Brétigny sur Orge ou la confirmation de l’incurie de la SNCF

 

 

Le 12 juillet 2013, le déraillement d’un train à Brétigny sur Orges faisait 7 morts et 32 blessés. Très rapidement, la cause de l’accident a été mise en évidence : une éclisse mal fixée où il manquait un boulon a pivoté. Il restait à comprendre les circonstances qui ont pu conduire à ce drame.

Notre sous-ministre aux transports a tout de suite fait une déclaration forte : « ce n’est pas un problème humain ». Comme personne ne tient compte de ce qu’il fait ou dit, cette bourde est passée inaperçue. Car nous savons maintenant qu’il s’agit effectivement d’un problème humain. Et Pépy avait alors décidé de faire inspecter les 5000 éclisses de France et avait déclaré de façon péremptoire que toutes étaient en bon état de service, en prenant bien soin de ne pas rendre public son rapport d’enquête.

Depuis lors plusieurs enquêtes ont été diligentées par les organismes suivants :

  • Le Ministère des Transports,
  • Le Bureau Enquête Accident,
  • Le Parquet d’Evry qui a nommé Robert Hazan, expert en accidentologie générale, au grand dam des syndicats qui auraient évidemment préféré un enquêteur interne de la SNCF.

Robert Hazan a remis son rapport le 10 juin 2014 et celui-ci met clairement en cause la maintenance sur la ligne. En effet, sur 154 boulons contrôlés, 59 étaient desserrés, cassés ou absents. L’expert a confirmé que l’accident était dû à un boulon absent. La première conclusion de ce rapport édifiant est que les usagers de cette ligne ont joué sans le savoir à la roulette russe tous les jours car un accident était inévitable.

La réaction de la SNCF est tout aussi édifiante que le rapport : elle a créé une commission d’experts sur les boulons qui doit remettre son rapport avant l’été. Les proches des victimes apprécieront…

Comme nous l’avons écrit dans un précédent document (« SNCF : le grand corps vérolé par les syndicats ») cette situation n’est hélas pas une surprise. La CGT et Sud Rail sont majoritaires au sein du personnel technique et imposent à tous la journée CGT de 4 heures de travail par jour. Comme le nombre d’agents est d’ores et déjà pléthorique, il n’est pas question d’embaucher pour compenser et le résultat est que la moitié du travail prévu est effectivement fait. Si on ajoute à tout cela les pauses Pastis du midi et de la fin de journée, les boulons de la SNCF ne doivent pas souvent sentir la caresse du marteau.

A propos de Pastis, le film diffusé sur Internet de ces syndicalistes qui boivent du punch pendant les heures de service dans un poste d’aiguillage en dit long sur l’état de délabrement dans lequel les syndicats révolutionnaires ont plongé la SNCF. Nous savions déjà que cette entreprise était un puits sans fond dans lequel l’état engloutit chaque année plus de 12 milliards – dont 3,3 milliard pour les seuls retraités – mais nous ne savions pas encore que cette entreprise était devenue dangereuse.

Guillaume Pépy, comme Louis Gallois avant lui, accepte tout car il ne peut rien imposer à la CGT et à Sud qui se font la courte échelle dans la surenchère radicale et ont peur en permanence de se faire déborder pour leur base d’ultras trotskistes.

Le déraillement de Brétigny est-il le résultat d’un sabotage organisé par les syndicats ?

Dans toute autre société, des mesures fortes auraient été prises immédiatement :

  • Les différents responsables des vérifications sur le réseau de Brétigny et de la maintenance auraient été licenciés pour faute lourde,
  • Les délégataires de responsabilité concernés auraient été mis en examen pour faute inexcusable et potentiellement mis en danger de la vie d’autrui,
  • Les résultats de l’enquête sur les 5 000 éclisses de France auraient été rendus publics et tout défaut de maintenance aurait immédiatement conduit à des mesures disciplinaires envers les responsables incriminés – licenciement ou a minima mise à pied,
  • La société incriminée (RFF en l’occurrence) et probablement son PDG auraient été mis en examen même si des délégations de responsabilité étaient en place car les tribunaux leur font peu confiance,

Dans un pays où les vrais responsables peuvent être mis en cause, on aurait identifié et mis en examen les agents qui, en remplissant leur feuille de contrôle dans leur bureau, ont mis en danger la vie d’autrui et ont ainsi contribué à un acte de sabotage.

