Resistance 2017

le 2 juillet 2012
Plus de 30 ans de budgets en déficit. La dette de la France s’élève aujourd’hui à :

 

Coût cumulé des 1,4 millions de fonctionnaires embauchés par les pseudo-socialistes.

le 16 avril 2014


 

Après une défaite électorale sanglante, les français viennent d’assister, ébahis, à un changement de gouvernement en forme de jeu de chaises musicales où chaque (presque) nouveau ministre a félicité son prédécesseur qui avait lamentablement échoué.

Moi Président, qui a pris un coup de pied au cul sans précédent, a conçu son nouveau gouvernement dans le seul souci de neutraliser son nouveau premier ministre à l’instar de ce qu’avait fait Mitterrand avec Rocard. Moi Président sait bien que Valls est un danger pour 2017 et il lui a donné la responsabilité du gouvernement tout en l’étranglant avec ses amis pour le faire échouer. Ce looser se préoccupe avant tout de sa réélection en 2017 et se soucie peu que son nouveau gouvernement échoue. Ce petit chefaillon de parti se comporte en manipulateur et calculateur lamentable, comme il l’a toujours fait dans sa carrière, à son seul profit.

Valls est certes plus dynamique qu’Ayrault mais ce n’est pas très difficile ! Par contre, en tant que premier (Lire la suite…)


 

Les journaux ont largement étalé sur la place publique l’appartenance à la franc-maçonnerie – et tout particulièrement au Grand Orient de France -, de bon nombre de nos ministres actuels. Cependant, il ne s’agit que de la toute petite pointe de l’iceberg. Les ministres seuls ne peuvent manipuler le pouvoir et l’opinion sans le soutien actif de milliers de fonctionnaires initiés.

C’est là que se trouve le cœur du système franc-maçon :

-                La police, à partir d’un certain rang, est totalement infiltrée,

-                La magistrature ne vit que de cette appartenance,

-                Bercy est un nid de frères,

-                La plupart des Régions sont tenues par des affairistes maçons,

-                Les hauts gradés de l’Armée en font partie.

Il est souvent plus simple de trouver les (Lire la suite…)


 

Comme d’habitude, les Verts ont sauté sur l’occasion de la pollution aux particules fines et très fines pour nous faire la morale.   Nous sommes tous d’abominables pollueurs.

Regardons la réalité en face, celle qu’on veut nous cacher. La vaste majorité de cette pollution (86% selon l’Usine Nouvelle) provient d’Allemagne et de Hollande.  Pourquoi ?  Parce que l’Allemagne a décidé de sortir du nucléaire et de développer des énergies renouvelables et intermittentes et a dû ainsi avoir massivement recours au charbon. Quant à la Hollande, le chauffage au bois, soi-disant écolo,  y est très développé.

Les énergies renouvelables causent en fait un problème majeur aux électriciens. En pointe, les éoliennes et les panneaux photovoltaïques produisent une certaine quantité d’électricité mais, pour environ la moitié du temps, ils produisent peu ou pas d’électricité. Pour pallier ce déficit énergétique, l’Allemagne s’est équipée de 100 % de la puissance électrique nécessaire en centrales à charbon ou à la tourbe.

Le charbon est en effet devenu très bon marché car les américains ont fortement réduit leur consommation au profit du (Lire la suite…)


 

Le Socialisme possède un gros avantage, il a une morale totalement élastique : intransigeante pour les autres, laxiste pour lui-même. Et cela ne date pas d’hier. Souvenez-vous qui a accordé les pleins pouvoirs à Pétain : les socialistes et les radicaux. Et d’où viennent les pires fascistes pendant la guerre : du parti socialiste. Ayant été à bon école avec les communistes, les socialistes ont introduit la délation et l’espionnage dans leur boîte à outils politique. Avec la libération et la moralisation voulue par De Gaulle, la délation s’est faite plus rare, sauf en ce qui concerne les collabos.

Mitterrand a été un maître en la matière et il a remis à la mode les méthodes des années 40. Moi Président  suit ses traces en bon élève qui a (Lire la suite…)


 

Il faut se mettre une idée simple dans la tête : les fonctionnaires ne sont pas payés par Hollande mais par les entreprises privées qui seules génèrent la richesse qui est ensuite largement et généreusement redistribuée. Pour noyer le poisson, des comparaisons sont faites entre secteur privé et fonction publique qui cachent avec soin une partie de la vérité.

Trois facteurs sont déterminants dans l’appréciation de l’efficacité de la fonction publique : le nombre de fonctionnaires, le coût des fonctionnaires, le travail fourni et le service rendu. Le lien entre ces trois facteurs n’est pas fait aujourd’hui en France.

Aux Etats-Unis, les administrations, comme beaucoup d’entreprises privées, sont régulièrement passées en revue par des cabinets (Lire la suite…)


 

Selon les écolos et pour beaucoup de français, les panneaux solaires participent à la bataille contre le soi-disant réchauffement climatique : c’est une affirmation totalement fausse, à tout le moins avec les technologies actuelles.

