pestilentielle et tout sera parfait

  26. gladiator 13 4 octobre 2014 à 13:36 #

    franchement je, pragma ,philip iv, philosof, et le dernier x men pour les filmes pornos
    homo que tu tourne

  27. glado idiot premier 4 octobre 2014 à 15:14 #

    pauvre gladio de mes deux il est en train de perdre le dernier neurone qu il lui reste

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes