« When innovation destroys system, we have to go slowly »

  • 3 février 2014


Devinez qui a dit cette connerie ? C’est Montebrouette, notre « Ministre du redressement productif ». Dans tout pays normal – sauf peut-être la Corée du Nord qui a tout de même fait des bombes et des vecteurs nucléaires avec des bouts de ficelle -, un tel ministre serait remercié avec des coups de pieds où il faut.

Il veut redresser en sclérosant. De culture socialo-marxiste, il applique intellectuellement les règles du communisme russe avec une production et une distribution non concurrentielles.

De temps à autres, Montebrouette fait semblant de soutenir l’industrie. Il vient par exemple de proposer d’exploiter les gaz et pétrole de schiste avec de l’heptafluoropropane. Une technique utilisée nulle part ailleurs. Le vrai courage aurait consisté à dire que l’interdiction de la fracturation hydraulique est une imbécilité purement française car cette technique, correctement appliquée, n’est aucunement dangereuse pour l’environnement.

Notre cher « Moi Président » va nous assener des principes auxquels il ne comprend rien et qui seront automatiquement bloqués par le système. Montebrouette, lui, reste encore à la traîne de la parole présidentielle.

Il a peur de la mondialisation qui est un fait et il ne peut pas refuser l’innovation à la France quand tous les autres pays basent justement leur développement sur l’innovation.

Il reste le ministre des canards boiteux en n’ayant pas intégré que dans un système non communiste :

  • Les entreprises doivent d’abord créer de la richesse pour pouvoir ensuite créer de l’emploi,
    • L’État est chargé de préserver les individus et non les emplois inutiles. L’État peut se payer des emplois inutiles, pas les entreprises,
    • L’innovation seule créera des emplois pérennes.

 

Mais la France n’est plus, sauf à quelques grandes personnalités près, le pays de l’innovation. Un chercheur à l’étranger est passionné et fait 60 h par semaine. En France une partie de la recherche est noyautée par la CGT, FO et SUD qui font en sorte que leur « système » soit appliqué : 35 heures maximum, 5 semaines de congés, 2 à 4 semaines de RTT, 1 semaine d’enfants malades, 3 à 6 semaines d’absentéisme pour maladie et quelques semaines de coulage. Heureusement que de nombreux chercheurs sont passionnés par leur métier et ne respectent pas la doctrine syndicale.

Au pays des « vaches sacrées », « Moi Président » doit, pour exister à la place de son premier ministre, accepter de sacrifier son second mandat. C’est une condition nécessaire mais pas suffisante pour réussir le redémarrage de la France qui prendra au moins 10 ans. Ce n’est pas avec le CICE et 10 milliards de plus qu’il sauvera la France. Ces mesures vont certes dans la bonne direction mais elles doivent être le début d’une longue trajectoire de baisse continue des charges et des impôts. Pour créer 1 million d’emplois dans l’industrie ou dans les hautes technologies, il faut investir entre 100 et 500 milliards d’euros. Seuls ces emplois contribueront au redressement du pays. Les emplois tertiaires sont en général des emplois beaucoup moins qualifiés et qui dépendent en grande partie des emplois industriels ou de haute technologie.

Et puis il y a toutes ces forces qui bloquent l’économie. Citons, en vrac :

  • Les syndicats et la défense à outrance de tous les avantages acquis par les fonctionnaires, les employés des entreprises d’État, les agents de la santé publique, les intermittents du spectacle,…
  • Les professions réglementées : taxis, pharmaciens, notaires, producteurs de cinéma et de théâtre, personnels de l’audiovisuel public,…
  • Beaucoup de professions libérales qui ne vivent et ne prospèrent que par les nouvelles réglementations que leurs lobbys font créer : avocats, conseillers juridiques et fiscaux, commissaires aux comptes, expert-comptables,…
  • Tout le magma d’élus locaux, de députés, de sénateurs, de conseillers municipaux, de conseillers généraux, de conseillers régionaux, de conseillers Théodule, qui ont tous leur garde rapprochée, leur voiture, leur chauffeur, et qui s’arrangent pour caser dans des fromages publics leur famille proche et lointaine,…

 

La base de tout ce système est le refus de la concurrence et donc de l’innovation. L’inscription dans la Constitution du Principe de Précaution, sous le règne de Chirac et de NKM, a été l’une des pires mesures des 30 dernières années avec un impact négatif sur l’économie française comparable à celui des 35 heures. Le système est sclérosé dans toutes les dimensions et ce n’est pas « Moi président » qui pourra le changer sauf s’il accepte de se sacrifier. Et cela ne semble pas dans sa nature.