Enfin, dans un pays où les dirigeants ont du courage, on aurait osé remonter vers les vrais responsables de ce drame, i.e., les responsables syndicaux qui sabotent délibérément leur outil de travail depuis plusieurs décennies.

Mais la SNCF n’est pas une société comme les autres et la France n’a pas de dirigeants courageux. Alors très vraisemblablement, la contre-enquête de la SNCF va s’enliser et conduira – peut-être – à une mise en cause de RFF en tant que personne morale, c’est-à-dire de personne en particulier.

Et les syndicalistes de la CGT et de Sud rail pourront continuer à boire leur pastis dans les postes d’aiguillage en toute sérénité…
Comme le dit le proverbe chinois : « Cachez le mal, par peur du remède ».

 

DANTON

Déjà 26 commentaires, laissez un commentaire

26 réponses à Brétigny sur Orge ou la confirmation de l’incurie de la SNCF

  1. Oskar Lafontaine 21 juin 2014 à 14:10 #

    L’iincurie de la SNCF s’étend progressivement à tous les secteurs, partout la gabegie s’installe, le travail n’est plus fait ou mal fait. Demain c’est une centrale nucléaire en France qui sera victime de cette incurie généralisée et alors là, ce sera une catastrophe nucléaire majeure, impactant la majeure partie de l’Europe, et plus de victimes et de ravages que n’en firent les deux dernières guerres mondiales réunies. Bravo les nucléocrateux !

  2. SCHMIDT 21 juin 2014 à 17:39 #

    70 ans de communisme ne suffisaient pas pour détruire le peu de démocratie que nos élus énarques feignent de respecter ! Le système coco n’a jamais été autre chose que la destruction des valeurs, de la morale, des biens acquis par les démocrates qui eux peinent et travaillent. La France DEMANDE un homme fort, et surtout Français, un homme qui ne fait pas la cour aux bougnoules et autres parasites. Il y en a déjà eu, chez nous et chez nos voisins. Evidemment, il serait taxé de dictateur par les rouges-roses-verdos

  3. gisele2500 21 juin 2014 à 17:45 #

    honte ào ces nantis et en plus qui se permettent de bâcler leur travail mais qui prennent les usagers en otage avec leurs grèves!!!!!!es ce qu’un jour un patron ou un Président digne de ce nom fera le ménage!!!il y a un sacré coup de balai à faire!!!la CGT et Sud sont des nullités et ne sont bon qu’à faire faire des conneries à ceux qui les suivent bêtement!!!!

  4. Pascal 21 juin 2014 à 23:02 #

    Juste un commentaire sur « Schmidt » : à quand un linchage sur les gens qui se permettent de publier des idées fascistes sur internet? Il ne faudrait pas pouvoir publier incognito, c’est trop facile de diffuser des messages de haine raciale en toute impunité. Ce Schmidt raciste est probablement un alsacien vu son nom, moi aussi suis alsacien et j’ai honte ce soir, tout comme j’ai eu honte le soir des résultats des élections Européennes.
    Je sais, c’est du hors-sujet, il est juste à mon avis qu’il faudrait faire du ménage et rétablir un semblant d’égalité entre le public et le privé. Mais ce n’est pas prêt d’être fait dans de pays de râleurs et de grevistes. En revanche, j’insiste, les fachos devraient être punis. C’est tout aussi important.

  5. Anonyme 21 juin 2014 à 23:36 #

    Bjr
    pas de baratin !! j’ai moi méme fixé des éclisses , elles ne peuvent se deviser ni perdrent leurs vis, écrous rondelles freins par miracles !!
    je voudrais bien qu’on m’explique ce hasard .. que les *chiens du quartier* soient sur place.. avant le service de gare les secours les flic etc. a depouiller les morts et blessés..? tel les bandits du far west.. !