Prenons l’exemple de la France métropolitaine. Elle reçoit en moyenne 780 watts par m2 dont 5% dans l’ultraviolet, 40% dans le visible et 55 % dans l’infrarouge. Une partie de ce rayonnement est absorbée alors que l’autre (appelée albédo) est réfléchie vers l’espace. L’albédo moyen en France étant de 30%, la réflexion moyenne de l’énergie reçue est de 234 watts. Cependant, pour un toit en tuiles qui réémet dans le rouge et l’infrarouge, l’albédo est supérieur à 35% et l’énergie réfléchie est ainsi supérieure à 288 watts par m2.

Un panneau solaire en frontal produit en moyenne 100 watts par m2 et jusqu’à 150 watts avec des technologies avancées. Un panneau fixe, sans traqueur lui permettant de suivre le mouvement du soleil, ne produit en moyenne que 50 watts par m2. Mais avec sa couleur noire le panneau a un albédo très faible, de l’ordre de 5%, si bien qu’il absorbe la (Lire la suite…)

le 3 mars 2014


 

Episode 2 : Vive le CO2

 

Nous avons vu dans le premier épisode de notre série sur le doute climatique que la terre ne se réchauffe plus depuis plus de 15 ans et qu’elle va probablement entrer dans une phase de refroidissement. Nous verrons dans cet  épisode que le CO2 est un parfait innocent et que son influence sur le climat de la terre est secondaire.

Il faut commencer par rappeler que l’essentiel de l’effet de serre est lié non au CO2 mais à la vapeur d’eau. La vapeur d’eau est émise en quantité comparable au CO2 lors de la combustion de carburants ou de gaz naturel. Pourquoi aucun engagement sur la vapeur d’eau n’a-t-il été pris à Kyoto ? Parce que la fraction anthropique est très faible et qu’il est difficile de faire peur aux foules avec de l’eau ! Depuis l’époque des dinosaures, le volume des précipitations a représenté 20 000 fois le volume actuel des océans. La terre est habituée à gérer ces formidables masses de gaz à effet de serre, à côté desquelles nos rejets de CO2 sont ridicules.

Selon le GIEC lui-même, un doublement du taux de CO2 augmenterait la température terrestre de 1°C seulement. Le reste du (Lire la suite…)

le 21 février 2014


Lors du fameux débat Hollande-Sarkozy de la dernière présidentielle, beaucoup ont pensé que Sarkozy avait exagéré en traitant à plusieurs reprises Hollande de menteur. Après presque deux années de gouvernement, les français se sont aperçus que Sarkozy était en deçà de la vérité. Avec Hollande et sa clique, les français sont les spectateurs permanents d’un bal de menteurs.

Le plus insupportable est que ce gouvernement qui ment en permanence continue de penser qu’il a un droit moral sur la société et qu’il peut donner des leçons.

Les mensonges de Moi Président ont commencé dès le lendemain de son élection :

-        Moi Président a promis de ne pas accepter la réforme Européenne entérinée par son prédécesseur : il ment,

-        Moi Président va lutter contre la finance et isoler les activités spéculatives des banques : il ment,

-        Moi Président ne taxera que les (Lire la suite…)


Pour aider, ou faire semblant d’aider, les entreprises, la bande de Charlots qui nous gouverne a décidé il y a quelques temps de restituer aux entreprises quelques miettes du festin fiscal que l’Etat glouton prélève chaque année sur le travail. Le cerveau tortueux de Moi Président  a conçu le CICE, mesure ambiguë censée diminuer de 20 milliards d’euros les prélèvements au bout de trois ans. On peut se demander pourquoi attendre 3 ans pour atteindre l’objectif de 20 milliards. N’y a-t-il pas urgence à faire baisser le coût du travail ? Une chose est certaine, c’est que le dispositif ne rapporte rien la première année et que l’état a ainsi incité les banques à le préfinancer. Mais les entrepreneurs ont une telle confiance dans Moi Président que les entreprises qui ont choisi ce préfinancement n’ont représenté qu’une enveloppe de 1 milliard d’euros en 2013, très loin de ce qu’escomptait le gouvernement.

Et ceux qui doutaient de la pérennité du CICE semblent avoir eu raison puisque Moi Président vient de convoler avec notre Gattaz national pour créer un nouveau concept qui pourrait remplacer le CICE.

Le nouveau gadget de Moi Président, c’est le Pacte d’Irresponsabilité, censé diminué les charges des entreprises de 10 milliards (Lire la suite…)


Devinez qui a dit cette connerie ? C’est Montebrouette, notre « Ministre du redressement productif ». Dans tout pays normal – sauf peut-être la Corée du Nord qui a tout de même fait des bombes et des vecteurs nucléaires avec des bouts de ficelle -, un tel ministre serait remercié avec des coups de pieds où il faut.

Il veut redresser en sclérosant. De culture socialo-marxiste, il applique intellectuellement les règles du communisme russe avec une production et une distribution non concurrentielles.

De temps à autres, Montebrouette fait semblant de soutenir l’industrie. Il vient par exemple de proposer d’exploiter les gaz et pétrole de schiste avec de l’heptafluoropropane. Une technique utilisée nulle part ailleurs. Le vrai courage aurait consisté à dire que l’interdiction de la fracturation hydraulique est une imbécilité purement française car cette technique, correctement appliquée, n’est aucunement dangereuse pour l’environnement.

Notre cher « Moi Président » va nous assener des principes auxquels il ne comprend (Lire la suite…)