Évidemment tout le « système » va essayer de faire porter la responsabilité sur les entreprises qui ne sont pas assez « patriotiques ». Alors que les professions protégées se foutent de la France comme de l’an 40, que les syndicats sont là pour exacerber l’égoïsme et défendre leur fromage, que les politiques ne pensent qu’à leur carrière et l’élection suivante, les entrepreneurs doivent être des « moines soldats » au service de la France.

Alors que ce sont eux qui créent toutes les richesses distribuées aux fonctionnaires et assistés de tous poils, ils n’ont pas le droit de créer de la richesse pour eux-mêmes et pour leur famille. Tout leur effort doit être dédié à l’engraissement d’une foultitude d’inutiles protégés.

Et qu’on arrête de nous bassiner avec le CAC 40. Ce sont 40 entreprises sur un total de 3,4 millions en France. Dans ce total, 62000 ont fait faillite en 2013, dont 4900 ayant un chiffre d’affaires supérieur à 1 million. Ces très grandes entreprises, souvent gérées comme des administrations par des anciens fonctionnaires, n’ont rien à voir avec le vécu quotidien des autres 3 399 960 entreprises. Mais la France a besoin de locomotives économiques et il faut arrêter de taper sur les entreprises du CAC 40.  Leur jeter à la figure leurs 40 milliards de dividendes est une basse escroquerie. La capitalisation du CAC 40 est de 1 260 milliards et ces 40 milliards représentent un rendement de 3,17 %, chiffre bien modeste qu’on peut obtenir dans presque toutes les banques. Et le gouvernement devrait se féliciter de toucher les impôts sur ses dividendes issus de résultats générés en majorité à l’étranger.

Et il faut remercier les investisseurs de ne pas transférer ces sociétés sur une bourse étrangère. Que fait encore Total en France, sans pétrole, sans gaz de schiste, avec la fermeture programmée des raffineries et la disparition de l’industrie pétrochimique ?

Montebrouette, qui ne recherche que sa promotion personnelle en considérant son job comme un moyen de progresser dans la hiérarchie politique et non comme un devoir pour faire croître la France, devrait fermer sa gueule en ce qui concerne le patriotisme, comme d’ailleurs « Moi Président » et ses potiches de la mafia Voltaire.

Tout le monde sait, plus ou moins, ce qu’il faut faire mais personne n’accepte de se salir les mains. La boîte à outils doit être ouverte avant d’utiliser le marteau à enfoncer les idées dans la tête.

DANTON

Déjà 22 commentaires, laissez un commentaire

22 commentaires actuellement

  1. Quand refusera-t-on de mettre en interlocuteurs dans une entreprise défaillante des gégétistes de plus de 50 ans.
    A cet âge là, avec les diverses indemnitées qu’ils récupèrent ils se foutent pas mal de la survie de l’entreprise.
    Quand supprimera-t-on ce syndicat qui est le plus grand fossoyeur des entreprises françaises.

  2. Le rêve des syndicats c’est d’avoir la main-mise sur les entreprises. C’ est le système socialiste soviétique.

  3. oui mais quand il s’agit d’emprunter 100, 200 ou 300.000 et donner tous son patrimoine en caution pour monter une affaire, tu ne les entend pas ils préfère laisser ça au autres mais venir par derrière piller quand les autres on pris tous les risques ça ils savent faire.

  4. Entièrement d’accord avec toi.Depuis que HOLLANDE et sa bande son au pouvoir, le seul but c’est de prendre l’argent des classes moyennes(IMPÔTS pour les plus modestes) sous prétexte de redresser le pays, mais il ne faut pas réformer les régimes spéciaux etc….Normal, on appelle ça le clientélisme électoral.

