Resistance 2017

le 2 juillet 2012
Plus de 30 ans de budgets en déficit. La dette de la France s’élève aujourd’hui à :

 

Coût cumulé des 1,4 millions de fonctionnaires embauchés par les pseudo-socialistes.

Cette phrase date de la nuit des temps mais elle semble avoir été oubliée aujourd’hui. A la lumière du désastre qui se profile au Moyen-Orient elle retrouve toute son actualité. Depuis plusieurs millénaires le Moyen Orient est structurellement instable et le manque d’eau est à la racine de cette instabilité.

Des plans massifs d’irrigation du Moyen-Orient ont été imaginés dès l’antiquité. Dans les années 40, Roosevelt et Eisenhower avaient promis à l’Iran et à l’Afghanistan des programmes dignes de la « Tennessee Valley Authority ». Plus récemment, le par ailleurs très controversé homme politique américain Lyndon Larouche (homme de la droite dure) a relancé l’idée d’un vaste programme nommé Oasis lors de la conférence de Bagdad de 1974. Son épouse a travaillé de manière acharnée sur le sujet avec l’Institut Schiller en Allemagne, sans grand succès néanmoins.

(suite…)

La France a-t-elle la classe politique capable de réformer le pays ? Compte tenu de l’immobilisme des vingt dernières années, on est en droit de se poser la question. Examinons nos différents partis en commençant par celui qui est au pouvoir.

(suite…)

Le pédalo du Gastéropode de l’Elysée prend l’eau de toutes parts et les rats s’empressent de quitter le navire avant qu’il ne sombre dans les abysses. Tous ces complices des turpitudes et des erreurs de Hollande ont soudain une tendance insupportable à se défausser.

Commençons par Valérie Trierweiler. Elle connaissait Hollande et ses défauts depuis le premier jour. Elle a été sa complice en acceptant de vivre avec lui pendant plusieurs années. Et elle ne l’a pas quitté pour des raisons morales mais des questions de cul et d’amour propre. In fine, son seul but dans cette vengeance médiatique est de se distancer de Hollande pour ne plus être considérée comme une complice.

(suite…)

S’il fallait trouver un animal pour décrire Hollande, ce serait le gastéropode plutôt que la tortue. Une tortue a le mérite d’avancer, même lentement. Un gastéropode, lui, ne fait que baver.

Depuis plus de deux ans maintenant, notre Gastéropode en chef attend que la croissance mondiale entraîne la croissance française et lui permette ainsi de faire l’économie des réformes indispensables au pays.

(suite…)

le 24 août 2014

Comme nous l’écrivions déjà le 14 Juin dans un précédent article, Assad joue le rôle de bouclier de l’Europe et des USA contre les djihadistes et les occidentaux vont bientôt être contraints de l’appeler à l’aide.

(suite…)

le 19 août 2014

 

La condamnation d’Anne Sophie Leclère par le tribunal de Cayenne nous interpelle. A cause d’une simple copie de caricature publiée sur son blog et dirigée contre Taubira, une association fondée par Taubira et travaillant pour le compte de Taubira dépose une plainte à Cayenne où la fautive ne peut se rendre. Elle est jugée par contumace par les amis de Taubira et condamnée à une peine totalement inédite de par sa sévérité. L’excès dans un jugement pour racisme est évidemment raciste lui-même et Mme Taubira et ses amis nous ont apporté une preuve supplémentaire de leur haine des blancs.

Et pendant ce temps-là la police et la justice ne se préoccupent pas le moindre du monde des appels au meurtre publiés pratiquement tous les jours sur internet par des particuliers ou des associations pro-palestiniennes, soutenues par des mouvements gauchistes.

Et souvenez-vous que M. Valls a fait arrêter et juger des manifestants pacifiques et des (suite…)

Les présidents socialistes ont-ils le droit de faire leur formation économique pratique au cours des deux premières années de leur mandat ?

Mitterrand, en appliquant la politique économique en chambre de l’ENA mise au point par ce défendeur d’andouilles d’Attali, avait mis la France à genoux en deux ans. Hollande a suivi la même voie. D’une inculture économique totale, il s’est contenté pendant deux années de défaire ce que Sarkozy avait fait et d’augmenter les impôts.

Évidemment c’est plus beaucoup plus facile pour se faire élire sur des idéologies sociales et en se drapant d’une morale anti-riches, que d’essayer de résoudre  les vrais problèmes des français.

Mitterrand et Mauroy, avec leurs conseillers doctrinaires et bornés, ont amené la France au bord du gouffre, avec trois dévaluations en deux ans et un contrôle des changes aux frontières. Ils n’ont été sauvés qu’en quémandant 35 milliards de dollars (dont 10 % ont été détournés ensuite) auprès notamment de l’Arabie Saoudite pour l’aide apportée par leurs prédécesseurs sur des actions antiterroristes. Ils ne sont cependant pas revenus en arrière sur l’embauche de centaines de milliers de fonctionnaires, ce qui a permis à Mitterrand d’être réélu, comme (suite…)

 

Évidemment sa formation d’avocat l’a prédestiné à faire croire que ses échecs étaient d’énormes succès.

S’il ne s’agissait que d’échecs personnels, on s’en moquerait comme de l’an 40. Le problème c’est que les échecs de Montebourg sont des échecs pour la France.

Et Alstom est le dernier fleuron de ce long parterre d’échecs.

Voyez plutôt l’habileté de notre apprenti industriel.  Il savait très bien depuis quelques lustres que Bouygues n’avait plus les moyens de soutenir Alstom, ni dans les cycles longs des ventes ni sur sa politique de développement.

Patrick Kron, qui connait le mieux son entreprise et sa fragilité, recherchait (suite…)

Comme si le logement était une affaire politique, Moi Président a nommé en 2012 un bouche-trou à ce ministère très technique. Évidemment Moi Président devait caser la Teigne Verte pour l’empêcher de nuire contre son gouvernement et son programme politique (mais en avait-il vraiment un ?).

(suite…)

La révolution russe s’est construite sur la forme économique du marxisme, basée sur l’exploitation de la jalousie entre classes sociales. Cette forme a peu progressé entre les deux guerres et n’a pas réussi à vraiment s’imposer dans les pays de l’Est après 1945. Elle a quasiment disparu des territoires couverts par l’ex-URSS depuis la chute du mur.

(suite…)