Qui a dit ?

La note de la France a été dégradée à nouveau et le gouvernement essaie de présenter cela comme un non-évènement. Mais souvenez-vous !

Qui a dit ? :

« Nicolas Sarkozy a fait de la conservation du triple A un objectif de sa politique et même une obligation de son gouvernement. Cette bataille je le regrette a été perdue. »

« C’est une politique qui a été dégradée, pas la France. »

« C’est la crédibilité de la stratégie conduite depuis 2007 qui est mise en cause. Elle a manqué de cohérence. Elle a manqué de constance, elle a manqué de clairvoyance et surtout de résultats. »

« Ce sont les Français qui risquent de payer les conséquences de cette dégradation. »

«  La dégradation de la note traduit un décrochage de la France par rapport à l’Allemagne, puisque nous ne figurons plus dans la même catégorie de pays. L’Allemagne a gardé son triple A, nous l’avons perdu. »

« Nicolas Sarkozy ne pratique pas la politique mais la magie. Il pense que ses mots suffisent à faire une politique. »

Évidemment vous l’avez reconnu, c’est Moi Président !!!

 

« Sarkozy restera le Président de la dégradation de la note de la France. »

« C’est une mauvaise nouvelle, d’autant plus, que ce sont les Français qui vont en payer le prix. Elle aurait pu être évitée. »

Martine Aubry

 

« La présidence Sarkozy aura été une présidence de la dégradation de la France. »

François Rebsamen

 

« La perte du triple A doit être l’occasion d’une prise de conscience qu’un autre monde doit naître. Nicolas Sarkozy a échoué. »

Eva Joly

 

« Nicolas Sarkozy aura besoin de minimiser les effets de cette dégradation et de tenter de reporter la responsabilité sur Jaurès, Blum, Mitterrand et d’autres. Non seulement il porte la responsabilité exclusive de cet échec mais en plus il est trois fois coupable. »

Claude Bartolone

 

« Si malheureusement la France est dégradée, ça veut dire que Monsieur Sarkozy sera le président de la république qui aura laissé dégrader la France. »

« Si on perd le triple A, ce qui restera c’est le double I, c’est-à-dire à la fois l’Inefficacité et l’Injustice. »

«  On a un président content de lui dans un pays mécontent de lui. »

Laurent Fabius

 

« C’est un signe des années d’échec et de dérive. »

François Bayrou

 

On attend les commentaires sur la nouvelle dégradation en AA de tous ces « experts » en économie.

Comment on le sait, Sarkozy est avec Merkel celui qui a sauvé l’Europe de l’explosion après trois ans d’une crise économique et financière sans précédent depuis 1929.

Comme le disait Coluche : «  Ce n’est pas compliqué en politique, il suffit d’avoir bonne conscience. Et pour cela, il faut avoir une mauvaise mémoire. »

« Moi président» est arrivé alors que les pays Européens sauvés du désastre s’appliquaient à nettoyer leur économie plombée par 30 ans d’incurie. Il a été le seul à ne pas vouloir, par souci électoral, toucher aux avantages acquis, en fait depuis 1945, par ses amis socialistes, les syndicats, les fonctionnaires, les associations.

 

Évidemment Standard and Poor n’a rien compris à la politique économique éblouissante de « Moi Président ». Cassons le thermomètre et tout ira bien madame la marquise. Les autres pays vont faire la politique nécessaire pour tirer la France hors du trou. Oh illusion des Béotiens.

Il n’y a qu’une solution : HOLLANDE, DEGAGE !

 

DANTON

Déjà 15 commentaires, laissez un commentaire

15 réponses à Qui a dit ?