  5. moi 58 ans j etais heureux de voir hollande elu pour pouvoir beneficier d une pre retraite sous le plan penebilite depuis je suis ruine pas moyen de retravailler meme a mi temps Les impots ne reconnaissent pas ce plan la Encore une invention a hollande qui foire J ai perdu le gout de vivre de beneficier d u repos gagne par 42 ans de travail Une seule prespective sdf ou suicide !!! Et ce n est pas un cas isole plus moyen de se soigner correctement de manger et se chauffer décemment SOIS MAUDIT HOLLANDE

  6. les français ont décidément la mémoire courte mitterand nul hollande nul alors ou est-elle la personne qui tapera dans ce tas de vipères?ils nous pousse a bout!42 ANS DE TRAVAUX FORCES ET 900E PAR MOIS!démocracie cause toujours et que demande t-on va s-y tonton même pas mal!aux armes citoyens.1789/2014.

  7. Mr Hollande est obligé de faire ce que n’a pas voulu faire Mr Sarkozy et l’UMP et le RPR avant !

    Il faut bien que quelqu’un se mouille un jour en France !
    non ?

  8. A ça pour ce mouillé, il même failli se noyée dans ça bagnole.

  9. çà aura mis le temps, mais à présetn çà y est, les gens ont fini par comprendre que ceux qui depuis des lustres se succèdentpour nous gouverner nous ont emmenés droit dans le mur.
    C’est à tel point que l’ont voit et entend de nombreux hommes politiques parmi les plus eurobéats jusqu’alors tenir aujourd’hui des propos, tels ceux de Monsieur VALS à la télé l’autre soir, que n’auraient pas désavoué de VILLIERS ou LE PEN et qui sont presque des copiés-colés des propos actuels de DUPONT-AIGNAN. Chez l’UMP et le PS, c’est le grand sauve qui peut.
    A présent c’est clair,
    Si vous votez UMP ou PS, vous ne savez pas pour quoi vous votez.
    Alors excluez ces deux partis et votez pour les autres, il rerste du choix quelle que soit vos opinions exactes

  10. Pour la diatribe sur le milieu de la recherche, on repassera. Les chercheurs français ne travaillent pas moins que leurs confrères étrangers, exceptés les japonais et coréens, mais qui eux, s’ils sont présents 6 jours sur 7, sont loin d’être les plus productifs.

    Les seuls syndicalistes croisés sont rarement chercheur mais plutôt Assistant Ingénieur (autrement dit, technicien), et effectivement, ne foutent pas grand chose.

  11. Dans un livre récemment publié  » Quand le Made in France devient le Mad in France » l’auteur retrace l’évolution de l’industrie en France depuis les années 50/60. Pas étonnant que la France est dans le pétrin: beaucoup de pans de l’économie ont disparu et Montebourg n’y peut rien!

  12. le PC n’existe plus alors pourquoi la CGT est ‘elle toujours L0 ???

  13. (erreur) pourquoi la Cgt est ‘elle toujours là

  14. Une seule devise. Diviser pour mieux régner

  15. Depuis plusieurs décennies nous glissons vers une perte certaine de la démocratie. Droite gauche, gauche droite idem, c’est une oligarchie capitaliste qui gouverne et nous conduit à une ruine certaine. E.E.L.V et les faux socialistes font passer des lois qui sont destinées a nous écarter de nos droits.Suppression des ZDE pour les éoliennes, suppression de la participation du public pour protéger nos habitations notre santé. Le mot d’ordre
    taisez vous et payez…. mais tout à une fin.Le peuple ne vas pas tarder à exiger les respect des droits de l’homme et du Citoyen tous les jours bafoués par un grand nombre de nos politiques.
    Les 23 et 3O Mars montrons leur que c’est nous les populistes qui détenons le pouvoir pour que soit protégé l’intérêt public.

  16. @CHANTGUY
    Tout à fait d’accord, les 23 et 30 mars puis aux Européennes, éliminons les listes soumises au PS ou à l’UMP

  17. Et vous allez mettre quoi? Le FN ou alors le FDG !!!!!!! Moi je prêcherais pour EELV ; On voit en ce moment LES CANARDS BOITEUX !!!!!! Qu’est-ce ce que l’on va se marrer!!!!!!!