  6. kiki 22 juin 2014 à 00:10 #

    De toute façons nous ne saurons jamais la vérité!

  7. Pascal 22 juin 2014 à 08:47 #

    Je pense que cet article est orienté, c’est le cas d’a peu près tout ce qu’on lire dans la presse. L’auteur a une dent contre la SNCF, leur tres puissant syndicat, et le gouvernement…comment peut-on être naïf au point de croire qu’1 boulon sur 3 est défaillant, à savoir absent ou desserré??
    Ce que je trouve important de dire, c’est q´iĺ n’est pas normal de de trouver face à un syndicat dictateur et extrêmement puissant. Au point que même un chef d’Etat n’a pas son mot à dire : c’était le cas de Sarko qui, après un bras de fer avec la SnCF a réussi à décaler l’âge de départ à la retraite de conducteurs de train de 50 à 52 ans (entre nous 52 je trouve ça toujours scandaleux quand un maçon lui part après 60!!).
    A la suite de cette application,Le syndicat S CF a imposé 10% de retraite en plus pour ces pauvres conducteurs de train, obligés de travailler 2 années supplémentaires… Hallucinant non?ils ont un pouvoir immense, et ça, ce n’est pas normal.

  8. nikky 22 juin 2014 à 16:59 #

    bonjour,
    grâce aux syndicats,plus personne ne prend à cœur son travail,travailler le moins possible,vive le pastis,les trente cinq heures..;
    quand aurons-nous des responsables NON démagos,depuis miterrand,la France se nourrit de démagogie.
    ce n’est pas ainsi,avec des mentalites pareilles comme celle des syndicats que le pays va bien se porter et que l’on va être FIER d’être FRANçAIS.j’ai MAL aux tripes quand j’apprends ce qui s’est passé à Brétigny et c’est pas demain la veille que ça va changer. j’ai honte d’être français.

  9. Anonyme 27 juin 2014 à 13:25 #

    Je ne crois toujours pas un seul mot de l’explication de l’accident de Brétigny. Un boulon desséré : possible mais tous en même temps : impossible, en plus que cette éclisse arrive sur l’aiguillage par hasard, on est pris pour debiles ce ne peut être qu’un attentat.

  10. Anonyme 27 juin 2014 à 16:42 #

    Pour renter à la SNCF mieux qu’un bac + 5:
    La carte du parti Communiste !!!

  11. Anonyme 27 juin 2014 à 16:43 #

    « ….je voudrais bien qu’on m’explique ce hasard .. que les *chiens du quartier* soient sur place.. avant le service de gare les secours les flic etc. a depouiller les morts et blessés..? tel les bandits du far west.. …!  »

    Tout le monde a compris ce drame comme ça !!!

  12. Anonyme 12 juillet 2014 à 12:55 #

    Bonjour
    Merci à tous ceux qui veulent moins de service public et moins de fonctionnaires et plus de sécurité dans les transports publics
    Continuez comme cela

  13. Anonyme 12 juillet 2014 à 14:58 #

    la vérité : tout ceux qui ont des compétences en mécanique industriel vous la diront. Il est impossible qu’une pièce, même tenue par un seul boulon puisse se » lever et faire dérailler l’essieu d’un wagon .
    Alors! la conclusion est très simple!. Mais ils ne peuvent pas la divulguer, ça serait trop grave!

  14. dartagnan 14 juillet 2014 à 10:27 #

    Que ce soit l’incurie à la SNCF ? Sans doute. Le respect du travail bien fait des cheminots d’antan est aux mains de CGTistes syndicalistes plutôt nuls que compétents. M’enfin !

    Je suis convaincu comme l’internaute Anonyme que cet accident a été provoqué par un sabotage.

    Pour les mêmes raisons que celles développées par cet internaute.

    Notre gouvernement est dépassé : on vient de le voir lors des manifs au profit de Gaza hier lors de l’attaque de deux synagogues.

    Valls pleurniche, Hollande pérore et Cazeneuve se liquéfie.