  1. Harlem !! 28 novembre 2013 à 16:03 #

    Qui ne dira plus RIEN ?
    Le gouvernement va faire voter une extension considérable des possibilités de capter les données numériques personnelles. Les grands acteurs du Web s’inquiètent de l’inaction de la Cnil et réclament un moratoire.
    Publicité

    La PhytothérapieDossier FigaroPartner
    Découvrez le dossier
    1/5

    La France vire-t-elle à la société orwellienne? En pleine affaire Snowden, du nom de cette taupe qui a révélé comment l’Amérique espionne le monde au nom de l’antiterrorisme, le gouvernement s’apprête à faire voter un projet de loi de programmation militaire dont certaines dispositions étendent les possibilités de capter les données numériques de dizaines de milliers de personnes par an. Il s’agit de savoir qui ces potentiels «ennemis d’État» appellent et qui les joint, ou même de les localiser en temps réel à travers leurs téléphones, leurs ordinateurs. En dehors de toute action judiciaire.

    Cette mission ne mobilisera plus seulement les forces de l’ordre, mais désormais toute la «communauté du renseignement», de l’Intérieur à la Défense, en passant par Bercy. Et pour des motifs bien plus larges que le risque terroriste stricto sensu.

    Le texte a déjà été examiné au Sénat en octobre, dans une quasi-indifférence. Il doit revenir ce mardi, pour deux jours à l’Assemblée. Mais cette fois, les grands acteurs d’Internet voient rouge. De Google, à Microsoft, en passant par Facebook, Skype, Dailymotion, Deezer ou AOL, ceux regroupés au sein de l’Association des services Internet communautaires (@sic), créée en 2007 pour promouvoir le «nouvel Internet» des réseaux sociaux, partent en guerre contre les articles de la loi portant sur les «accès administratifs aux données de connexion» et la lutte contre les «cybermenaces». Le président de l’@sic, Giuseppe de Martino, par ailleurs secrétaire général de Dailymotion, réclame un «moratoire» sur ces aspects du texte et s’étonne de «l’inaction de la Commission de l’informatique et des libertés (Cnil)».

    Selon lui, en matière de surveillance des services d’État, à l’égard de tous les utilisateurs, sociétés ou simples particuliers, «le projet de loi de programmation militaire veut étendre les régimes d’exceptions et ainsi offrir aux agents du ministère du Budget un accès en temps réels aux données Internet. Ce n’est pas normal!», dit-il.

    Ce ne sont pas les écoutes administratives (le contenu des communications) qui posent problème, même si le projet les concerne. Sur amendement du président PS de la commission des lois, par exemple, Tracfin, l’organisme de Bercy qui lutte contre la fraude fiscale, pourrait se voir attribuer le pouvoir de réclamer des écoutes.

    Les promoteurs de ce texte font valoir que des garanties seront accordées au citoyen

    Ce qui inquiète, c’est la surveillance du contenant. En clair: la surveillance de tout ce que conservent et traitent les opérateurs d’Internet et de téléphonie pour établir leur facture au client, «y compris les données techniques relatives à l’identification des numéros d’abonnement», mais aussi «à la localisation des équipements terminaux utilisés», sans parler bien sûr de «la liste des numéros appelés et appelant, la durée et la date des communications», les fameuses «fadettes» (factures détaillées). Bref, les traces des appels, des SMS, des mails.

    Cette surveillance se pratique depuis 2006 (45.000 demandes par an) dans le cadre de la loi antiterroriste. Sous le contrôle d’une «personnalité qualifiée» placée auprès du ministre de l’Intérieur. Beauvau ordonne même à ce titre la géolocalisation en temps réel, mais dans ce cas, sans véritable base légale. En contravention totale avec une jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme de 2010 qui impose une «loi particulièrement précise».

    La justice en sait quelque chose, puisque les parquets viennent de se voir interdire tout moyen de géolocalisation dans leurs enquêtes par la Cour de cassation, celle-ci considérant que seul le juge d’instruction peut les autoriser.