  18. La déchéance de la France a commencé en 1981. Pas un seul des gouvernements (G ou D) n’a su voir venir le monde nouveau. Ils se sont abrités derrière l’Europe et les directives américaines. Ne l’oublions pas, une Europe qui s’et agrandie d’une façon phénoménale avec des pays qui étaient une charge et qui n’ont rien amené de concret, à savoir l’énergie indispensable à tout développement. Le seul pays qui en possède dans la région ne fait pas partie de l’Europe. Alors on est obligé de s’en remettre aux pays qui en ont au Moyen Orient. Mais notre culture industrielle et nos innovations en échange fondent au gré des avantages sociaux et de notre nombrilisme

  19. @Anonyme
    Non la déchéance trouve principalement son fondement en 1973 quand Pompidou Président de la République française et serviteur de la Banque Rotschild a obligé la France à emprunter sur les marchés financiers.
    A présent, çà y est, la droite UDR RPR UMP et son allié objectif le PS nous ont mis dans le mur. Il est temps de virer tous ces merdeux

  20. @Phoque çà pète
    Je suis entièrement d’accord avec toi
    .
    Mais qui installer?? ou plutôt quelle bande va s’emparer du Pays ??

    Le FN par exemple:
    Non, le FN ne veut pas sortir de l’UE… ni même de l’euro

    À force d’entendre les partisans de Mme Le Pen, mais aussi tous les médias et les partis installés, prétendre que le Front national propose la sortie de l’Union européenne – ce que nous savons faux.
    Il suffit de télécharger le programme du FN,les textes officiels de ce parti qui est, comme nous l’avons montré précédemment, un épouvantail consentant au service du système.
    Les paroles ont tendance à disparaître dans les airs ou à être mal interprétées, alors que les écrits, eux, restent, et que chaque mot compte…
    En examinant attentivement la prose du FN, le lecteur constatera que ce parti n’a aucune intention de sortir de l’UE, et n’a même pas véritablement l’intention de sortir de l’euro !
    Tous les partis actuels veulent une Europe mais pas celle là !!!!!
    En fait il faut savoir qu’un pays n’a rien à raconter quand il est dans l’Union Européenne,c’est un contrat il a signé et il ferme sa gueule ….
    Alors OUI tout le monde veut une autre Europe et c’est avec ce mensonge qu’on se fait avoir….
    On n’est pas sorti de l’auberge !!!

  21. Le premier branquignol venu fera l’affaire, il suffit de mettre une étiquette socialiste et vous aurez un génie!!!!!!!!

  22. @Colibri
    Mon interprètation de cette situation est quelque peu différente.
    A présent, à part quelques arriérés mentaux, tout le monde a compris que l’évolution amorcée en 1973 et transformé avec notamment les traités de Maastricht et Lisbonne nous ont amené dans le mur.
    Du coup, chacun se repositionne et abjure publiquement son eurobéatisme.
    On a même entendu Manuel VALS, eurobéat s’il en est tenir des propos que n’aurait pas désavoué Philippe de Villiers dans ses meilleurs moments.
    Mais ils vont plus loin.
    Avec l’aide des médias, depuis plusieurs mois, il font passer un message comme quoi Marine le Pen aurait quasiment abandonné l’idée d’abandonner la sortie de l’Europe et de l’Euro, ce qui je pense est loin d’être totalement vrai.
    En réalité, je crois que ces Messieurs veulent se repositionner et tenter de capturer le créneau souverainiste (au moins le temps des élections) en essayant de cantonner le FN dans la lute contre l’immigration.
    En revanche, quelque chose me parait se tramer. Il s’agirait d’un regroupement d’une partie de l’UMP et et d’une partie du FN pour former un parti ultralibéral parfaitement euromondialiste.
    C’est un véritable péril.
    Il importe donc que tous ceux qui ont conscience du péril euromondialiste qu’ils soient de droite, de gauche ou du centre se rassemblent et le plus apte actuellement our ce role est sans nul doute Nicolas DUPONT-AIGNAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *