MARTINE AUBRY ET LE SOCIAL POPULISME

 

 

Le parti socialiste sous la houlette de Martine Aubry, spécialiste des bonnes idées, est en train de réchauffer en les diluant les 110 propositions faites en 1980 par Mitterrand. Celui-ci ne comprenant rien à l’économie avait chargé DSK du travail.

 

Ces 110 propositions représentent la quintessence du social populisme à la Française. Chaque décision doit avoir un impact électoral positif et amener des voix. Toute décision contraignante doit être bannie. On ne parle surtout pas des décisions qui fâchent. Les réformes impopulaires et les mains dans le cambouis, on laisse cela à la droite. Avec les sociaux populistes, tout va très bien Madame la Marquise.

 

Comment payer ? C’est tout simple : on fait payer les riches. Et quand leur capital est investi dans des entreprises ? Ils paient quand même, car le paiement du tiers de fonctionnaires inutiles est prioritaire par rapport à l’investissement des entreprises.

 

Et en fait, pourquoi avoir des riches ? Pourquoi ne deviendraient-ils pas pauvres, comme dans un système à la soviétique où la nomenklatura politique serait toute puissante et s’approprierait les maigres richesses d’une économie anémiée ? Probablement le rêve secret de Hamon.

 

Evidemment tous ces penseurs de gauche doivent se triturer les méninges pour tourner chacune de leurs phrases dans le sens du poil électoral. Chaque intervention doit faire gagner des électeurs. Peu importe les conséquences ! On verra plus tard. Regardez Mauroy qui a réussi à mettre la France à genoux en un an. Chapeau le Rougeaud ! Mais Hamon a juré de faire mieux. Si son programme d’Egalité Réelle (irréelle ?) était appliqué, la France ne tiendrait que quelques mois dans la tourmente des marchés.

 

Et bravo le courage. Martine Aubry devrait faire écrire ses discours par sa femme de ménage, qui est probablement mieux inspirée qu’elle sur l’avenir de la France.

 

Ses amis savent depuis longtemps qu’elle affirme sans comprendre: ils l’ont surnommé la « méremptoire ».

Déjà un commentaire, laissez un commentaire

Une réponse à MARTINE AUBRY ET LE SOCIAL POPULISME

  1. Point S 9 octobre 2013 à 20:13 #

    Avec elle c’est surtout du asocialisme-internationnalisme !!!

Laisser un commentaire