    Les grands acteurs d’Internet aimeraient donc des éclaircissements. Ce qui les choque au fond? D’abord, que l’on autorise l’accès aux informations privées de connexion pour des motifs plus large que le seul risque terroriste. «En visant génériquement la prévention de la criminalité, ce régime d’exception s’appliquera à toutes les infractions», s’inquiète le patron de l’@sic.

    Ensuite, dit-il, «que l’on étende l’accès aux données à des services autres que ceux de l’Intérieur, sans même passer par un juge.» À l’entendre, même les agents de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), rattachés à Matignon, pourront «s’adresser aux fournisseurs d’accès à l’Internet pour obtenir l’identification de toute adresse IP».

  2. VOUS DITES EGALITE? 30 novembre 2013 à 13:13 #

    Le désastre est surtout que Angela MAQUERELLE et son sous-fifre SARKOZY aient sauvé notre ennemi l’Europe, source exclusive de tous nos maux.
    HOLLANDE SARKOZY MERKEL dégagez!!

  3. ran 1 décembre 2013 à 16:43 #

    Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »
    Benjamin Franklin

  4. Magicjl 2 décembre 2013 à 14:23 #

    Mais qui sera le Robespierre qui nous débarrassera de ce Danton, qui déshonore ce nom d’ailleurs.

  5. harlem 3 décembre 2013 à 10:03 #

    « qui sera le Robespierre qui nous débarrassera de ce Danton, qui déshonore ce nom d’ailleurs.. »

    On trouvera certainement ce Robespierre parmi les 15% de profiteurs du régime de F.Hollande (ceux qui cassent la croûte sans travailler grâce aux bobos socialos)….

    Sinon dans les 85% de Français qui ont compris je ne pense pas qu’il y ait grand monde pour vouloir empêcher de dire la vérité sur la bande de bras cassés du gouvernement !

  6. Phoque çà pète 3 décembre 2013 à 17:44 #

    çà y est, à présent tout le monde ou presque est d’accord, l’Europe de Maastricht et l’Euro s’avère une énorme connerie (mais pas pour tout le monde…).
    Villiers, Le Pen, Dupont-Aignan, Chevènement, notre prix Noble d’économie Maurice Allais et bien d’autres qui ont crié casse-cou avaient donc raison.
    A l’UMP, certains comme Laurent WAUQUIEZ qui voient bien le vent tourner se mettent à faire du néo-villiérisme
    Mais ceux qui ont poussé pour nous mettre dans cette merde s’empressent, aprés avoir fait amende honorable, de préciser qu’il est impossible d’en sortir.
    On ne saute pas de l’ avion à 10.000 mètrres d’altitude, nous explique doctement cet abruti de Luc Ferry.
    La 5ème République est à bout,
    Vive la 6ème République, Vive les élections à la proportionnelles,
    Mais pour çà, faut que çà pète!!!

  7. Harlem 8 décembre 2013 à 20:36 #

    Vive la 6ème République, ..oui !!!

    Avec 1/3 de représentants du peuple sinon on tombe dans le piège proposé par Merluchon qui a tendance à être convaincu que nous sommes tous des abrutis et que lui seul est intelligent !!

    Ne nous laissons plus enfler par des partis Politiques ou le citoyen ne peut que fermer sa gueule..ça aussi ça suffit!!

    Il faut retrouver une vrai République avec une Démocratie pas une parodie de Démocratie !!

  8. Phoque çà pète 8 décembre 2013 à 23:50 #

    @Harlem
    Le principal est que la totalité du peuple français (à part ceux qui seraient des poignées d’ultras marginaux) puissent se considéré comme représenté dans nos institutions politiques, ce qui n’est pas le cas dans la vème république