    La guerre judéo palestinienne est chez nous désormais mais le guignol de l’intérieur et le fantoche de la place Beauvau n’y voient rien.

    Le drame, c’est que les armes vont bientôt parler en raison de la carence abyssale du maintien de l’ordre et de l’incompétence de ceux qui nous dirigent.

  15. Chronique 15 juillet 2014 à 06:36 #

    Il faudrait être vraiment crédule une fois de plus pour créditer la version des faits que nous a servi nos maîtres penseurs….

  16. alain 15 juillet 2014 à 16:58 #

    Il est clair qu n nous cache la vérité ; il y a eu des vols de victimes par des deuxios chances

  17. alain 15 juillet 2014 à 17:00 #

    L incurie est partout : SNCF SNCM police justice éducation nationale , systèmes sociaux CAF APL SECU etc et toutes les institutions administratives ; la France se rapproche d e l,anarchie à petit feu

  18. caca 16 juillet 2014 à 09:40 #

    butane ou propane?

  19. Oskar Lafontaine 17 juillet 2014 à 16:03 #

    J’ai souvenir que, lors de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001, le procureur de la République du coin se répandait, dans les jours qui suivirent, en déclarations définitives sur l’irresponsabilité et les erreurs des dirigeants de cette entreprise. Seulement, et contrairement aux déclarations fracassantes de ce monsieur, qui savait déjà avant toute enquête, jamais le scénario conduisant à l’explosion et avancé par l’accusation contre l’entreprise, n’a pu être reproduit, 13 ans plus tard on en est toujours au même point, la thèse de l’attentat, n’a jamais pu être prouvée ni contredite, mais ce sont les assurances qui ont payé et non le gouvernement, toujours responsable en cas d’attentat…
    Je pense qu’on en est au même point ici, avec cette histoire de pièce aux boulons dévissés. Les interventions politiques intéressées, dessinent en fin de compte la vérité officielle.

  20. Anonyme 18 juillet 2014 à 18:01 #

    c’est l »attaque de la diligence par les indiens!!

  21. Anonyme 20 juillet 2014 à 17:47 #

    Si le vent relatif d’un train permet à une éclisse de 10 kilos de s’envoler, qu’en est-il des cailloux entre les rails et les traverses ?

    Vraiment on se moque de nous, non seulement on nous cache la vérité, mais en plus on nous prend pour de pauvres imbéciles…

  22. Anonyme 29 juillet 2014 à 12:40 #

    Il faut dire qu’aux informations de 20 heures le VENT de la Propagande souffle fort et le journal de 20 heures c’est la nouvelle Messe Laïque,alors de quoi vous plaignez vous ?

  23. anonyme 2 septembre 2014 à 22:38 #

    Ce qui est étonnant, c’est la présence de cette bande de voyous avant meme l’arrivée des premiers secours
    – comme si l’accident était imminent –
    – comme s’ ils étaient prévenus que l’accident allait se produire –
    -les a t on interrogés pour savoir s’ils avaient été informés, et par qui ??,

  24. Hellkitchen 3 septembre 2014 à 07:24 #

    La SNCF et RFF sont dirigés par les syndicats, ceux-là même qui veulent garder leurs avantages. On paye soi-disant la qualité du service publique ! Faut peut-être le dire aux familles des victimes, ça les fera sans doute rire.

  25. toto 13 novembre 2014 à 08:10 #

    Ex poseur de voies(RATP),spécialiste des appareils de voie, il est matériellement impossible q’une éclisse mème desserrée ou détachée,puisse faire dérailler un train,par contre si on coince cette éclisse dans un contre-rail ou dans l’ornière du coeur de l’aiguillage,alors la,il y a de forte chance,que cela aide la roue a sortir de l’ornière. Mai ce n’est qu’une hyppothèse de ma part.

  26. hunter 3 janvier 2015 à 17:43 #

    les mauvais pas bons se mettent en colere des que l’on touche a celui qui essaye de se mettre au niveau d’ un certain GEORGES BUSCH que les Etatsuniens avaient qualifie de president le plus stupide qu ‘ils avaient jamais eu .meditez S.V.P. !!!!!

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes