Resistance 2017

le 2 juillet 2012
Plus de 30 ans de budgets en déficit. La dette de la France s’élève aujourd’hui à :

 

Coût cumulé des 1,4 millions de fonctionnaires embauchés par les pseudo-socialistes.

Si vous êtes un militant écologiste convaincu, vous risquez de tomber de haut. Restez bien assis. Vos convictions risquent d’être fortement ébranlées. Même si depuis 1999 beaucoup de choses ont évoluées, le fond du sujet reste le même et vous allez découvrir comment et pourquoi les « terreurs écologiques » ont été créées de toutes pièces.

(suite…)

Ne nous faisons pas enfumer par Hollande sur la réduction du chômage

Moi Président prend vraiment les français pour des couillons en espérant les enfumer sur le chômage lors de sa prochaine campagne présidentielle.

Il se prend peut-être pour le deus ex machina de la pensée politique française mais il n’a pas encore la dextérité d’un Houdini pour transformer des crapauds en princesses.

(suite…)

Il y a un vrai problème de compréhension de la position d’Obama et à sa suite de la CIA et de l’aviation américaine au Moyen Orient. Obama est peut être populaire en France, essentiellement parce qu’il est noir et qu’il parle bien, mais sa politique étrangère est brouillonne et sans aucune cohérence. Mais on comprend encore moins le suivisme de Moi Président et de Fafa.

(suite…)

Il y a beaucoup de désinformation et de contre-vérités concernant l’eau.

La première idée reçue, propagée par les medias, c’est qu’on « consomme » de l’eau comme on « consomme » de l’essence. Et on entend régulièrement à la télévision les déclarations vertueuses d’un bon écolo qui a décidé de consommer moins d’eau (avec des toilettes sèches à la Bové par exemple). Mais l’eau n’est pas consommable : c’est un véhicule et un additif qui ne disparaît jamais. Un litre d’eau, qu’il soit « consommé » ou non, existera toujours. Il ira d’une façon ou d’une autre et plus ou moins rapidement dans une rivière, puis vers la mer où il s’évaporera et reviendra sous forme de nuage.

(suite…)

 

Ce n’est un secret pour personne : les syndicats mobilisent très peu en France. Ils ont entre 5% à 10% de cotisants dans le secteur public et seulement entre 1% et 6% dans le secteur privé. Et le haut de la fourchette dans le privé est constitué des anciennes sociétés publiques.

(suite…)

Les Cristeros sont ces paysans mexicains catholiques qui se sont soulevés contre un gouvernement profondément anticatholique de 1926 à 1929. Même au Mexique, l’épisode des Cristeros a été totalement éliminé des livres d’histoire pour être caché de génération en génération.

(suite…)

La potiche que Hollande a placée à la tête de l’Éducation nationale, NVB, a imposé sa réforme du collège, qui viendra s’empiler sur les dizaines d’autres réformes totalement inefficaces conduites par ses prédécesseurs. En deux mots, NVB va introduire une deuxième langue un peu plus tôt, supprimer les classes bilangues ainsi que le latin et la grec, remplacer l’enseignement des lumières par celui de l’islam et saupoudrer sur le tout un peu de « transdisciplinarité » et de « pédagogie de projet », concepts creux véhiculés par les pseudos-pédagogues qui définissent les programmes. Ce projet est purement doctrinaire et ne vise qu’à supprimer les soi-disant filières d’élite sans rien apporter d’autre si ce n’est de la complexité.

(suite…)

La religion est avant tout une idéologie basée sur des principes de vie en société.

A travers l’histoire deux grandes catégories d’idéologies se sont développées.

Les premières sont des idéologies fondées sur l’amour de son prochain, sur l’introspection de soi et sur la séparation du spirituel et du temporel. Les principaux exemples en sont le bouddhisme, le confucianisme et le christianisme. Pour les chrétiens, « on doit rendre à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui est à Dieu ».

(suite…)

Israël est depuis toujours un ami de la France, à tout le moins sa population. Il arrive cependant périodiquement que la politique d’Israël dérape et la France n’a aucune raison de la suivre aveuglément. C’est pourtant ce qui se passe en ce moment concernant la Syrie.

(suite…)

Nos pseudo-écologistes ont convaincu le monde politique et la quasi-totalité des médias que la température du globe va s’élever de plusieurs degrés d’ici à la fin du siècle à cause de l’effet de serre dû au CO2.

Une grande partie du monde scientifique est complice de cette supercherie car les enjeux planétaires sont énormes. Des crédits de plus de 1000 milliards de dollars alimentent différents laboratoires, organismes de …

(suite…)