  9. DUPONT 16 décembre 2013 à 12:02 #

    LES MEDIAS N’AIMENT PAS LA FRANCE !
    Depuis que les Socialistes sont au pouvoir, en particulier depuis que François Hollande est Président de la République, l’information médiatique en France est dirigée essentiellement contre tout ce que le Gouvernement entreprend !
    Pourtant, quand il a pris les rênes du Pays, la situation était désastreuse :
    – Les français étaient gouvernés les uns contre les autres : public/privé, jeunes/âgés, chômeurs/travailleurs, villes/banlieues, etc.… ! – Les finances publiques dans un état lamentable ! – Les riches plus riches, les pauvres plus pauvres ! – Les autoroutes privatisées ! – Les affaires en cascades : L’Oréal, Champ de courses bradé, financement de campagne électorale, indépendance de la justice remise en cause par la loi Dati, désignation à l’audiovisuel par le Chef de l’Etat, et ainsi de suite …
    Tous les journaux ont promotionné cette méthode gouvernementale ! Mais les Françaises et les Français ont décidé le contraire ! Ils ne veulent plus de « Karcher » !
    Depuis, il ne manque pas une seule journée où les journaux écrits, télévisés, tapent sur le Gouvernement. Tout est orchestré, dans toutes les pages de l’information, je suis outré !
    Prenons un quotidien national, très connu à Paris :
    – Page une : Hollande est-il à la hauteur ? – Page deux : Marine Le Pen dénonce la hausse des impôts ! – Page trois : La loi sur la refondation de l’école et les rythmes scolaires en interrogeant un élève de la maternelle ! – Page quatre : L’écotaxe : les camions dans la rue ! Les bonnets rouges alors qu’ils sont dirigés par les patrons ! – Page cinq : Un homme tire sur ses parents ! – Page six : La France va être éliminée ! – Page spectacles : Sarkozy admire en spectateur Carla Bruni !
    Vous fabriquez des torchons ! Je vous cite :
    « Les incapables, la prostate, …….
    Et c’est tous les jours ainsi ! Tout est foutu ! Suicidez vous ! Les socialos sont au pouvoir !
    Vous promotionnez la sinistrose ! Vous ne dites pas la vérité ! Non, tous les Français ne sont pas racistes ! Non, tous les français ne sont pas contre les mesures gouvernementales ! Non, tous les français ne sont pas contre certains impôts !
    Aucun de vous n’explique le pourquoi, le bien fondé des mesures gouvernementales. Au contraire, vous instrumentalisez les gens indécis, les plus défavorisés, pour leur faire croire que le gouvernement est composé d’incapables, le Président en premier !
    Alors ne vous étonnez pas de la montée du racisme, qui génère des prises de position pour le Front National ! Oui, Messieurs les journalistes, vous promotionnez un parti qui soit disant est politique, vous participez à la banalisation des extrêmes !
    Non, Messieurs, vous n’aimez pas la France !
    Et en plus votre « canard » est cousu de fautes d’orthographe !
    Non, Messieurs, vous n’aimez pas la France !
    Pourtant le Gouvernement n’a rien changé dans la feuille d’imposition des journalistes ! Plus que les cheminots, que souvent vous mettez en exergues, vous bénéficiez de privilèges !
    « Non seulement des avantages en nature : frais de repas, d’hôtel, de déplacement, mais aussi d’une véritable niche fiscale. En effet, à l’origine, une déduction fiscale supplémentaire par rapport à tout citoyen français a été crée et se justifiait en raison de l’impossibilité pour les journaux d’après guerre de disposer des ressources financières suffisantes pour rembourser l’intégralité des frais professionnels. Dans ce contexte l’Etat a accepté d’assumer ces défraiements pour tous les journalistes et les métiers s’y rapportant. Mais à la fin de la 2 ème guerre mondiale, les conditions salariales des journalistes français ont évolués. Désormais, la plupart des frais professionnels sont pris en charge par leurs journaux.
    Les journalistes cumulent donc les remboursements effectués par leur Entreprise et celui de l’Etat ! Aujourd’hui l’article 81 du code général des impôts permet aux journalistes de déduire directement 7.650 euros de leur revenu imposable pour « frais inhérents à leur profession ». Alors que tous les français sont censés être « égaux » devant l’impôt : article 13 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen ! ».
    Mais voyez-vous, les cheminots sont informés, leurs Ipad ne fonctionnent plus à la vapeur !
    Non, Messieurs, vous n’aimez pas la France !
    Et puis un jour, on s’en prend aux médias ! Qui ? Pourquoi ?
    Un homme armé isolé ou organisé ?
    Voilà ce que vous avez entrainé dans votre sinistrose, une maladie terrible !…….Une place privilégiée aux fous, aux extrêmes !
    Alors que vous prônez la liberté de la presse, vous êtes l’instrument d’une seule idée de pensée ! Vous n’acceptez plus le pluralisme ! Avant, vous exprimiez diverses opinions ! Aujourd’hui vous êtes tous sur le même courant de pensée !
    Mais qu’en on s’attaque à la Presse, on s’attaque à notre Liberté à Toutes et Tous ! Alors, Nous comme on aime la France, on vous défend aussi !
    Oui pour la liberté de la Presse !
    Non pour une presse dirigée par un seul courant de pensé !
    Oui, nous, Toutes et Tous, aimons la France !
    Un citoyen imposable et fier de l’être, mais qui a cessé d’acheter le journal et qui a débranché son téléviseur ! Jacky DUPONT

  10. Aldo champ de bataille 4 janvier 2014 à 17:37 #

    AHAHA…. encore pris la main dans le sac ce faux vive la cgt qui utilise mon vrai pseudo pour faire croire qu’il est faux. Je suis le vrai Aldo mais le faux vive la cgt pense qu’il va encore longtemps faire croire qu’il est le vrai alors que c’est moi qui le suis et lui qui n’est pas du tout le faux. Ce message est de Vive la CGT gruchié danton anonyme qui sont les vrais @Aldo champ de bataille pour faire penser qu’ils sont les faux @Aldo champ de bataille…. méfiez vous ils piquent vos pseudos pour faire croire que c’est eux alors que c’est vous. Je mets cela dans le dossier pour la justice.

  11. parent 13 janvier 2014 à 10:12 #

    sarkozy nous a mis dans la merde en augmentent son salaire et en fesant plaisir au sien
    holland ne peut pas ratraper sa merde il est trop tards
    ni l un ni lautre ne fait l affaire ;peut etre un autre partie pourra fair bouger et changer la ffrance.
    moi je men fout je n ai jammé voter pour des prommeteur ,des marchant sables
    quand il y en aura un bon peut etre je voterais,sa ne seras pas demain

  12. ma 18 janvier 2014 à 12:19 #

    On voit tout de suite qui fait ce site et qui l’alimente, je n’ai jamais vu autant de haine déversée et de conneries
    vous dénoncer, mais que proposez vous ?

  13. vive la Confédération Générale du Travail 18 janvier 2014 à 12:28 #

    ma….. non rassures toi ils aboient les adorateurs du sarkonimbus pro f haine de ce site, mais ils ne peuvent mordre. Leur triste vie se résume à pleurer la mort politique de sarkonabot, et l’impossible élection de la marinade du f haine. Laissons déja la Gauche réparer les dégats causés par sarkophage, dont les séismes dévastateurs se font encore sentir, et ils retourneront dans leurs bauges.

  14. Mr GRICOURT LUC 3 février 2014 à 19:37 #

    Bonjour à tous les pseudos ;moi je donne mon vrai nom ;c’est plus franc .Dans tous les débats que j’ai pu suivre , tout le monde parle de n’importe quoi ,sauf des vrais problèmes …quand on a de gros salaires pour faire ces débats ,on comprend qu’il ne faut surtout pas arriver à la solution , il vaut mieux laisser tourner le compteur et se remplir les poches pendant ce temps . Méditez …

  15. 007 20 février 2014 à 15:04 #

    Je suis a100%avec les idees de Dupont Jaky.sa vision est tres intelligente.
    Merci.

Laisser un commentaire